Page images
PDF
EPUB

fperántium fanáre cox- d'acorder à ceux qui espeJuevisti : ego confifi de rent en vous, pour le salut tia pietáte precámur , de leurs ames : pleins de ut miseréri digneris confiance en votre bonté mulo tuo, ne praváleat nous vous suplions d'avoir adversus eum inimicus pitié de votre serviteur N. in hora exitûs illius de faites, Seigneur, qu'au mocórpore : fed transire ment de la séparation de mereátur ad vitam fon ame davec son corps, perpétuam ; Per Dómi

l'ennemi n'ait aucun pounum noftrum.

voir sur elle ; mais qu'elle passe dans le séjour de votre gloire éternele ; Paw notre Seigneur,

POUR LE JOUR DE LA COMMEMORATION

DES MORTS.

L.

A priére pour les Morts est apuyée

sur la tradition constante de l'Eglise depuis les premiers fiecles. Ce n'est point une superftiuon, ni une nouveauté com me les Proteftans le prérendent. Nous devons donc la regarder comme un devoir de charité envers nos freres qui sont morts avant nous, & que ceux qui nous fuivront nous rendront après notre more. Mais pensons que les priéres des fideles ne peuvent nous être utiles, qu'autant que nous les aurons méritées par une vie sainte & conforme à l'Evangile qui est la regle sur laquelle tous les hommes seront

jugés. Ainsi en demandant à Dieu fá mi. séricorde pour les morts, demandons pour nous la grace qui nous fafle faire le bien chacun felon notre état.

IN I ROTT.

R Equiem atérnam pos éternel, Seigneur, dona eisDómine, dan & faites luire sur eux votre lux perpétua lúceat éternele lumiere,

eis. Ps. C'est dans Sion qu'il Pl. Te decet hymnus faut vous louer, ô . mon Deus in Sion , do tibi Dieu : c'est à Jerusalem qu’- reddétur votum in feon vous ofrira des væux: ráfalem : exáudi oraéxaucez ma priere : toute tiónem meam , ad te chair viendra à vous,

omnis caro véniet. Rer

quiem.

COLICIE
Dieu, le créateur & Fidélium, Deus, óma

le rédemteur de tous nium cónditor do reles hommes, acordez aux démptor, animábus faames de vos serviteurs & de mulórum famularumvos servantes, la rémission que tuárum , remiffióde tous leurs péchez; afin nem cunctórum tribue que par les humbles priéres peccatórum ; ut indul. de votre Eglise , elles ob- géntiam , qnam femper tiennent le pardon qu'elles optavérunt, piis fuppliont toujours defiré : c'est catiónibus consequánce que nous vous deman- tur; Qui vivis og redons pour elles, ô Jesus qui gnas cum Deo Patre, vivez & regnez, &c. Lecture de la re Epitre de S. Paul-aux Cor. 15. se. Mmyftere que je m'en Es Freres, Voici un FRátres, Ecce myfte

rium vobis dico. Omvais vous dire : Nous ref- nes quidem resurgéfusciterons tous, mais nous mus ,

Sed non omnes immutabimur. In mo- ne serons pas tous changés. mento , in ictu óculi, in En un moment, en un clin movisima tuba , ( ca- d'ail, au son de la derniere net enim tuba ), een trompete, (car la trompete mórtui resurgent incor- fonera, & les morts rellus rúpti, do nos immuta- citeront en un état incorubimur. Oportet enim ptible, & alors nous serons corruptibile hoc indúe- changés. Car il faut que ce re incorruptiónem , con corps coruptible soit revêtu mortále hoc indúere de l'incoruptibilité , & que immortalitá:em. Cùm ce corps mortel soit revêtu auiem mortábe hoc in- de l'immortalité. Et quand duerit immortalitátem, ce corps mortel aura été tunc fiet fermo,qui fcri revêtu de l'immortalité ptus eft : Absorpta est alors cette parole de l'Ecrimors in victória. Vbi ture sera acomplie : La eft mors victória tua ? mort a été absorbée

par

la ubi est mors stimulus victoire. O mort, où est ta tuus ? Stimulus autem victoire ? ô mort, où est şnoriis peccátum eft : ton éguillon ? Or le peché virtus verò peccáti lex, est l'éguillon de la mort; Deo autem grátias,qui & la loi est la force du pédedit nobis victoriam, ché. C'est pourquoi renPer Dóminum noftrum, dons graces à Dieu qui nous done la victoire , Par notre Seigneur J. C.

GRAD UEL Réquiem atérnam Donez -' leur, Seigneur, dona eis, Dómine , votre répos éternel, & failux perpétua luceat eis. tes luire sur eux votre éterV. In memoria diérna nele lumiere. V. La meerit jufius: ab auditió- moire du juste fera éternen ne mala non timébit. le: il ne craindra point d'aprendre rien qui l'épouvente.

TRA I T. Abfolve , Dómine , Délivrez, Seigneur, de ánimas ómnium fidé- tous les liens du péché, les lium defunctórum ab ames de tous les fideles qui sont morts.

omni circulo delictó.

rum. ¥. Faites par votre misé- . Et grátiâ tuâ ilricorde, qu'ils ne ressentent lis fuccurrente, mereanpas les éfets de votre ven- tur evádere judicium geance, au jour du juge- ultiónis. V. Et lucis ament. W. Mais faites - les téma beatitudine perjouir de la félicité éternele, frui.

Dans plusieurs Diocéses, on dit le Graduel suivant.

Quand je marcherois au Si ámbulem in médio milieu des ombres de la umbra mortis , non timort, je ne craindrois au- mébo mala ; quoniam cuns maux ; parceque vous

is mecum es, Dómine. êtes avec moi , Seigneur. Ý. Virga tua, báchĎ. Les aflictions & les châ- lus tuus ipsa me conotimens dont vous m'avez lála funt. puni, ont été

pour
moi

un sujet de consolation, TRA I T. Pf. 129. Du fond de l'abîme où je De profúndis clamisuis, je pousse des cris vers vi ad te, Dómine : vous, Seigneur : ne soyez mine , exaudi vocens pas, ô mon Dieu, intxo- meam. rable à ma voix.

V. Daignez rendre vos V. Fiant aures tut oreilles atentives à la prié- intendentes in oratióse de votre serviteur,

nem fervi tui. V. Si vous

nous traitez Y. Si iniquitátes obselon nos péchez, Seigneur, serváveris, Dómine , qui poura soutenir vos ju- Dómine , quis fuftinegemens?

Ý. Mais parceque vous Ý. Quia apud te prousez de miséricorde, & à pitiá to eft, eo propter cause de votre loi, j'ose me legem tuam juftinuite, présenter devant vous ,

Dómine. Seigneur.

A Paris. Comme le cerf alteré fou

Sicut ceruils desider

bit ?

vers VQUS,

fat ad fontes aquárum, pire après les eaux ; de ita desiderat ánima même mon ame soupire gea ad te, Deus.

Ômon Dieu. V. Sitivit ánima V. Mon ame a une foif men ad Deum fortem brulante pour son Dieu, vivum : quando vć- pour le Dieu fort & vivant: riam e' apparébo ante quand paroîtrai-je devant faciem Dei.

mon Dieu ? V. Fuérunt mihi la- V. Mes larmes m'ont ser, cryma mea panes die ac vide pain'le jour & la nuit; nocte , dum dicitur mi- pendant qu'on me disoit hi per fingulos dies : tous les jours : Où est ton Vbi eft Deus tuus ? Dieu ?

PROS E.

Solvet seclum in

doit favilla , reduire en cendres toạt l'uTeste David cum sin nivers, selon les oracles de bylla. David & les prédictions de

la Sibylle. Quantus tremor eft fue

Quelle sera la frayeur túrus.

des hommes , lorsque le Quando fudex eft souverain Juge paroîtra ventúrus,

pour examiner toutes leurs Cuneta strictè discu- actions felon la rigueur de

fúrus! sa justice ! Tuba mirum fpargens Le son éclatant d'une sonum

trompette

se faisant entenPer Sepálchra regió. dre jusqu'aux tombeaux num,

rassemblera tous les morts Coget omnes ante devant le tribunal du Sei. thronum,

gneur, Mors stupé'sit , a nao Toute la nature & la

mort même , seront dans Cum refurget crea- l'étonement & l'éfroy,lorf

que les hommes relluscitę.

[ocr errors]

túra,

túra,

« PreviousContinue »