Page images
PDF
EPUB

OFERTO IR E. Felix namque es fa. Que vous êtes heureuse ora virgo Maria, da om- & digne de vénération, ô ni laude dignissima ; Marie Vierge sainte ; puisquia ex te ortus eft fol que c'est de vous qu'est lorejuftitia, Christus Deus ti le soleil de justice Jesus nofter.

Christ notre Dieu.

SECRETE,
TVÅ Dómine
, propi. E Aires, Seigneur

, par vo Maria semper virginis l'interceffion de la bienheu. interceffióne , ad perpé- reuse Marie toujours Viertuam atque presentem ge, que certe oblation nous bec oblátio nobis proft. Terve pour obtenir la prociat prosperitátem doo sperité en cette vie, & la pacem i Per Dóminum. gloire éternèle en l'autres

Par notre Seigneur,

COMMUNION. Beáta viscera Maria Heureuses les entrailles virginis , que portavé- de la fainte Vierge Marie, runt atérni Patris Fic qui ont porté le fils du Pea bium,

re éternel.

POST COMMUNION.

Sumptis, Dómine ,

saluris noftra fubsi. Seigneur , qui nous avez

[ocr errors]

fait recevoir le sacrediis , da quasumus , ment & le gage du saluc beá:& Maria femper éternel, ne cessez point de virginis patrociniis nos nous acorder votre proteubique prótegi, in cujus ction , par l'intercession & veneratióne , hac tue les prières de la Vierge obtulimus majestári ; Marie en mémoire de laPer Dóminum noftrum. quelle nous avons ofert ce facrifice à votre divine majesté ;; Par notre Seim gneur Jesus-Christ.

LE XXVIII. JANVIER. Í A SOLENNITE DE FES VS, tonnue sous le nom de la Fête des Grandeurs de fefus.

INTROÏT, Philip. I. Pf. 44.
Ous atendons le Sauveur, notre Seigneur Je-

par

O quiere en

vil & abject qu'il est ; afin de le rendre conforme à son corps glorieux par cette vertu eficace las quelle il peut s'assujétir toute chose.

P/. Votre beauté surpasle la beauté des enfans des hommes ; la grace est répandue sur vos levres: c'est pourquoi Dieu vous a beni

pour toute l'éternité.

COLECTI. Dieu qui avez voulu que votre Fils unique homme éternèlement pour nous ; faites-nous , s'il vous plaît , la gráce de célébrer sans ceffe cette vie inéfable & toute divine du Verbe dans l'huma. nité, & de l'humanité dans le Verbe de vie ; afin que nous soyions animés de son esprit sur la terre, & que dans le ciel nous jouissions de la vûe de celui qui est notre vie & notre gloire , & qui écane Dieu vit & regne avec vous dans l'unité du saint Esprit, dans tous les siecles des fiecles. Lecture de l'Epitre de S. Paul aux Hebreux,

Ieu ayant parlé autrefois à nos peres en di . Prophetes, vient enfin de nous parler en ces derniers jours par son propte Fils , qu'il a fait héritier de toutes choses , & pár qui il a même créé les fiecles. Et comme il est la splendeur de sa gloire', & le caractere de la substance, & qu'il soutient tout par la puissance de fa parole, après nous avoir purifiés de nos péck ez, il est affis au plus haut dá siel à la droite de la souveraine Majesté ; étang

[ocr errors]

aasli élevé au-dessus des anges, que le nom qu'il a
reçû est plus excellent que le leur. Car qui est l'an-
ge à qui Dieu ait jamais dit : Vous êtes mon fils
je vous ai engendré au ourd'hui ? Et ailleurs : Je
Terai son Pere; & il sera mon Fils. Et lorsqu'il in-
troduit de nouveau son premier né dans le mon-
de , il dit : Que tous les anges de Dieu l'adorent,
Aussi l'Ecriture dit touchant les anges : Dieu sę
sert des Esprits pour en faire ses ambassadeurs &
ses anges ; & des flammes ardentes pour en faire
ses miniftres. Mais il dit à sonFils : Votre trône, o
Dieu sera un trộne éternel ; le sceptre de vopre em-
pire sera un sceptre d'équité. Vous avez aimé la ju-
stice , & vous avez haï l'injustice : c'est pourquoi
Dieu , votre Dieu, vous a sacré d'une huile de joiç
en une maniere plus excellente que tous ceux qui
participeront à votre gloire. Et ailleurs : Seigneur
vous avez créé la terre dès le commencement du
monde, & les cieux sont l'ouvrage de vos mains;
ils periront, mais vous demeurerez :ils vieilliront
cous comme un vêtement; & vous les changerez
comme un manteau, & ils seront changés ; mais
pour vous, yous serez toujours le même , & vos
années ne finiront point. Enfin qui est l'ange à
qui le Seigneur ait jamais dit : Alleyez vous à ma
droite, jusqu'à ce que j'aye réduit vos ennemis à
vous servir de marche pié ?

GRADUEL. Eph. 2.
Dieu, qui est riche en miséricorde , étant pousse
par l'amour extrême dont il nous a aimés, lors-
que nous étions morts par nos péchez, nous ą
rendu la vie en Jesus-Christ, nous a ressuscités
avec lui, & nous a fait asseoir dans le ciel en Je.
sus-Christ. y. C'est lui qui est notre paix , ayant
détruit en soi-même l'inimitié qui nous divisoit,

Alleluia, alleluia, Que la grace soit avec tous ceux qui aimenk notre Seigneur Jesus-Christ d'un amour pur & in. corruptible. Amen, Alleluia.

[ocr errors]

Après la Septuagojime, au lieu d'Alleluia,& du Verlet , on dit :

Soyez dans la même disposition où a été JesusChrist qui ayant la forme & la nature de Dieu, s'est anéanti lui-même en prenant la forme & la nature de ferviteur, en se rendant semblable aux hommes, &'étant reconnu pour homme

par-tout ce qui a paru de lui au dehors. V. Il s'est rabaissé lui-même, se rendant obéissant jusqu'à la mort, & jusqu'à la mort de la croix, *. C'estpourquoi Dieu l'a exalté, & lui a donné un nom qui est audessus de tous les noms; afin qu'au nom de Jesus tout genou fléchisse sur la terre & dans les enfers, & que toute langue confesse que le Seigneur JesusChrist est dans la gloire de Dieu son Pere.

Suite du S. Evangile selon S. Jean, 17.1. 'N ce tems-là, Jesus leva les yeux au ciel &

[ocr errors]

:

com.

tre Fils, afin que votre Fils vous glorifie : me vous lui avez donné puissance sur tous les hommes, afin qu'il donne la vie éternèle à tous ceux que vous lui avez donnés. Or la vie éternèle consiste à vous connoître vous qui êtes le seul Dieu véritable, & Jesus-Christ que vous avez en. voyé. Je vous ai glorifié sur la terre : j'ai achevé l'ouvrage dont vous n'aviez chargé. Et vous,mon Pere, glorifiez-moi donc aussi maintenant en vousmême de cette gloire que j'ai eue en vous avant que le monde fût. J'ai fait connoître votre nem aux hommes que vous m'avez donnés en les séparant du monde. Ils étoient à vous, & vous me les avez donnés; & ils ont gardé votre parole. Ils favent prefentement que tout ce que vous m'avez donné vient de vous : parceque je leur ai donné les paroles que vous m'avez données, & ils les ont geçûes : ils ont reconnu véritablement que je suis forti de vous, & ils ont cru que vous m'avez enyoyé. C'est pour eux que je prie. Je ne prie point

pour le monde ; mais pour ceux que vous m'avez donnés, parcequ'ils sont à vous. Tout ce qui est à moi est à vous , & tout ce qui est à vous est à moi:& je suis glorifié en eux. Je ne suis plus dans le monde : mais pour eux ils sont encore dans le monde, & moi je m'en retourne à vous. Pere saint, conservez en votre nom ceux que vous n'avez donnés , afin qu'ils soient un comme nous. Lorsque j'étois avec eux,je les

onservois en votre nom, J'ai conservé ceux que vous m'avez donnés, & nul d'eux ne s'est perdu ; il n'y a eu de perdu que celui qui étoit enfant de perdition, afin que l'Ecriture für acomplie. Mais maintenant je viens à vous : & je dis ceci étant encore dans le monde ; qu'ils ayent en eux-mêmes la plenitude de ma joie. Je leur aj donné votre parole, & le monde les a haïs , parcequ'ils ne sont point du monde, comme je ne suis point moi-même du monde. Je ne voụs prie pas de les ôter du monde, mais de les garder du mal, Ils ne sont point du monde, comme je ne suis point moi-même du monde, Sanctifiez-les dans la vérité. Votre parole est la vérité même. Comme vous m'avez envoyé dans le monde, je les ai ausi envoyés dans le monde. Et je me fanctifie moimême pour eux, afin qu'ils soient aussi sanctifiés dans la vérité. Je ne prie pas poạr eux seulement; mais encore pour ceux qui doivent croire en moi par leur parole ; afin qu'ils soient un tous ensemble, comme vous, mon Pere , vous êtes en moi, & moi en vous; qu'ils soient de même un en nous, afin

que le monde croye que vous in'avez envoyé, Et je leur ai donné la gloire que vous m'avez donnée ; afin qu'ils soient un comme nous fonames un, Je suis en eux , & vous en moi, afin qu'ils soienę consomés en l'unité, & que le monde connoisse que vous m'avez envoyé, & que vous les avez ai. més, comme vous n'avez aimé, Mon Pere , je dehre que là où je luis, ceux que yoụs m'avez don.

[ocr errors]
« PreviousContinue »