Page images
PDF
EPUB

où le bruit des événements l'avait précédé, trouva la ville dans une grande effervescerice, et fut bientôt obligé d'en sortir. Les vieilles passions politiques s'étaient réveillées, des menaces furent proférées, et le prélat ne consultant que la frayeur d'un åme involontairement saisie , partit précipilamment et se réfugia à Nice. A peine était-il arrivé qu'une attaque d'apoplexie l'avertit de sa fin prochaine. Il ne se fit pas illusion, il donna des ordres pour se faire transporter à Avignon, « voulant mourir, disait-il, au milieu de ses enfants. » On le ramena à petites journées, et il rendit le dernier soupir le 4 octobre 1830. Il avait ordonné par son testament que l'on fit d'abondantes aumônes aux pauvres. Des legs pieux faits aux Séminaires et aux établissements de bienfaisance attestent sa charité.

Ainsi après avoir essayé de sortir des révolutions, la France s'y replonge' encore. Toutefois dans ce laps de trente ans, nous avons vu la liberté rendue au culte, le Concordat conclu, notre diocèse réorganisé et les prêtres revenus de l'exil et éprouvés par la persécution reprendre avec ardeur les fonctions de leur ministère. Ni veilles, ni travaux ne peuvent étonner leur courage. Ils joindront, s'il le faut, les fatigues de l'apostolat à la sollicitude pastorale, et si la nature leur refuse ses dons, ils puiseront dans leur zèle une éloquence à laquelle rien ne pourra résister. Le P. Thomas , MM. Raspaud, Reboul et une foule d'autres , devenus chefs de missions, parcourent les villes et les campagnes , ébranlent les populations et les réconcilient avec Dieu. Les paroisses reçoivent une organisation nouvelle , les églises s'emibellissent , et les peuples animés de ferveur se pressent autour des autels. Bientôt on voit reparaître les anciennes institutions monastiques, brillante floraison de l'Évangile, gloire si pure de l'Église. Les religieuses hospitalières reprennent leur place au chevet des malades, et pendant que leurs mains bienfaisantes pansent leurs blessures et que leurs paroles si suaves calment leurs douleurs et leur adoucissent le passage à l'éternité, les Sacramentines se pressent près des autels, et gémissent de ce que le malheur des temps les force à partager sinon leur creur du moins leurs soins et à veiller sur le premier âge. Les Dames de St-Charles embrassent loutes les bonnes ceuvres : aucune n'est étrangère à leur charité. Celles de l'Immaculée Conception surgissent,

[ocr errors]

humbles d'abord , et semblables au grain de sénevé , mais appelées à prendre de grands développements, à s'étendre au loin et à couvrir tout le diocèse. La maison de St-Eutrope n'a d'autres désirs que de rester dans la voie humble et modeste que ses fondateurs lui ont tracée. Bientôt le Carmel reparait, et cette génération d'âmes célestes qui sur la terre vivent de la vie des anges renouvelle les prodiges des temps antiques. Enfin les religieuses de la Visitation, de Ste-Ursule et du Sacré-Coeur ouvrent leurs pieux asiles aux jeunes personnes, les forment à la vertu, et les renvoient dans le monde pour être la bonne odeur de JésusChrist. Cependant de pieux laiques entreprennent un nouveau genre d'apostolat, celui du bon exemple : M. de Videau , M. de Chaternet et une foule d'autres feront à jamais notre admiration. Les Séminaires s'organisent , écoles de science et de piété où les jeunes clercs, reçus dès leur enfance, grandissent à l'ombre des autels, et se préparent aux pénibles fonctions du saint ministère. Bientôt enflammés de zèle, ils s'élancent dans la carrière, bien qu'elle n'offre plus que des privations et des mépris. Jésus-Christ y a marché le premier, et c'est en montant au Calvaire qu'il a racheté le monde. Destinés à continuer son œuvre, c'est en se dévouant aux travaux et aux souffrances, que les prêtres peuvent rendre à nos sociétés modernes, courbées sous le matérialisme le plus dégradant, la vigueur et la vie. Ils le savent , et rien ne peut ébranler leur courage. Le ciel leur donne des aides : des légions de frères et de saurs, sous différents noms et sous divers costumes, vont s'établir à côté du presbytère , et n'ont qu'un inėme but, celui de gagner des âmes à Dieu. Qu'importent après cela les attaques de l'impiété? Les révolutions se succèdent, les conquérants disparaissent, les trônes s'écroulent, la religion toujours semblable à elle-même, seule s'avance calme et majestueuse à travers les convulsions des passions humaines et accomplit ses immortelles destinées.

FIN DU SECOND VOLUME.

ERRATA.

[ocr errors]
[ocr errors]

Page 141, à la nole, après le mot : du Comtat ajoutez: le Chevalier

de Blanchetti revenu à Rome en 1572 fut élevé à la prélature, devint auditeur de Ro

te et cardinal en 1596. 185, à la note, au lieu de : Rnauayd, lisez : Raynaud. 219, à la note, au lieu de : Apostolus. Delegatus lisez :

Apostolicus delegatus. 280, ligne 24, au lieu de : d'aller, lisez : d'y aller. 556, à la note, après : tua sunt ajoutez: le Saint Père

le remercia et lui dit : Te

solvemus cum tempore. 619, ligne 4, au lieu de : Périeur lisez : Périer.

ligne 23, au lieu de : Capitaires lisez : capitulaires.

DES SOMMAIRES DES LIVRES CONTENUS DANS CE SECOND VOLUME.

[blocks in formation]

-

-

La Renaissance. Concile d'Avignon. Comtes de Provence seuls seigneurs

d'Apt. – Chapitre de Cavaillon réformé. Synode de Vaison. Julien de la
Rovère archevêque d'Avignon. - Chapitre d'Avignon sécularisé. Synode d'A.
vignon. Pénitents Gris. Chapitre d'Orange réformé. Dernière élection
d'évêque faite à Orange. Léon X. Concordat. – L'éreque d'Orange se
démet entre les mains du roi. Droit de joyeux avénerneut à Apt. Savona-
role. Pallavicini cardinal-évêque de Cavaillon. – État déplorable de l'Église.

Respect de l'autorité affaibli. Luther. J. Nicolai réforine le Bréviaire
d'Apt. Bulle de Clément VII en faveur des reliques de Sainte Anne.
Grande dévotion des peuples. Chanoines de Vaison réformés. Sadolet est
nommé évêque de Carpentras; sa naissance, son éducation, ses meurs.
Il fait une nouvelle reconnaissance du Saint Clou. Origine et authenticité
de cette précieuse relique.

Page 1

-

[ocr errors]
[blocks in formation]

Sadolet à Carpentras. Son traité de l'Édification de l'Église. Mérindal.

Les hérétiques de Provence. Leur développement. Ils font alliance avec
ceux d'Allemagne. — Arrêt du parlement d’Ais. – L'évêque de Cavaillon à Mé.
rindol. Marron chef des héréliques. Le baron d'Oppède. Le Légat
d'Avignon. Sadolet intercède pour les hérétiques et a lieu de s'en repentir.
- Cabrières pris. – Affaire de Cavaillon. - Temporel de l'évêque d'Apt saisi.
Ses différends avec les chanoines et les consuls. Il se retire à Avignon.
Huguenots à Vaison. L'évêque d'Orange à Caderousse. Les Calvinistes
cherchent à s'introduire dans Avignon. - Serbelloni. -- Crussol. - Parpaille.

- Le baron des Adrets. Montbrun. - Rocher de Mornas. Les protestants
ravagent le Contat. Secours envoyés par le Pape. Les catholiques portent
lous une crois. Traité d'Amboise. – Résumé.

Page 65

[blocks in formation]

Les Jésuites à Avignon. Charles IX. Serbelloni meurt. Rangoni lui suc

cède. Orange au pouvoir des religionnaires. Le cardidal d'Armagnac. Nouveaux troubles, - Apparitions miraculeuses à Avignon. Secours envoyés par le Pape. Matucci général des troupes du Comtat. Glandages battu à Venterol. Barchon gouverneur d'Orange. – Pontevès à Menerbes. Fiu de la guerre.

Grinaldi archevêque d'Avignon. Culte rétabli à Orange. L'éveque d'Apt apostasie. Son frère Jui succède et répare ses scandales. Concile d'Aix. La Ligne. – Reliques de Sainte Anne. Cheisolme évéque de Vaison. – Fait achever la Cathédrale et balir le Palais. Résumé. Page 123

[blocks in formation]

Tarugi, archevêque d'Avignon. Tient un Concile. Le vénérable César de

Bus. Le P. Romillon. Les Doctrinaires. Les Ursulines, fondées à l'Isle ;

à Avignon : - à Valréas ; à Bollène. Les Mères Bermond. Rampalle. De Gatineau. - Madame de Capelis. – Les Visitandines. Fon. dation de leurs deux maisons à Avignon. La Mère de Matel fonde l'Ordre du Verbe Incarné à Avignon. Tarugi est créé cardinal et appelé à Rome. - Ses vertus. Les Carineliles fondées à Avignon ; - à Carpentras; à Cavaillon. La seur Françoise. Résumé.

Page 13

[blocks in formation]
[ocr errors]

Évêques de Cavaillon. Le P. Antoine, sa réforme, à Lagnes , au Thor , a

Sault, Cadenet, Vaison, Bedouin. Ses travaux apostoliques , sa mort. Récollets à Avignon, Bonnieux, Apt. Bollène. · Anne d'Autriche, à Apt. Abus par rapport à l'exposition du Sl-Sacremenl. Chapitre d'Orange sécult risé. Abbaye de Caderousse. — Le cardinal Bichi évêque de Carpeeiras. Le chanoine d'André. Ses Trafaus. La scur Spirile de Josse au. Ursulines à Caromb el à Valréas. – Visitandines à Apt et à Carpentras. Augustines à Malaucène. Les Suarès à Vaison. Leurs traraux. Résumé.

Page 237

« PreviousContinue »