Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][graphic][ocr errors]

AVERTISSEMENT.

Si nous avons fait entrer dans cet ouvrage des pièces diplomatiques connues aujourd'hui d'un grand nombre de personnes, et des pamphlets et autres morceaux satiriques dirigés contre l'usurpateur, et que tout le monde était avide de se procurer, divers motifs nous y ont engagés. Quand il serait vrai que les uns et les autres ne sont présentement ignorés de personne, il n'est pas moins certain qu'on les relira toujours avec admiration et reconnaissance. Les actes émanés des Puissances alliées, ainsi que les proclamations de Louis XVIII, sont du plus grand intérêt; ils doivent nécessairement trouver leur place dans l'histoire des événemens de nos jours ; la plupart respirent l'amour de l'humanité, et nous offrent dans les Souverains qui gouvernent l’Europe, non-seulement des Rois que la Providence a placés sur le trône, mais des pères et des bienfaiteurs de leurs

[ocr errors]

peuples. Pourquoi nos lecteurs ne nous sauraient-ils pas gré d'avoir placé dans cette Relation historique, des actes d'une diplomatie aussi sage, qui font espérer que de la réunion fraternelle des Princes, résultera naturellement celle de toutes les Nations, et une paix fortunée, dont rien n'interrompra

les douceurs ? Nous les verrons donc ensin se réaliser ces rêves si intéressans du bon abbé de Saint-Pierre, qui soutenait qu'il serait possible de faire régner dans le monde une paix perpétuelle! Ainsi tout en renversant d'un trône usurpé le soldat corse qui prétendait assujétir à ses lois de sang l’univers entier, les Souverains ont connu qu'ils se doivent un secours général, et que leur grandeur ne consiste point à se faire la guerre, mais à goûter sans cesse les avantages d'une réunion mutuelle.

Celui qui met au jour cet Essai historique ne se félicite d'y avoir consacré quelque temps, que parce qu'il a trouvé l'occasion d'y exprimer les sentimens dont son cour a toujours été rempli.

[ocr errors]
[ocr errors]

392

Louis XVIII a-t-il été imposé par l'étranger au 30 mars 1814, et la France doit-elle.

repousser aujourd'hui les secours de l'étranger pour secouer le joug de la tyrannie?

Pag. 375 Cri d'alarme.

382 Juvénale.

385 Le Retour de Napoléon, Ode.

388
Aux vrais Amis de la paix et de l'humanité.
Les droits de Napoléon au trône de France. 392
Quatrain.

id. Le Lis et la Violette, Apologue.

393 Buonaparte et l'Echo.

395 Agonie et mort de Nicolas.

396 Nouvelle Oraison dominicale.

397 Note, ou Réponse du feld-maréchal prince Blü

cher à S. E. M. le maréchal d'Eckmühl. 398

[blocks in formation]
« PreviousContinue »