Révolutions de Paris: dédiées à la nation et au district des Petits-Augustins, Issues 208-225

Front Cover
De l'imprimerie de P. de Lormel, 1793 - France
 

What people are saying - Write a review

User Review - Flag as inappropriate

1793 rapport de Lakanal pages 69 et 70

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 405 - Ceux qui réunissent ou qui concourent à l'exercice cumulatif de semblables autorités , seront tenus de faire leur option dans les vingt-quatre heures de la publication de la . présente loi.
Page 408 - La peine infligée aux membres des corps judiciaires, administratifs, municipaux et révolutionnaires, coupables de négligence dans la surveillance ou dans l'application des lois, sera la privation du droit de citoyen pendant quatre ans, et une amende égale au quart du revenu de chaque condamné pendant une année pour les fonctionnaires salariés, et de trois ans d'exclusion de l'exercice des droits de citoyen pour ceux qui ne reçoivent aucun traitement.
Page 683 - Je jouis délicieusement de la paix depuis deux jours : le bonheur de mon pays fait le mien ; il n'est point de dévouement dont on ne retire plus de jouissance qu'il n'en coûte à s'y décider.
Page 428 - Toutes conspirations et complots tendant » à troubler l'État par une guerre civile en » armant les citoyens les uns contre les » autres, ou contre l'exercice de l'autorité » légitime, seront punis de mort.
Page 427 - République, à allumer le feu de la guerre civile en armant les citoyens les uns contre les autres, en...
Page 682 - Citoyen , j'arrive de Caen. Votre amour pour la patrie me fait présumer que vous connaîtrez avec plaisir les malheureux événements de cette partie de la République. Je me présenterai chez vous vers une heure. Ayez la bonté de me recevoir et de m'accorder un moment d'entretien ; je vous mettrai à même de rendre un grand service à la France.
Page 455 - ... remplir. Qui de vous, citoyens, à la place de vos collègues, n'eût pas voulu tenir la foudre pour anéantir tous ces traîtres d'un seul coup? Qui de vous n'eût pas voulu donner à la faux de la mort un tel mouvement qu'elle pût les moissonner tous à la fois?
Page 290 - L'opinion nationale les frappe parmi nous de mort politique. Eloignez de ces tableaux civiques, formés par l'opinion, ces hommes qui ont incliné vers le fédéralisme et qui ont donné le plus léger regret à la royauté.
Page 508 - Souveraineté du peuple, tendant à troubler l'État par une guerre civile en armant les citoyens les uns contre les autres et contre l'exercice de l'autorité légitime...
Page 640 - Voici le projet de décret : La Convention nationale, après avoir entendu le rapport du comité de salut public , décrète. ART. I".

Bibliographic information