Page images
PDF
EPUB
[merged small][merged small][ocr errors][merged small]
[ocr errors]

D

2

1
2

3 3 2 5

1 4 4

5

Années de sor

Années de sortie au 31 dé

tie au 31 dé-
cembre.

Séries. cembre.
MM.

MM.
1815 Chiron, (Finistère).

3 1813 Fauris de Saint-Vincens (Bouches1812 Le baron Chovet de La Chance

du-Rhône), * (Loire), **

5 1814 Faydel (Lot). 1811 Clausel-Coussergues (Aveyron). *

3 1813

Félix-Faulcon (Vienne), *. 1814 Clément (Doubs).

5

1814 Ferreri (Montenotte). 1811 Coffinhal' (Cantal).

3 1813

Fleury (Isère). 1811 Colaud-Lasalcelte (Creuse), *.

2 1815 Fornier de Saint-Lary (Hautes-Pyré1812 Colchen (Moselle), *.

nées). 1811 Collard (Aisne).

3 1813 Francoville (Pas-de-Calais). 1815 Collard (Forèls).

1

1811 Frontin (Eure).
1811 Combrel-Marsillac (Corrèze), *.
1815 Cordara-Antona (Marengo).

G
1815 Le chevalier Costa (Po), *

5 1814 Galen (De) (Lippe). 1813 Couppė (Coles-du-Nord),

4 1812 Galleani d'Àgliano (Stura).
Cremers (Ems Occidental).

3 1813 Galli (Alpes-Maritimes).
1812 Gallois

), *
D

5 1814 Ganay-Vésigneux (De) (Saone - et 1814 Dalleaume (Seine-Inférieure).

Loire). 1813 Le baron Darion (Oise), *.

2 1815 Garnier (Ille-et-Vilaine). 1815 Le baron d’Arthenay (Calvados), *. 3

1813 Gendebien (Jemmapes). * 1814 Le baron d’Astorg (Seine-et-Oise), *.

1814 Geoffroy (Saône-et-Loire). 1812 D'Aubigny (Eure-et-Loir), *.

1815 Gerolt (Rhin-et-Moselle). 1815 Le chevalier Dauzat (Hautes-Pyré

Gevers (Bouches-de-la-Meuse). nées). *

1815 Girard (Vaucluse) Degli-Alessandri (Arno).

1812 Le comie Girardin (Stanislas), (C. 1813 Delahaye (Loiret).

3 1813 Le comte Girardin (Louis) (Oise). 1815 Le chevalier Delátre (Somme), (C. *).

1 1811

Giraudet Bourdemange (Allier). Delci (Ombrone).

4 1812 Glais (Morbihan). 1815 Delespinay (Vendée).

3 1813 Goblet (Jemmapes). 1811 Delhome (Aisne).

3 1813 Go Jailh' (Lot-et-Garonne). 1812 Dellafaille (Escaut), (0.**.

1

1811 Golzart (Ardennes), *. 1812 Le baron Demeulenaère Escaut), * 5

1814 Gontier de Biran (Dordogne). 1813 Demissy (Charente-Inférieure),

1

1811 Gonbau (Lys). 1815 Demortreux (Calvados), *

5 1814 Goulard (Seine-et-Oise). 1814 Demusset (Sarthe).

3 1813 Le chevalier Gourlay (Cotes-da1815 Dequeux-Saint-Hilaire (Nord).

Nord). ** 1813 Desaux (Meuse).

5 1814 Gourlay. (Loire-Inférieure). 1813 Desgraves (Charente-Inférieure).

1811 Grandsaigne (De) (Aveyron), ** 1812 Le baron Despérichons (Loire), *

4 1812 Grassy (Basses-Alpes). 1812 Le chevalier Desribes (Puy-de- 3 1813 Le chevalier de Grégory (Sésia), *. Dôme), *

1 1811 Grellet (Creuse), ** 1813 Deteleff (Ems-Oriental).

1815 Griveau (Meurthe). 1814 Le baron Deurbroucq (Loire-Infé- 4 1813 Guillier de Souancé (Eure-et-Loir). rieure), *

1814

Guineau (Haute-Vienne).
Devos van Stenwick (Bouches-de-

1815 Guy (Tarn).
l'Yssel).
1813 Digneffe (Ourthe).
1815 Donini (l'rasimène).

3 1814 Haquin (Seine-et-Oise).
1815 D'Onyn de Chastre (Dyle).

5 1814 Hardouin (Sarthe). 1815 Dubouchet (Var).

5

1814 Hébert (Seine-Inférieure). 1814 Dubruel (Lot).

1

1811 Hennequin (Allier). . 1814 Duchesne de Gillevoisin (Seine-el

1811 Herwyn (Lys). Oise).

1 1811 Horn (Mont-Tonnerre). 1512 Duclaux (Maine-et-Loire).

2 1815 Houitte de La Chenais (Ille-et1813 Dudevant, (Lol-et-Garonne) *

Vilaine).
1812 Dufort (Gironde).
1811 Duhamel (Manche).
1812 Dumaire (Moselle).

5 1814 Le chevalier Jacobi (Roër), *.
1814 Dumas (Haute-Vienne).

3 1813 Janod (Jura). 1815 Dumolard (Yonne).

1 1811 Jaquet (Po). 1815 Dumoulin (Nord).

5 1814 Le chevalier Jeannot de Moncey 1812 Dupré (Sambre-et-Meuse).

(Doubs), ** 1811 Dupré de Saint-Maur (Aude)

4 1812 Le chevalier Joubert Bonnaire (Maine1813 Durandard (Mont-Blanc).

et-Loire), *
1812 Le barou Duranteau (Gironde),(C.*). 2 1815 Jourdain (Ille-el-Vilaine).
1812 Durbach (Moselle),
1814 Durosier de Magnieu (Indre).

1811 Kersmaker (De) (Lys).

1815 Kervélégan (De) Finistère), 1813 Emeric-David (Bouches-du-Rhône). 3 1813 Le baron de Knyphausen-Leer (Ems1812 Emmery (Moselle).

Oriental). 1815 Le chevalier Emmery (Nord), *.

L 1815 Le chevalier Estourmel (Somme).

1811 Lacoste (Gard), *

1815 Ladouepe du Fougerais (Vendée). Fabroni (Arno).

1812 Le chevalier Lahary, *. 1814 Fajet-Baure (de) (Basses-Pyrénées). 3

1813 Lahure (Jemmapes), * 1815 Falaiseau (de) (Seine-et-Marne).

1812 Lainé (Gironde). * 1815 Farez (Nord).

1812 Lajard (Seine). 1814 Faure (Seine-Inférieure)

1814 Lajardharault).

3 5

3

5

4 3 4

4 1 3 4

5

3

[graphic]

3

Séries,

Séries.

2 1

3 3 1 2 1 3 5 5

1 4 4 2 1 2 1

Années de sorties au 31 décembre,

MM. 1815 Lalouette (Calvados). 1811 Le chevalier de Lamardelle (Indre-et

Loire), 1811 Lamer (Pyrénées-Orientales). 1815 Lamoraal-Rengers (Frise). 1813 Larochefoucauld (De) (Oise), * 1811 Le baron de Lascours (Gard), *. 1814 Laur (Hérault). 1811

Ledanois (Eure). 1812 Lefaucheux (Vosges). 1815 Lefeuvre (Seine-et-Marne). 1811

Lefebvre-Gineau (Ardennes), **. 1812 Legogal-Toulgoet (Morbihan). 1812 Legrix-Lasalle (Gironde): 1815 Le Hir (Finistère). 1811 Leleu (Aisne), * 1815 Lemarchant-Gomicourt (Somme). 1811 Le comte Lemarois (Manche), * 1814 Le chevalier Moro De La Faye (Haute

Loire) ** 1814 Lemosy (Lot). 1813 Lemotheux-Daudier Mayenne. 1813 Lepaige (Deux-Nèthes). 1812 Le chevalier Leroy

Lesné-Harel de Kessel (Bouches-de

la-Meuse). 1814 Le baron Lezurier de La Martel

(Seine-Inférieure). 1814 Le comte de Limburg-Stirum (Yssel

Supérieur). 1815 Le chevalier Louvet (Somme). * 1813 Le baron Lynden de Lunenburg (Zuy

derzée).

5 1 3 1 5 2 1

Années de sortie au 31 décembre.

MM.

P 1813 Paillet (Meuse). 1813 Panneboeter (Deux-Nethes). 1811 Pardessus (Loir-et-Cher. 1815 Le baron Pareto (Gênes). 1811 Paroletti (Pô). 1813 Pascal (Isère). 1814 Pelzer (Roer). 1814 Le chevalier Pémartin, (Basses-Pyré

nées) * 1814 Pémolié de Saint-Martin (Landes). 1811 Pénière-Delzors (Corrèze). 1813 Peppen (Deux-Nėthes). 1811 Perès (Gers), *. 1814 Périgois (Indre). 1815 Le baron de Pervinquière (Vendée). 1811 Petit (Cher). 1812 Le chevalier Petit de Beauverger

(Seine), *. 1812 Picot-Lacombe (Puy-de-Dôme). 1814 Pictet-Diodati (Léman). 1814 Plagnat (Léman).

Pocci (Rome). 1815 Poggi (Taro). 1814 Polissard (Saône-et-Loire). 1812 Le baron de Pontaubevoye de Lau

berdière (Maine-et-Loire), (C. *). 1812 Potter (De), (Escaut), 1814 Le chevalier Poyferé de Gère, (Lan

des). * 1815 Prunelé (De), (Finistère). 1815 Puymaurin (De) (Haute-Garonne).

5

[ocr errors]

5

5

4 5

5

2 3

2 2

[blocks in formation]

1815 1811 1814 1815

1811

1

1811 1815 1811

[blocks in formation]
[blocks in formation]

4 3 1 1 2 3

[merged small][merged small][ocr errors]

Maggi (Taro).
Maghella (Apennins).
Le baron de Malet (Dordogne), *.
Le chevalier Marcorelle (Haute-Ga-

ronne),
Marescot - Pérignat (Loir-et-Cher), *.
Le chevalier Mariscotti (Rome), **
Marquette de Fleury (Haute-Marne).
Le chevalier Marquis (Meurthe), *.
Le chevalier Martin fils (Haute-

Saône), Martini (Bouches-du-Rhin). Martin-Saint-Jean(Aude). Mathieu (Bas-Rhin), *. Lechevalier Mathis-Cacciorna (Stura)* Maltei (Méditerrannée). Le chevalier Félix Mattei (Marengo), Maupetit (Mayenne). Maurel (Isère). Le chevalier Membrède (Meuse-lofé

rieure), ** Metz (Bas-Rhin). Mezzeri (Arno). Le chevalier Michelet de Rochemont

(Loire)*
Mollerus (Bouches-de-la-Meuse).
Monseignat (Aveyron), *
Le comte de Montesquiou-Fezensac

(Nord), (C. )
Le baron de Montiglio (Génes).
Montlouis (De), (Taro).
Moreau (Haut-Rbin).
Morellet (Seine), *
Morretti (Montenotte).

N
Nell (Sarre).
Le chevalier Noaille (Gard),
Noizet de Saint-Paul (Pas-de-Calais) *
Nougarède baron de Fayet, (Hérauli).

0 Olbrecths (Dyle). Le chevalier Ollivier (Drome), *

Quartara (Gènes).
Queysen (Bouches-de-l'Yssel).

R
Raepsaet (Escaut).
Ragon-Gillet, (Escaut).
Le chevalier Rallier (Ille-et-Vilaine). *
Rattier (Charente-Inférieure).
Le chevalier Raynouard (Var) *
Riboud (Ain), *.
Rieussec (Rhône), *.
Riffard-Saint-Martin (Ardèche).
Rigaud de l'Isle (Drôme).
Rioult de Neuville (Calvados).
Rivarola (Appenins).
Rivaz, (De) (Simplon), *.
Rivière (Aube).
Robin de Coulogne (Marne).
Roemers (Meuse-Inférieare), (C. *):
Le chevalier

Roger (Haute-Marne), *) Le chevalier Rossée (Haut-Rhin).(0.*) Ruphy (Mont-Blanc).

S
Le baron de Sahuc (C. *).
Saint-Pierre-Lesperut (Gers). *
Salgues (Lot).
Salvage (Cantal).
Sansoni (Montenotte).
Sauvaire (Bouches-du-Rhône).
Scarpellini (Rome).
Schaal (Bas-Rhin).
Schadet (Nord).
Sédillez (Seine-et-Marne).
Septenville (De) (Dyle).
Sermallei Trasimene).
Serravalle (Gênes),
Silvestre de Sacy (Seine). *
Sirugue-Maret (Aube) (0.*).
Somis (Doire).
Souque (Loiret).
Sproni (Méditerrannée).
Siurtz (Mont-Tonnerre).

T
Lecomle Tanneguy-Leveneur (Orne).*
Tardy (Ain). *
Tascher (De) Sarthe).

1812 1811 1814 1811

[blocks in formation]
[ocr errors][merged small]
[blocks in formation]

1812 1815 1815 1815 1815 1815 1812 1812 1813 1813

5

4 1 3 5

[blocks in formation]

))

1811

[blocks in formation]
[ocr errors]

>

1

[ocr errors]

Annécs de sor

des deuxième et cinquième séries noma Séries, tie au 31 dé

puis la dernière session (1); le second, la cembre.

nation de M. Lasagni (2), conseiller de 1 MM.

d'appel de Rome, aux fonctions de membr 1 1811 Le baron de Tesnière - Bresmenil

cour de cassation, en remplacement de M. V (Manche).

décédé. La mention au procès-verbal estord 1812 Tharreau (Maine-et-Loire).

Un de MM. les secrétaires provisoires fa 1815 Thirs (Meurthe). 1813 Thomasi (Arno).

ture des différentes lettres écrites à M. le 1813 Toulongeon (De), (Nièvre), *.

dent, pour l'informer du décès de MM. TI 1815 Travaglini (Trasimène),

Brière-Mondétour, Bouget, d'Hame, Giera, 1811 Trinqualie-Maignan (Gers).

et Robinet, membres du Corps législatif, 1812 Trentinian (Morbihan).

faire connaitre que trois autres , MM. F 3 1813 Le comte de Trion - Montalembert

Beaumont; Goupil-Préfeln et Fabroni, o (Vienne)

appelés à d'autres fonctions. 3 1813 Le chevalier" Tromson - le - Comte (Marne),

L'assernblée arrête qu'un extrait du i 1812 Tuault Morbihan).

verbal, relativernent à ces informations

adressé au Sénat conservateur par un me V

M. Silvestre de Sacy. Messieurs, à 1? 3 1813 Le chevalier Van - Cutsem (Deux - ture de votre session de 1809, la députati Nèihes), *

département de la Seine se rendit l'interpr Van der Goes (Bouches-de-la-Meuse).

vos justes regrels pour un collègue égal 1811 Van der Meersch (Lys). 1813 Van der Sleyden (Zuyderzée).

respectable par un nom illustre, de lor 2 1815 Van Doorn (Bouches-de-l'Escaut).

honorables services dans la magistrature et 5 1814 Van Grasveld (Yssel-Supérieur). les qualités qui concilient l'attachement. A 1 Van Imboff (Ems-Occidental).

d'hui elle vient encore exprimer le même 3 1813 Van Lilaar (Zuyderzoe).

meni, en vous entretenant d'une perte noi 1815 Le chevalier an Recum (Rhin - et et d'autant plus douloureuse que le co

Moselle).
1815 Van Royen (Bouches-de-l'Escaut).

qu'elle regrette semblait nous promettre, pa 4 Van Tuyll van Seroos Kerken (Bou

âge peu avancé et la force de sa constitution ches-du-Rhin).

nous jouirions longtemps de ses lumières et 5 Venturi (Ombrone).

douceur de sa société. Vergani (Rome):

Pendant le cours de notre dernière session 5 1815 Ver Hueli (Yssel-Supérieur).

maladie grave priva M. Brière-Mondétou ဒီ 1814 Verneilh (De) (Dordogne).

plaisir de partager nos travaux. Le coup qu 4 1812 Le baron de Vialetes de Montarieux (Tarn-et-Garonne). *

vait nous le ravir était déjà frappé; mais tro 1811 Vigneron (Haute-Saône).

par cette heureuse incertitude dont une p 3 1813 Villars (Isère).

dence paternelle a soin de couvrir l'approch 5 1814 Le chevalier Villiers (Côte-d'Or), *

derniers moments de notre fugitive exist 1812 Villot do Fréville (Seine).

nous nous flattions qu'il serait rendu à ses 3 1813 Vistorte (Coles-du-Nord).

et à ses collègues. Notre espoir, nos væu 5 1814 Le chevalier Vovider Leyen (Roër), *. été trompés. Permettez à la députation de VV

était membre de soulager sa douleur en rer 1815 Waldner (De) Haut-Rhin).

à la mémoire de celui qu'elle a perdu un to 1812 Wasseige (Sambre-et-Meuse).

gnage d'estime, auquel vos suffrages imprim 3 1813 Westrenen de Thémat (Zuyderzée).

un caractère public et solennel.
1815
Willems (Dyle).

M. Isidore-Simon Brière de Mondétour naq 1815 Willmar (Forêts).

Saint-Cheron, près Chartres, le 17 mars 175 z

parents recommandables. Envoyé de bonne ! 1815 Zaccaleoni (Rome).

à Paris, et placé dans l'un des collèges de ! 1812 Zoepffel (Bas-Rhin).

pitale, il montra par la sagesse de sa condui son application au travail qu'il avait mis à

les leçons et les exemples d'un père qui , ch CORPS LEGISLATIF.

d'une nombreuse famille et peu favorisé

fortune, avait inspiré de bonne heure à se: PRÉSIDENCE DE S. EXC. LE COMTE DE MONTES fants l'amour de la vertu, et leur avait sou QUIOU-FEZENSAC.

fait lire dans les écrits d'un de leurs ancêtre Séance du 17 Juin 1811

docte maitre Alain Chartier, ces mots plein

sens et d'énergie : « Par quoi, frère, je te MM. Pardessus, du département de Loir-et-Cher, seille que tu te délites en toi-même de la v Chiavarina, du département du Pô, Duhamel, du car elle rend joie et loyer à ceux qui bien vive département de la Manche, le chevalier Leroy, et ne te répute pas vertueux par ouï-dire, co reconnus les plus jeunes membres de l'assem font les gens de cour; mais iets peine de l' blée, sont appelés au bureau, par M. le président, par effect de æuvre véritable. » pour exercer les fonctions de secrétaires provi Un Etat où l'on ne doit qu'à soi-même ses soires.

cés, et où les talents ne mènent à une véri NM. Francesco-Alainando Pazzi-Ange-Mezzari, considération que quand ils sont accompa (Arno), Jean Degli Alessandri (Arno), Durbach

d'un grand amour pour le travail, et soutenu (Moselle), Coflinhal (Cantal), Shaal (Bas-Rhin), une répution sans tache, était celui qui co Guillier de Souancé (Eure-et-Loir), Raglioni nait au jeune Brière de Mondétour. La profes Oddi (Trasimène), Laine (Gironde), préviennent M. le président des causes qui les empêchent d'assister aux séances du Corps législatif.

(1) Voy. les séances du Sénat conservaleur L'assemblée reçoit deux messages du Sénat 10 août 1810, 3, 4 et 8 mai 1811. conservateur; l'un contient la liste des députés (2) Voy. la séance du 29 avril 1810.

ܝܙ

GOOG

d'avocat, qu'il embrassa à l'âge de vingt-cinq ans, attachés par un même lien, l'amour de l'honneur et qu'il exerça pendant neuf ans, le mit en rela- et de la vertu, il peut encore se former quelques tion avec des magistrats dont les conseils gui- liaisons plus étroites entre ceux que des fonctions dèrent sa jeunesse, dont le crédit et l'amitié con- particulières ou des relations individuelles raptribuèrent puissamment à son avancement. prochent davantage : M. Mondétour a joui aussi

En l'année 1787, M. de Mondétour fut nommé, de cet avantage, et parmi ceux dont il appela par le roi, receveur général des économats ; pré- l'estime et l'attachement par les mêmes qualités senté au monarque en cette qualité, il reçut qui leur assuraient de sa part de pareils seutid'avance le prix de son zèle et de ses services, ments, je nommerais, Messieurs, le respectable par cette parole remarquable que lui adressa le président du Corps législatif, si chacun de vous prince : « En vous voyant, je suis encore plus n'avait déjà prévenu l'expression de ma pensée. convaincu de ce qu'on m'a dit, que je puis me Je m'aperçois, Messieurs, que je me laisse enconfier à votre délicatesse et à votre dévoue- trainer par un sentiment auquel il m'est difficile ment. » M. Brière Mondétour justifia pleinement de résister. Vous excuserez ce sentiment dans un un si heureux présage. Son zèle et son désinté- collègue que des rapports d'une autre nature ressement rétablirent en peu de temps une admi- attachent au savant estimable auquel M. Brièrenistration dont le désordre était extrême au mo- Mondétour avait confié le bonheur d'une fille ment où il y avait été appelé, et le roi lui en chérie. A ce titre, j'ai aussi partagé l'amitié de témoigna plus d'une fois sa satisfaction.

M. de Mondétour, et senti plus vivement sa perte. Les économats furent supprimés en 1792, et Qu'est-il besoin, Messieurs, que je vous trace, déjà l'instant était venu où le mérite ne devait en finissant, le tableau de ces vertus douces ,

de trouver d'asile que dans la retraite et l'obscurité : ce zèle empressé à rendre survice, de cette oblices moments, d'une inaction involontaire, M. de geante, prévenance que vous avez tous connus Mondétour, sut les employer en vrai sage, en bon dans M. Brière-Mondétour ? Une longue et cruelle citoyen. Marié de bonne heure et devenu veuf au maladie a fait voir qu'il n'avait pas moins de bout de cinq ans, loutes ses affections étaient courage et de résignation dans l'épreuve que de concentrées dans les enfants nés de son mariage. bonté et de sensibilité. Il a été enlevé à sa famille, Il se consacra tout entier à leur éducation, et sema à ses collègues, à ses amis, le 20 août 1810, âgé dans leur ceur le germe des vertus dont les fruits seulement de 57 ans. ont fait sa plus douce jouissance, et devaient être Le bonheur dont il a joui, et qu'il a dù uniquependant longtemps le bonheur de sa vieillesse, ment à ses services et à ses vertus, à vérifié cette si les væux de cette estimable famille eussent été autre sentence de l'ingénieux et loyal secrétaire accomplis.

de Charles VII : « La fortune déçoit volontiers Bientôt le retour de l'ordre , en ramenant l'es- ceulx qu'elle trouve aisez à décevoir, et variable poir de jours plus sereins, rappella les hommes comme elle est. Mais les constants et vertueux qui que la tempête avait écartés. Dès l'an VIII, Brière- d'elle ne font compte, et dès qu'elle se voit méMondétour fut nommé maire du second arrondis- prisée, elle les laisse en paix. » sement de Paris, et il n'a cessé depuis ce moment, L'assemblée ordonne l'impression du discours jusqu'à son entrée au Corps législatif, d'exercer

de M. de Sacy. les fonctions d'une magistrature dont l'influence M. le Président rappelle à l'assemblée que la protectrice s'étend sur tous les membres de la première opération dont elle doit s'occuper est la société, se fait sentir dans toutes les circonstances nomination de deux candidats pour la présidence intéressantes de la vie, et qui a d'autant plus de du Corps législatif pendant la session de 1811, droits à la gratitude des citoyens, qu'elle offre dont l'un doit être choisi parmi les députés de la moins d'occasions éclatantes de frapper les re- 2e série, et l'autre dans ceux de la 5°. gards.

L'assemblée procède à ces choix par un même M. de Mondétour l'a recueillie cette récompense scrutin. flalleuse pour l'ami de l'humanité, la reconnais- Le dépouillement des votes donne à M. le sance de ses concitoyens, l'estime de ses collè- comte de Montesquiou 312 suffrages sur 321 bulgues, l'approbation du monarque et des premiers letins, et 245 à M. Barrin de la Galissonnière. A corps de l'Etat. Nommé successivement président peine l'assemblée a-t-elle entendu prononcer le de l'assemblée de canton du second arrondisse- nom de M. de Montesquiou, qu'elle fait éclater sa ment, membre du collège électoral du départe satisfaction par des applaudissements unanimes, ment, membre de la Légion d'honneur, l'un des répétés à plusieurs reprises. administrateurs des lycées de Paris, enfin, député M. le président proclame M. Barrin de la Galisau Corps législatif, il a vivement apprécié ces sonnière candidat pour la cinquième série. témoignages d'estime et d'attachement; il sentit Quant à la seconde nomination, ajoute M. de surtout combien ils sont précieux ces sentiments Montesquiou, je prie l'assemblée de recevoir le qu'il avait su mériter, lorsque le vœu de ses col- témoignage de ma reconnaissance. lègues, MM. les maires de Paris, l'appella à par- Le Corps législatif arrête que le résultat du tager la glorieuse mission de porterà l'EMPEREUR, scrutin sera adressé dans le jour, par un message, en la ville de Vienne, les remerciments de la ca- à S. M. L'EMPEREUR ET Roi. pitale, fière de l'honneur que lui avait fait SA MA- La séance est levée. JESTÉ en lui envoyant les drapeaux conquis par ses armées victorieuses aux champs de Wertingen. Devenu membre du Corps législatif, les mêmes

CORPS LEGISLATIF. marques de confiance et d'estime l'y ont accom- PRÉSIDENCE DE S. EXC. LE COMTE DE MONTESpagoé. Nommé d'abord par SA MAJESTÉ membre de

QUIOU-FEZENSAC. la commission des finances pour la session de 1808,

Séance du 18 juin 1811. votre choix, Messieurs, l'a appelé aux mêmes fonctions en 1809, et la nomination de l'EMPEREUR Le procès-verbal de la séance d'bier est adopté. les lui a continuées pour 1810. Dans un corps où L'assemblée entend la lecture d'un message de toutes les volontés n'ont qu'un même objet, le SA MAJESTÉ, adressé à M. le président du Corps bien et la gloire de l'Etat, où tous les ceurs sont législatif, et dont la teneur suit :

Saint-Cloud, le 17 juin 1811.

gner la dilapidation, mais encore dépenser les reNAPOLEON, EMPEREUR DES FRANÇAIS, ROI D'ITALIE,

venus d'une manière avantageuse aux malades, PROTECTEUR DE LA CONFÉDÉRATION DU RHIN, Mé

du lit desquels il éloigna encore l'air infect qui, DIATEUR DE LA CONFÉDÉRATION SUISSE, etc., etc.

jadis, concentré dans les salles, en faisait un sé

jour de mort. Enfin, il sut concilier la confiance Vu les messages en date des 20 avril 1810 et des employés soumis à son administration et mé. 17 juin présent mois, par lesquels le Corps légis- riter les bénédictions des pauvres qui, chaque latif nous a présenté comme candidats à la prési- jour, éprouvaient ses soins bienfaisants. Ils furent dence, pour la session actuelle,

troublés, ces soins, par la tourmente révolutionLe comte Stanislas Girardin, le sieur Collaud naire; inais ils ne furent point suspendus. Son de la Salcette, le sieur de La Rochefoucault, le zèle infatigable marcha sans cesse vers son but; comte de Montesquiou, le sieur Barrin de la Gal- il n'épargna ni travaux ni démarches. lissonnière,

Comme il possédait la science, connaissait les Nous avons nommé et nommons président du hommes les affaires, on ne lui opposa que de Corps législatif le comte de Montesquiou.

vains efforts ; d'ailleurs le nombre des hommes Signé NAPOLEON.

que le bien public inspirait, était grand encore; Par l'Empereur :

ils s'unirent, et l'antique faculté de médecine, le Le ministre secrétaire d'Etat,

collége et l'académie de chirurgie renaquirent Signé LE COMTE DARU. dans les écoles de médecine.

M. Thouret en fut le directeur ; et le discours La connaissance du choix fait par SA MAJESTÉ qu'il prononça à cette occasion justifia l'opinion excite les plus vifs applaudissements.

que l'on avait de ses talents, comme médecin, M. le Président. Messieurs, vos suffrages et comme littérateur et comme publiciste. les bontés de l'EMPEREUR m'appellent encore à Ces diverses qualités, loin de se nuire, se prél'honneur de présider cette auguste assemblée. taient un mutuel secours. Dans ses idées, ainsi Puis-je me flatter que votre bienveillance me sui- que dans ses différentes fonctions, il n'y avait ni vra dans cette nouvelle carrière ? Comblé depuis retard ni confusion ; alors qu'il était tribun, on longtemps de tous les témoignages de votre bonté, remarquait sans cesse la certitude de son jugeje ne puis vous parler que de ma reconnaissance; ment et l'ordre qu'il meltail dans une discussion mais j'ose demander à mes nouveaux collègues sans négliger les détails. Vous l'avez entendu, de se laisser prévenir des mêmes sentiments, de Messieurs, et vous aurez été convaincus par ses ne voir dans les honneurs de cette présidence rapports qu'il savait s'élever avec son sujet et que le zèle de leurs intérêts, le désir de leur descendre avec celui qui n'avait besoin que d'une confiance, l'espoir de relations plus intimes, et exposition précise. des droits à leur amitié.

Á son entrée au Corps législatif, il y arriva avec De nouveaux applaudissements accueillent les des amis, et en retrouva un plus grand nombre; expressions de M. le président, et l'assemblée en s'il n'y fut pas employé spécialement, ce fut à sa ordonne l'impression.

prière, et parce que l'on respectait un temps qu'il M. le Président. M. le chevalier Challan a la avait consacré aux hospices et à la corresponparole.

dance que son zèle pour la propagation de la M. le chevalier Challan. Messieurs, M. le vaccine augmentait chaque jour ; enfin (comme président a fait donner lecture, dans la séance l'a dit heureusement M. le docteur Leroux), parce d'hier, de la liste des membres dont le Corps lé- qu'un nouveau Charlemagne fondait une nouvelle gislatif a été privé depuis la dernière session. université, et que M. Thouret fut nommé le doyen

Le nom de M. Tbouret a été prononcé! A ce de la faculté de médecine. nom chacun a éprouvé le besoin d'épancher son Déjà la pensée calculait le bien qu'il pouvait cour; c'est cette sensibilité, généralement mani- faire dans cette nouvelle organisation, où la confestée, qui m'enhardit, et qui me fait espérer que fiance l'appelait, et où il était précédé par l'esvous accueillerez avec indulgence l'hommage time. Déjà les élèves, dont il aimait à seconder que je viens rendre à sa mémoire.

les efforis, se livraient à la joie, lorsqu'il fut tout Elle a été célébrée beaucoup plus dignement à coup arrêté dans sa carrière. Messieurs, il a par les discours prononcés sur sa tombe et dans cessé de vivre, à l'âge de soixante-deux ans, le Jes sociétés savantes; mais il doit être permis à 19 juin 1810. l'amitié d'ajouter une fleur à la couronne qui lui Ses amis le regretteront longtemps, longtemps a été décernée par ses savants confrères ; d'ail- ils offriront sa vie comme un modèle : il savait, leurs, si M. Thouret était savant, s'il était époux en effet, unir la vertu à la bonté, la science à la et père tendre, il était aussi administrateur ha- grâce, et l'aménité touchante à la gaieté. bile; et sous ce rapport, les principales circon- M. le Président. M. Sproni à la parole. stances dans lesquelles il a développé ses talents M. Sproni. Messieurs, les vertus paisibles et en ce genre, doivent être plus particulièrement sociales n'ont pas moins de droits à nos éloges offertes à ses collègues du Corps législatif. que celles qui sont célébrées dans les pages de

Senlis était en proie à la crainte qu'inspire une l'histoire et qui étonnent la postérité. maladie affreuse dans ses effets; plusieurs per- M. Giera, dont on vous a annoncé la perte, sonnes y étant attaquées de la rage, les observa- était cher à ses concitoyens par une vie sans tions de M. Thourei apprirent à distinguer les tache, et par son dévouement au bien de son pays. symptômes et calmereni les esprits.

Né au sein du commerce, il honora cet état par Les exhumations faites sous sa direction au sa probité, sa bonne foi et sa franchise : il augcimetière des Innocents, ont aussi fait connaitre menta la fortune que lui avaient léguée ses ancejusqu'à quel point on peut braver les miasmes tres, par des moyens qui ne lui firent jamais putrides, et ont préparé les grandes mesures de éprouver les atteintes du remords. salubrité exécutées depuis.

Ayant passé sa jeunesse en Asie, chez un peuC'est surlout dans la direction des hôpitaux ple qui cherche dans l'enceinte domestique le qu'il montra les plus vastes connaissances; et son bonheur qu'il ne trouve pas dans sa constitution, activité administrative sut non-seulement éloi-'il y contracta l'habitu 'une vie retirée au sein

« PreviousContinue »