Page images
PDF
EPUB

lement que

point satisfait de cette vengeance. Il combattit seul les Philistins, en fit un grand carnage, et se cacha ensuite dans la caverne d'Etam.

La tribu de Juda, menacée par les Philistins, ordonna d'arrêter Samson, lui reprochant de vouloir aggraver leur servitude. On le lia avec de grosses cordes, et on le conduisit aux ennemis pour le leur livrer. Mais, à l'aspect des Philistins, Samson brisa les cordes dont il était lié, aussi faci

le feu consume le lin. Ayant trouvé dans cet endroit une mâchoire d'âne * qui était à terre, il la prit; et, avec cette seule arme , il mit en déroute les Philistins, et leur tua mille hommes. Ce lieu s'appela depuis la Máchoire. Pressé d'une grande soif après le combat, il invoqua Dieu qui fit sortir d'une des grosses dents de cette mâchoire assez d'eau pour le désaltérer. Israël, frappé de ces miracles et délivré

par Samson, le prit pour juge; les Juifs furent gouvernés par lui pendant vingt ans. La terreur inspirée aux Philistins par Samson les forçait nonseulement à rester en paix, mais encore à respec-, ter sa personne. Ils l'avaient voulu surprendre une fois dans la ville de Gaza; mais Samson, entouré

par tous les soldats qui cernaient la ville , se fit jour au travers de cette multitude, arracha les

portes de Gaza **, les chargea sur ses épaules

* An du monde 2867.- Avant Jésus-Christ 1137. ** An du monde 2880.- Avant Jésus-Christ 1124.

Perfidie de Dalija en

son,

et les porta sur le haut de la montagne où il se retira,

Les Philistins, quelque temps après, ayant apvers Sam- pris qu'il était venu dans leur ville capitale, et

qu'une courtisane nommée Dalila lui inspirait de l'amour, firent de grands présens à cette femme pour l'engager à découvrir le secret de la force prodigieuse de Samson. Il résista d'abord aux demandes, aux prières de Dalila; et, feignant ensuite de se laisser toucher , il lui dit

si on le liait avec sept grosses cordes mouillées, il deviendrait faible comme les autres hommes. Les princes des Philistins, instruits de sa réponse, engagèrent Dalila à le lier comme il l'avait dit. Cet ordre fut. exécuté ; mais quand les Philistins parurent , Samson rompit ses cordes comme un fil, et s'échappa. Il trompa encore deux fois Dalila par des ruses semblables; mais enfin, comme elle l'importunail sans cesse, et employait contre lui tous les genres de séduction, la fermeté de son âne s'affaiblịt; il céda et lui dit : « Le rasoir n'a ja» mais passé sur ma tête, parce que je suis Naza» réen, c'est-à-dire consacré à Dieu; si l'on me )) rase, toute ma force m'abandonnera. ) Dalila rendit compte aux Philistins de sa découverte; et comme Samson dormait un jour chez elle *, ayant la tête sur ses genoux, elle fit couper ses cheveux

que,

* An du monde 2885. --- Ayant Jésus-Christ 1119.

Mort (le Sainson,

par un barbier. Les Philistins parurent; Samson réveillé voulut en vain les combattre : sa force l'avait abandonné; le Seigneur s'était éloigné de lai. Ses ennemis le saisirent, lui arrachèrent les

yeux, le menèrent à Gaza, chargé de chaînes , et l'enfermèrent dans une prison où ils lui firent tourner la meule d'un moulin.

Quelques mois après, lorsque ses cheveux commençaient à revenir, les princes, les grands et les officiers du pays se rassemblèrent dans un temple pour immoler des hosties à leur dieu Dagon, et pour y faire des festins en réjouissance de leur triomphe. Ayant ordonné qu'on leur amenît Samson pour jouer de la harpe devant eux, son guide le plaça entre deux colonnes qui soutenaient l'édifice. Demandant alors à Dieu de lui rendre sa force pour se venger de ses ennemis, il ébranla fortement les deux colonnes, et dit : « Que je » meure avec les Philistins ! » Aussitôt le temple s'écroula *. Tout ce qui s'y trouvait de grands et de peuple y fut écrasé; et Samson immola beaucoup plus de Philistins en mourant qu'il n'en avait tué dans sa vie.

Pendant quelque temps les tribus d'Israël existèrent sans juges, sans princes , et dans la plus dites. complète anarchie. Un homme d'Éphraïm, appelé Michas, s'élait fait une riche idole. Un lé

Anarchie dies is

* Même année.

vite corrompu consentit à en être le prêtre. Les peuples de la tribu de Dan, mécontens de leur partage, voulurent augmenter leurs possessions. Six cents hommes de cette tribu, persuadés que l'idole de Michas les protégerait, la lui dérobèrent, semparèrent de la ville de Laïs, qui appartenait aux Sidoniens, la détruisirent, et en rebâtirent une autre qu'ils appelèrent Dan. Ils y établirent l'image de leurs faux dieux, dont Jonathan, petitfils de Moïse, fut le pontife. Ainsi, tandis que l'arche sainte était à Silo, une partie infidèle des Hébreux dressait des autels aux dieux étrangers.

D'autres désordres attirèrent de grandes calamités sur ce peuple. Un lévite d'Éphraïm s'était marié à une femme de Bethléem. Sa femme le quitta, et revint dans sa ville natale, où elle passa quatorze mois chez son père. Bientôt le lévite accourut pour se réconcilier avec elle. Il y parvint; et, ayant consenti à rester trois jours avec son beaupère, il emmena sa femme, traversa Jérusalem où il ne voulut pas s'arrêter parce que les Jébuséens, qui l'habitaient, étaient étrangers. Il continua sa marche jusqu'à Gabaa, de la tribu de Benjamin, où il n'arriva qu'à l'approche de la nuit. Non-seulement les habitans lui refusèrent l'hospitalité, mais ils voulurent l'insulter et s'emparer de sa femme qu'ils outragèrent * : elle vint expirer à la porte d'un vieillard chez lequel son mari

* An du monde 2885. — Avant Jésus-Christ 1119.

avait été forcé de se réfugier. Le lévite, furieux, emporta dans son pays le

corps

de cette malheureuse victime, le coupa en douze morceaux qu'il envoya aux douze tribus pour les exciter à la vengeance.

Les tribus, s'étant rassemblées, se liguèrent contre cette ville coupable. Les enfans de Benjamin, au nombre de vingt-cinq mille, prirent le parti de Gabaa, et remportèrent deux victoires contre la ligue des autres tribus.

Phinée, petit-fils d'Aaron, consulté par les Israélites, leur parla au nom du Seigneur , et leur promit son appui. Les Benjamites et les habitans de Gabaa tombèrent dans une embuscade, furent baltus, et passés au fil de l'épée. On brûla la ville de Gabaa ; et il ne resta que

six cents hommes de la tribu de Benjamin.

Tout le peuple d'Israël se rassembla ensuite à Silo pour rendre grâce au Seigneur. Les tribus у jurèrent de ne point donner leurs filles aux six cents Benjamites qui restaient. Se repentant ensuite d'un voeu qui prononçait la destruction totale d'une tribu, ils éludèrent leurs sermens, et laisserent les Benjamites enlever leurs filles au milieu d'une fête., pour en faire leurs épouses.

Les Israélites continuèrent encore à vivre sans juges, sans princes et sans gouvernement régulier.

C'est dans cet endroit que l'Écriture rapporte Histoire l'histoire de Ruth , dans le dessein de faire con

de Ruth.

« PreviousContinue »