Histoire de France: depuis la fin du règne de Louis XVI jusqu'à l'année 1825, Volume 6

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 400 - Considérant que , depuis ce temps , l'union des deux pouvoirs spirituel et temporel ayant été, comme elle l'est encore aujourd'hui, la source de continuelles discordes ; que les souverains pontifes ne se sont que trop souvent servis de l'influence de l'un pour soutenir les prétentions de l'autre, et que, par cette raison, les affaires spirituelles, qui , de leur nature , sont immuables , se trouvent...
Page 101 - Bonaparte, de mâle en mâle, par ordre de primogéniture, et à l'exclusion perpétuelle des femmes et de leur descendance.
Page 145 - Saùl et de David par le ministère du prophète Samuel, répandez par mes mains les trésors de vos grâces et de vos bénédictions sur votre serviteur Napoléon, que, malgré notre indignité personnelle, nous consacrons, aujourd'hui, empereur en votre nom.
Page 367 - Ce serait une prétention chimérique, et même criminelle, que de vouloir représenter la nation avant l'Empereur. Le Corps législatif, improprement appelé de ce nom, devrait être appelé Conseil législatif, puisqu'il n'a pas la faculté de faire des lois, n'en ayant pas la proposition. Le Conseil législatif est donc la réunion des mandataires des collèges électoraux. On les appelle députés des départements, parce qu'ils sont nommés par les départements.
Page 4 - L'arme de la victoire et l'arbitre du sort. Le fer, il boit le sang; le sang nourrit la rage, Et la rage donne la mort!
Page 88 - On ne verra point le silence de la servitude succéder au tumulte de la démocratie. Non, Citoyen Premier Consul, vous ne voulez commander qu'à un peuple libre : il le sait, et c'est pour cela qu'il vous obéira toujours. Les corps de l'État se balanceront avec sagesse; ils conserveront tout ce qui peut maintenir la liberté, et rien de ce qui peut la détruire.
Page 117 - ... dans cette correspondance , et destiné à jouer un grand rôle dans le rappel du prétendant , qu'elle avait pour but , j'ai cru devoir vous' en instruire , pour que vous ne soyez pas dupe de son feint républicanisme ; que vous puissiez faire éclairer ses démarches , et vous opposer aux coups funestes qu'il peut porter à notre pays , puisque Ja guerre civile ne peut qu'être le but de ses projets.
Page 133 - Bonn parte pour vous , et celle de tous les siens. Puisse la providence déjouer ses projets iniques et maintenir ce pays dans sa situation heureuse et prospère. C'est le vœu de mon cœur, c'est ma prière la plus fervente.
Page 92 - Vous avez jugé l'hérédité de la suprême magistrature nécessaire , pour mettre le peuple français à l'abri des complots de nos ennemis et des agitations qui naîtraient d'ambitions rivales. Plusieurs de nos institutions vous ont, en même temps , paru devoir être perfectionnées pour assurer, sans retour, le triomphe de l'égalité...
Page 6 - Bonaparte avec ceux qui l'ont précédé ; j'estime sa valeur, ses talents militaires ; je lui sais gré de plusieurs actes d'administration, car le bien que l'on fera à mon peuple me sera toujours cher ; mais il se trompe, s'il croit m'engager à transiger sur mes droits. Loin de là, il les établirait lui-même, s'ils pouvaient être litigieux, par la démarche qu'il fait en ce moment.

Bibliographic information