Page images
PDF
EPUB
[merged small][ocr errors]

P

7

[blocks in formation]

d'Alliance, de Paix, de Tréve, de Neutralité,
de Commerce, de Limites, d'Echange etc. et de
plusieurs autres actes servant à la connoissance

des relations étrangères

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Tiré des copies publiées par

autorité, des meilleures collections
particulières de traités et des auteurs les plus estimés.

PAR

G E O. FRÉ D. DE MARTENS;

continué par
FRÉDÉRIC MURH A R D.

T

XI.

0 m e
1830-1834.

À GOETTINGUE,
DANS LA LIBRAIRIE DE DIETERICH.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small]

o ai

1. Pragmatique sanction oủ Décret 1830 royal qui fixe l'ordre de succession à la couronne d'Espagne, donné à

Madrid le 29 Mars 1830. (Traduction officielle communiquée aux cours étran

gères.) Don Ferdinand VII, par la grace de Dieu, Roi de

Castille, de Léon etc. Aux enfans d’Espagne, prélats, ducs, marquis, comtes, ricoshombres, prieurs, commandeurs et souscommandeurs des ordres, gouverneurs des châteaux, et maisons fortes, aux membres de mes conseils, aux présidens et aux membres de mes tribunaux, aux corrégidors, aux gouverneurs, aux alcades majors, et aux alcades ordinaires, et à tous autres juges, justices , et personnes de toutes les cités, villes et villages de mes royaumes, à tous en général, et à chacun en particulier, savoir faisons :

“Que, dans les cortès qui se tinrent en 1789, en mon palais de Buen - Retiro, on s'occupa, sur la proposition du roi, mon auguste père, qui est dans les cieux, de la nécessité et de la convenance de faire observer la méthode régulière établie par les lois du royaume et par la coutume immémoriale pour la succession à la couronne d'Espagne, en préférant l'aîné au cadet et le mâle à la femme dans les lignes respectives selon leur ordre; et ayant pris en consideration les biens immenses que la monarehie avait retirés de son observation pendant l'espace de plus de 700 ans, ainsi que les motifs et circonstances éventuels qui contribuèrent à la réforme décrétée par acte du 10 Mai 1716, ils présentèrent à ses royales mains une petition datée du 30 Septembre 1789, en rappelant le

А

« PreviousContinue »