Page images
PDF
EPUB

dans le premier, ou plutôt il ne s'y maintiendra point ; l'expérience ne démontrant que trop l'oracle du SaintEsprit : Qui ne craint pas les petites fautes tombera peu à peu dans les grundes; -- 2° il ne pourra point se flatter de tendre à la perfection, rien n'étant plus opposé à la perfection que le péché véniel; – 30 il ne jouira jamais de la vraie paix du cour, parce qu'il résiste aux invitations et aux desseins de Dieu : qui résista à Dieu, dit le saint homme Job, et eut la paix ? (Ch. 9.)

4° il sera peu propre à exécuter jamais de grandes choses pour Dieu et pour le prochain.

APPLICATIONS. Il est en votre pouvoir de parvenir à ce second degré et de vous y maintenir. La preuve vous en est donnée dans les actes de béatification et dans la vie de beaucoup de serviteurs de Dieu. Il est dit dans la vie des vénérables Du Pont et Bellarmin qu'ils firent veu de ne jamais commettre volontairement un péché véniel et qu'ils furent fidèles à leur veu jusqu'à la mort. Ce qu'ils ont pu réaliser avec le secours de la grâce, vous le pouvez aussi; mais l'avez-vous voulu sérieusement ? Quels moyens avez-vous employés ? Avec quelle constance?

AFFECTIONS. Priez Dieu d'accroître en vous l'horreur du péché véniel.

RÉSOLUTIONS. Anéantir peu à peu, par la pratique de l'examen particulier, les causes de nos péchés.

III. POINT. TROISIÈME DEGRÉ DE RENONCEMENT OU D'HUMILITÉ.

CONSIDÉRATIONS. Ce troisième degré consiste dans la disposition d'être plutôt pauvre avec Jésus-Christ pauvre, que de vivre dans l'abondance; d'être plutôt oublié et méprisé avec Jésus-Christ humilié et injurié, que de vivre dans les honneurs; d'être plutôt sur la croix avec Jésus-Christ crucifié, que de jouir des consolations et des délices de la vie, afin d'avoir une plus grande ressemblance avec notre divin Modèle et de pouvoir mieux lui prouver notre amour.

APPLICATIONS. Cette disposition habituelle, ou troisième degré d'humilité, n'est pas au dessus de la faiblesse humaine soutenue par la grâce; témoin les apôtres et une infinité de martyrs, qui se réjouissaient d'être dépouillés de tout, bafoués, conspués, condamnés à la mort pour le nom de Jésus ! Témoin encore tant de personnes élevées dans le luxe et les délices, que nous voyons se vouer,par amour de Jésus, à la pauvreté et aux austérités du cloitre. Ces exemples sont bien propres à nous stimuler. D'ailleurs que de biens sont renfermés dans ce troisième degré! Nous y trouvons la parfaite imitation de Jésus-Christ, la paix et la joie du coeur au milieu des tribulations, l'abondance des bénédictions divines, l'assurance du salut, le gage d'une plus grande gloire dans le ciel ! Où en êtes-vous relativement à ce troisième degré? Quelle estime, quel désir en avez-vous ?

COLLOQUE. Avec la Bienheureuse Isabelle, sæur unique de saint Louis, roi de France. On fait aujourd'hui sa fête. Pressée par la Reine, le Roi et le Pape d'épouser Conrad, fils aîné de l'Empereur, elle fit cette célèbre réponse : J'estime plus occuper la dernière place parmi les Vierges consacrées à Dieu que d'étre Imperatrice ! (Morte, 1270.)

[ocr errors]

FÊTE DES SAINTS ANGES GARDIENS (1).

I. Prél. Voir le jeune Tobie voyageant en compagnie de l'ange Raphaël.

II. Prél. Demander une vraie et solide dévotion à notre Ange gardien,

[ocr errors]

I, POINT. QUELLE EST LA DIGNITÉ DE NOTRE ANGE GARDIEN.

CONSIDÉRATIONS. On doit compter, parmi les plus précieux avantages de cette vie, la communion ou le commerce spirituel que Dieu a établi entre nous et les saints Anges et l'ordre qu'il a donné à ces esprits bienheureux de prendre soin de chacun de nous. Il a commandé à ses Anges, dit le Psalmiste, de vous garder dans toutes vos voies (Ps. 90). Mais que sont ces Anges gardiens ? Ce sont de purs esprits, créés à l'image de Dieu, doués d'une beauté, d'une puissance, d'une agilité et d'une intelligence qui sont au dessus de toute conception humaine. Ils sont, à l'égard de Dieu et du ciel où il manifeste sa gloire, ce que sont les princes et les premiers dignitaires d'un royaume à l'égard du Roi et de sa cour.–Cet ange donc, qui est jour et nuit à mes côtés, est un Prince de la Cour céleste, qui surpasse de beaucoup en dignité les plus puissants monarques de la terre !

APPLICATIONS. Je crois cette vérité ; mais je n'y pense guère. Quand je suis seul, je raisonne et j'agis comme si

(1) On réservera cette méditation pour le premier dimanche de ce mois, et dans l'intervalle on se servira des suivantes.

Le troisième dimanche on fait mémoire des douleurs de la trèssainte Vierge. (Voir la méditation, tom. 1., page 252.)

nulle créature n'était auprés de moi, n'était témoin de mes peines, de mes actions, etc... Si ma foi était plus vive, quelle consolation, quel charme je trouverais à converser avec cet excellent et incomparable ami, å lui communiquer mes peines et mes inquiétudes, à lui demander conseil dans mes doutes, force et courage dans mes souffrances et mes tentations ! Nous lisons dans la vie de plusieurs Saints que la vivacité de leur foi jointe à une tendre dévotion envers leur Ange gardien, leur obtint la faveur de le voir et de s'entretenir familièrement avec lui. C'est ce qui est rapporté notamment dans la vie de saint Camille, de sainte Françoise et de sainte Rose de Lima.

AFFECTIONS. Remerciez Dieu de vous avoir donné un Ange gardien. - Demandez pardon à votre bon Ange d'avoir si peu pensé à lui; d'avoir si peu respecté sa pré

sence.

RÉSOLUTIONS. Invoquer et consulter notre Ange gardien. - Propager la dévotion aux saints Anges.

II. POINT. QUELS SERVICES NOUS REND NOTRE ANGE GARDIEN,

CONSIDÉRATIONS. Dieu a commandé à ses Anges de vous garder et de vous diriger dans toutes vos voies (Ps. 90). En vertu de ce commandement, notre Ange gardien : 1° veille, avec une tendre sollicitude, à la conservation de notre corps, de notre santé et de notre vie, exposée å tant de dangers. — 20 Il prend un soin plus grand encore de notre âme immortelle, de nos intérêts spirituels : il nous instruit, nous suggère de bonnes pensées, nous découvre les piéges tendus sous nos pas ; il nous encourage et nous soutient dans le combat spirituel ; il nous reprend de nos écarts par de secrets reproches et nous porte, par de douces inspirations, à l'accomplissement de nos devoirs. - 3o Il fait pour nous ce que fit l'ange Raphaël pour le jeune Tobie : il nous sert de guide au milieu des dangers de cette vie.-4° Il nous assiste particulièrement à l'heure de la mort.

APPLICATIONS. Voulez-vous plaire à votre bon ange? Imitez, autant qu'il en est en vous : 1° sa parfaite indifférence, pour tout ce qui lui est commandé; – 2. son recueillement et sa pureté au milieu du bruit et de la corruption du monde ;- 3o sa paix inaltérable, même dans l'insuccès si fréquent de ses bons offices auprès des hommes.

AFFECTions. Demandez instamment à Dieu la grâce d'atteindre dans la pratique, autant qu'il vous est possible, å la perfection que vous admirez dans votre saint Ange gardien.

RÉSOLUTIONS. A cette fin se rendre familière la prière indulgenciée par les Souverains Pontifes Pie vi et Pie vir : Saint Ange gardien, préposé à ma garde, éclairez-moi aujourd'hui, protégez-moi, dirigez-moi, gouvernez-moi.

III. POINT.

QUELLES SONT NOS OBLIGATIONS ENVERS NOTRE ANSE

GARDIEN,

CONSIDÉRATIONS. Saint Bernard les réduit à trois principales : respect, devotion, confunce. Le respect nous est commandé par sa présence ; la dévotion jointe à la reconnaissance, par le tendre intérêt qu'il nous porte, par les services qu'il nous rend; la confiance, par les soins vigilants dont il nous entoure. Ces diverses obliga

« PreviousContinue »