Page images
PDF
EPUB

des douze apôtres, c'est d'y voir le nom du traître Judas!... Jésus se serait-il donc trompé sur son compte?... ou ne l'aurait-il appelé à l'apostolat que fictivement?... Voici ce que répondent les interprètes : « Jésus-Christ choisit Judas parce qu'il voulait sincèrement qu'il fut apôtre. Judas se rendit ce choix funeste par sa trahison. Celle-ci néanmoins n'empêcha par le Sauveur de le choisir, parce qu'elle devait servir à nous apprendre : 1° que les dons de Dieu les plus excellents laissent toujours à l'homme qui en a été gratifié, le pouvoir d'en user ou d'en abuser, å son choix ; -2° qu'appelé à l'état le plus saint, on peut encore s'y perdre et qu'on doit y travailler à son salut avec crainte et tremblement, comme le dit saint Pierre;

et 3° qu'il faut, à l'occasion, savoir distinguer l'individu du corps dont il est membre, et le ministre du ministère qu'il exerce, si l'on ne veut pas être réduit à dire que les apôtres étaient une compagnie de traitres, et l'apostolat une école de trahison ! » (De Ligny, Vie de Jésus-Christ, Ch. 15.)

APPLICATIONS. Mettons à profit ces graves réflexions, pour notre propre sécurité et pour l'instruction des autres. Au reste, pour ceux qui craignent Dieu, dit l'Apôtre, tout tourne à leur avantage : l'infidélité des uns les rend humbles et défiants d'eux-mêmes; la persévérance des autres leur donne une grande confiance en la grâce toutepuissante de Dieu.

COLLOQUE. Avec les saints apôtres Pierre et Paul. (Septième jour de l'Octave célébrée en leur honneur.)

SERMON SUR LA MONTAGNE :

LES HUIT BÉATITUDES. BIENHEUREUX LES PAUVRES

D'ESPRIT.

I. Prél. Je me représenterai Jésus assis sur la montagne, prêchant au monde la sublime morale de son Évangile.

II. Prél. Je demanderai la grâce de comprendre et de goûter la morale évangélique et de la faire goûter aux autres.

1. POINT.

CIRCONSTANCES DU SERMON SUR LA MONTAGNE

ConsidéRATIONS. Jésus avait fait choix de douze apôtres dans le dessein formel de les envoyer prêcher, et de transmettre par eux, et par leurs successeurs dans l'apostolat, ses divins enseignements à tous les peuples et à toutes les générations : Il fit choix de douze, dit saint Marc, pour les envoyer prêcher. Elegit duodecim.... ut mitteret eos prædicare (Ch. 3). Il fallait donc qu'il les instruisît à fond: c'est ce qu'il fit sans différer. Car, étant descendu vers le bas de la montagne, d'où il pût être vu et entendu de la multitude, il y trouva, au rapport de saint Luc, une foule immense' venue de toute la Judée et même de Tyr et de Sidon (Ch. 6). Elle était là par un effet de sa providence. Jésus voulait qu'il fùt constaté par de nombreux témoins que l'Évangile, qui allait être prêché par ses apôtres dans le monde entier, était son Évangile, était sa doctrine, sans nul mélange de doctrines humaines. S'étant donc assis au milieu de ses apôtres, il prit la parole et prononça ce long discours dit Sermon sur la montagne, qui contient en substance toute la loi et toute la perfection évangéliques.

APPLICATIONS. Montrons-nous reconnaissants envers Dieu de nous avoir fait naître dans le sein de l'Église catholique, seule dépositaire des vérités enseignées par le Fils éternel de Dieu. Quiconque en fait la règle de sa vie sera sauvé. Nous avons contracté dans le saint baptême l'obligation de nous y conformer toute notre vie. Heureuse obligation ! Elle doit nous valoir, si nous y sommes fidèles, une ineffable et immortelle gloire dans le ciel ! Quelle a été votre fidélité ?

AFFECTIONS. Reconnaissance. Désir d'exceller dans la connaissance et dans la pratique de la perfection chrétienne.

RÉSOLUTIONS. Se rappeler souvent ces paroles de notre divin Maître : Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait (s. Matt. 5).

11. POINT.

DOCTRINE DE JÉSUS-CHRIST SUR LA PAUVRETÉ.

PREMIÈRE BÉATITUDE.

CONSIDÉRATIONS. Jésus commence par établir les principes du vrai bonheur. Ils avaient été corrompus par les passions du paganisme et par les préjugés du judaïsme, comme ils le sont de nos jours par un monde orgueilleux et sensuel. De là, le contraste entre les béatitudes pro

nées par le monde et celles que proclame Jésus-Christ. - Le monde dit : Bienheureux les riches; Jésus-Christ dit : Bienheureux les pauvres, non pas précisément les pauvres de naissance, mais les pauvres d'esprit, dont l'esprit et le cæur sont détachés des biens de la terre. Pourquoi bienheureux? Parce que, dit Jésus, le royaume des cieux leur appartient; parce que, dès à présent, sans

crainte ni sollicitude, il sont établis dans la paix qui est un avant-goût du bonheur du ciel.

APPLICATIONS. Dans les pauvres proclamés Bienheureux par Jésus-Christ, nous pouvons distinguer trois sortes de personnes : d'abord, les pauvres de fait, mais résignés parfaitement à la volonté de Dieu ; ensuite, les riches vraiment pauvres d'esprit; enfin, les pauvres volontaires, qui se sont dépouillés sans retour de tous leurs biens, pour suivre Jésus-Christ pauvre et dénué de tout. Si vous n'avez pas le bonheur d'appartenir à cette troisième classe, à laquelle s'applique par excellence le centuple promis par le divin Sauveur, vous en approchez néanmoins de bien prés quand, économe dans vos dépenses, vous donnez votre superllu aux membres souffrants de Jésus et aux bonnes auvres. Quelle sainte allégresse et quel courage cette pensée ne doit-elle pas entretenir dans votre cour!

AFFECTIONS. Remerciez le Seigneur de vous avoir fait connaître et rechercher les trésors cachés dans la pauvreté d'esprit et dans l'apostolat du zèle.

RÉSOLUTIONS. Ne pas se laisser effrayer ni arrêter dans la pratique du bien par les injustes critiques du monde.

III. POINT. - DOCTRINE DE JÉSUS-CHRIST SUR LES RICHESSES.

CONSIDÉRATIONS. Ce que le Sauveur vient de dire de la pauvreté donne assez à entendre ce qu'il faut penser des richesses, et de ceux qui y tiennent comme à leur souverain bien. Cependant, de peur que cette conséquence n'échappe å l'attention des riches avares, il ajoute ces effrayantes paroles : Malheur à vous, riches, parce que vous avez votre consolation dans ce monde (s. Luc. 6), c'est-àdire, parce que, ayant l'esprit tout préoccupé de combinaisons ou de jouissances matérielles, vous vivez dans l'oubli de vos fins dernières, vous mourrez vides de mérites, chargés d'iniquités, n'ayant en perspective que des supplices éternels !

APPLICATIONS. Regardez autour de vous; voyez comment les choses se passent dans le monde. N'y voyez-vous pas se vérifier l'anathème de Jésus-Christ?... Comprenez donc l'insigne faveur que Dieu vous a faite en vous préservant des illusions et des dangers que présente l'appât des richesses. Montrez-vous reconnaissant, en redoublant de zèle pour désabuser ceux que la séduction a détournés de la voie du salut.

COLLOQUE. Avec les saints apôtres Pierre et Paul, dont on célèbre l'Octave en ce jour.

SERMON SUR LA MONTAGNE.

DEUXIÈME, TROISIÈME, QUATRIÈME, SEPTIÈME BÉATITUDE.

I. Prél. Je me représenterai Jésus disant : Bienheureux ceux qui sont doux, ceux qui pleurent, ceux qui ont faim et soif de la justice.

II. Prél. Je demanderai la grâce d'être du nombre de ces bienheureux.

1. POINT. LA SECONDE ET LA SEPTIÈME BÉATITUDE. CONSIDÉRATIONS. Bienheureux ceux qui sont doux (s. Matt. 5), c'est-à-dire non-seulement ceux qui sont nés

« PreviousContinue »