Page images
PDF
EPUB

SUR LA PRATIQUE DE LA FRÉQUENTE CONFESSION.

I. Prél. Voir Jésus qui dit aux lépreux : Allez, montrez-vous aux Prêtres.

11. Prél. Demander la grâce de se confesser toujours dignement et

avec fruit.

1. POINT.

PRÉPARATION A LA CONFESSION.

CONSIDÉRATIONS. La lepre, disent les Saints Pères, est la figure du péché, qui souille notre âme aux yeux de Dieu ; et l'ordre que Jésus-Christ donna aux lépreux d'aller se montrer aux Prêtres, est la figure du recours que nous devons avoir au ministre du Seigneur dans le sacrement de pénitence. Rappelons-nous, à cette occasion, tout ce qu'il y a pour nous de biens renfermés dans la confession et tout ce que la digne réception de ce sa-. crement suppose : et d'abord, la préparation.-Elle doit être sérieuse et soignée mais non outrée. Il est des personnes pieuses pour qui la confession est un tourment : elles se fatiguent outre mesure à faire l'examen de leur conscience et à s'exciter å la contrition. Elles croient n'en avoir jamais fait assez sous ce double rapport : c'est un tort. D'autres donnant dans un excés opposé se font de la confession une espèce de routine, et négligent l'examen sous prétexte qu'elles se connaissent suffisamment; leur confession se résume dans une formule d'accusation devenue à peu près invariable; puis elles ne se donnent aucune peine pour avoir la contrition, ne songent pas même à la demander à Dieu. Quel jugement porter d'une confession précédée d'une pareille préparation ?

APPLICATIONS. Ayez un jour, et autant que possible,

une heure fixe pour vous confesser; sinon vous serez exposé, surtout dans certaines positions, à différer votre confession plus qu'il ne convient. Ce jour-là, entendez la messe avec une dévotion particulière, afin d'obtenir la grâce si désirable d'une contrition parfaite. Demandez-la, cette grâce, et excitez-vous-y au moment surtout de la Consécration. Vous pourrez faire l'examen durant la première partie de la messe. Quand vous aurez ainsi préparé d'avance votre confession, vous n'aurez besoin que de vous recueillir quelques instants pour vous y disposer prochainement.

AFFECTIONS. Se repentir de ses négligences passées. En demander pardon.

RÉSOLUTIONS. Avant la confession, je penserai sérieusement à ce que je vais faire. Je serai fidèle aux pratiques indiquées ici et à toutes celles dont ma propre expérience m'aura fait connaître l'utilité.

ACCUSATION,

II. POINT. CONSIDÉRATIONS. Nous savons tous qu'elle doit être humble et sincère ; que la sincérité, dans certains cas, est difficile à notre amour-propre ; que néanmoins le confesseur n'est jamais surpris des chutes même les plus lourdes de qui que ce soit. Cette pensée doit aider, au besoin, å vaincre la honte, cause de beaucoup de sacriléges. Nous savons aussi que le but de la fréquente confession est de parvenir à une pureté de vie de plus en plus grande. Pour atteindre ce but, mieux vaut s'en tenir å l'accusation de quelques fautes principales, que de s'accuser d'une infinité de défauts et de miseres humaines, dont il est difficile d'avoir une vraie contrition; agir autrement, c'est s'exposer å ne former que des propos fort vagues; c'est avoir d'avance la certitude qu'il n'y aura point d'amendement, point de progrès.

APPLICATIONS. Pour la pratique : 1° Si vous étiez tombé malheureusement dans une faute grave, déclarez-la en premier lieu, de peur d'avoir la bouche fermée, si vous commenciez par vous accuser de petites fautes. 2. Si vous n'avez à vous accuser que de fautes légères, bornez votre confession à deux, trois ou quatre fautes principales, avec la résolution de vous corriger surtout d'une en particulier : c'est la bonne méthode pour les détruire toutes successivement. 3° Ne vous contentez pas d'ajouter å votre confession un péché plus grave de votre vie passée : mais, par le souvenir de ce péché, excitez-vous à la contrition, comme si vous le confessiez pour la première fois : c'est le moyen le plus facile de pouvoir toujours se flatter d'avoir une contrition suffisante.

AFFECTIONS. S'humilier devant Dieu d'être encore si imparfait, aprés tant de confessions.

RÉSOLUTIONS. Conformer sa conduite à ce qui vient d'être dit.

III. POINT. CONSIDÉRATIONS. Pour retirer de grands fruits de la confession fréquente, il sera très-utile après la confession : 1o de fortifier sa foi concernant l'efficacité du sacrement;

2° de renouveler ses résolutions ; 30 de demander la grâce d'y être fidele.

APPLICATIONS. Il sera donc utile de dire, après qu'on a reçu l'absolution : Je crois, 0 Jésus, que votre sang, par

ACTIONS DE GRACES.

le canal du sacrement, a coulé sur mon âme; que vous l'avez purifiée et ornée de nouveaux dons : je vous en reniercie et je renouvelle la résolution de ne plus commettre, en particulier, ce péché.... cette faute... Je m'imposerai une pénitence si j'y retombe; daignez, ô Jésus, bénir les efforts que je ferai !

COLLOQUE. Avec Jésus-Christ qui a institué le sacrement de pénitence. Remerciez-l'en. - Demandez-lui pardon de tout ce qu'il y a eu de défauts et de négligences dans vos confessions et suppliez-le de vous aider à mieux faire dans la suite.

ARRIVÉE DE JÉSUS A JÉRUSALEM

APRÈS UNE ABSENCE DE DIX-HUIT MOIS.

I. Prél. Voir Jésus prêchant dans le Temple à une foule immense.

JI. Prél. Demander la grâce d'imiter le zèle et la patience de votre divin Sauveur.

I. POINT. JÉSUS EST DIVERSEMENT JUGÉ A JÉRUSALEM,

CONSIDÉRATIONS. Jésus avait réglé sa marche de manière à n'arriver que le troisième jour de la fête des Tabernacles dans la ville de Jérusalem. Il y entra vers le soir avec ses apôtres, mais sans aucun éclat, et ne se montra dans le Temple que le lendemain, jour du Sabbat. Il déjoua ainsi le complot formé contre sa vie. Cependant, dès le premier jour, il n'était bruit que de lui. Le miracle opéré en faveur des lépreux avait encore ajouté à sa renommée. Tout le monde, dit saint Jean, le cherchait et disait : 0 est-il? Et on en parlait diversement; car les uns disaient : Il est homme de bien ; les autres disaient : Il ne l'est pas, mais il séduit le peuple (Ch. 7).

APPLICATIONS. Ne soyez pas surpris de cette diversité si grande de jugements que l'on porte de Jésus-Christ. Il en a été et il en sera toujours de même au sujet de ceux qui travaillent pour le bien, sous les yeux du public. Leur zèle est approuvé par les uns, blâmé ou mal interprété par les autres, même par des personnes bien intentionnées. Ne trouvez donc pas mauvais que les hommes de bien, que vos amis mêmes portent divers jugements sur l'utilité ou l'å-propos des bonnes @uvres auxquelles vous vous dévouez. Si vous êtes humble, c'est-à-dire, si vous vous connaissez bien vous-même, vous serez plutôt surpris que plusieurs personnes aient encore si bonne opinion de vous, et vous mettrez à profit les critiques que l'on fait de votre personne et de vos actions, loin de vous en formaliser ou de vous laisser aller au découragement. Est-ce ainsi que vous avez agi?

AFFECTIONS. Demandez la grâce de vous conduire toujours en humble disciple de Jésus.

RÉSOLUTIONS. Je penserai souvent à ces paroles de mon divin Maître : Quand vous aurez fait tout ce qui vous est prescrit, dites : Nous sommes des serviteurs inutiles (s. Luc. 17)

II. POINT.

- JÉSUS PRÈCHANT DANS LE TEMPLE DE JÉRUSALEM

EST ADJIRÉ.

CoxsIDÉRATIONS. Le lendemain de son arrivée, quatrième jour de la fête, Jésus monta au Temple, continue saint Jean, et se mit à enseigner. La curiosité qui avait

« PreviousContinue »