Page images
PDF
EPUB

II. POINT. SIXIÈME BÉATITUDE. CONSIDÉRATIONS. Bienheureux ceux qui ont le courpur, parce qu'ils verront Dieu. (Ibid.) La pureté de cæur a plusieurs degrés : le premier consiste dans l'absence du péché mortel; le second dans l'absence du peché véniel délibéré et de toute attache au péché; le troisième dans l'absence de toute affection tant soit peu déréglée; le quatrième dans l'absence de ces taches imperceptibles qui empêchent l'entrée du Ciel ; le cinquième consiste dans cette parfaite pureté d'intention par laquelle l'homme n'a en vue, ne cherche et n'aime que Dieu seul. La récompense promise est inappréciable : Ils verront Dieu: dans ce monde par beaucoup de lumières pratiques, et dans l'autre par les splendeurs de la vision béatifique, qui sera proportionnée à ces divers degrés.

APPLIGATIONS. Auquel de ces degrés vous efforcez-vous de parvenir?.. Avec quelle ardeur et avec quelle constance employez-vous les moyens d'y parvenir, entre autres : la confession.. l'examen particulier.. la fuite des occasions, le recueillement, la vigilance sur vos sens et sur votre cour?.. Vos efforts seront largement récompensés : à chaque degré de pureté répondra un degré de plus d'éternelle félicité!..

AFFECTIONS. Créez en moi, ô mon Dieu, un caur pur, et renouvelez au fond de mon âme l'esprit de droiiure (Ps. 51).

RÉSOLUTIONS. Employer énergiquement les moyens de parvenir à une grande pureté de cæur.

III. POINT. HUITIÈME BÉATITUDE. CONSIDÉRATIONS. Bienheureux ceux qui souffrent persécution pour la justice (Ibid.), c'est-à-dire, pour leur constance à observer toute la loi de Dieu; pour leur fidélité à mettre en pratique, avec une sainte intrépidité, tout ce qu'un zèle éclairé leur fournit de moyens pour empêcher l'offense de Dieu, pour procurer sa gloire, pour sauver les âmes et pour soutenir les droits de l'Église. La récompense promise est magnifique : Le royaume des cieux leur appartient, dit Jésus.

APPLICATIONS. N'invectivez pas contre ces hommes qui, parhaine de Dieu et de sa religion sainte, vous persécutent, vous calomnient : plaignez-les plutôt et priez pour eux : Ils vous sont utiles, tout en vous voulant du mal. Que si vous dites que vous êtes peu sensible aux persécutions ou au blâme des impies, mais qu'il vous est très-pénible de remarquer de la froideur, une espèce d'opposition à votre égard de la part de ceux qui vous touchent de près, ou se disent vos amis, voyez si ce n'est pas à cause de votre caractère hautain, bizirre et opiniâtre ou irascible et ombrageux. Si cela est, vous ne souffrez pas pour la justice, mais pour des torts et des défauts dont vous pouvez et devez vous corriger. Corrigez-vous-en, et tous vos sujets de plainte disparaîtront. Vous serez aimé de Dieu et des hommes.

COLLOQUE. Avec notre divin Maitre, qui a essuyé, avec une invincible patience, de si violentes persécutions de la part de ceux-là mêmes à qui il faisait du bien.

[ocr errors]

SERMON SUR LA MONTAGNE.

QUALITÉS DE L'HOMME AU ZÈLE APOSTOLIQUE.

1. Prél. Voir Jésus assis sur la montagne, entouré de ses apôtres.

II. Prél. Demander les qualités qui distinguent les hommes au zèle vraiment apostolique. Jésus-Christ veut qu'ils soient :

I. POINT. -LE SEL DE LA TERRE,

CONSIDÉRATIONS. Les pieuses associations ou congrégations de l'un et de l'autre sexe, si nombreuses de nos jours, ont toutes, à de rares exceptions prés, pour but les cuvres de charité et de zèle; par conséquent, on peut dire que ceux qui en font partie, quoiqu'ils ne soient pas prêtres, doivent être pourtant tous, à leur manière, apotres. C'est donc à eux aussi que s'adresse Jésus-Christ, quand il dit à ses apdtres, dans un langage figuré, qu'ils doivent être le sel de la terre. Voici ses propres paroles : Vous êtes le sel de la terre; mais, si le sel venait à s'affadir, il ne serait plus bon à rien (s. Matt. 5).

APPLICATIONS. Voulez-vous savoir si vous êtes ce sel de la terre, dans le sens qu'y attache le Sauveur ? Considérez attentivement les propriétés naturelles du sel : il préserve de la corruption nos aliments et les rend agréables au goût d'insipides qu'ils étaient. Voilà ce que vous devez etre relativement aux âmes confiées à votre zèle, soit des enfants dans les écoles ou des pauvres et des malades que vous visitez ou assistez. Vous devez, à force de zèle et de pieuses industries, les préserver de la corruption du péché et les rendre agréables à Dieu par le mérite que donne la

vertu. Il est vrai, c'est là l’quvre de la grâce; mais la grâce demande d'ordinaire notre coopération. Qu'avezvous fait, que faites-vous habituellement pour seconder l'influence de la grace?

AFFECTIONS. Demandez ce que l'Apôtre souhaitait aux chrétiens de Colosse : Que vos paroles soient assaisonnées du sel de la sagesse (Ch. 4).

RÉSOLUTIONS. S'habituer à attendre toujours plus de la grâce que de ses propres efforts.

II. POINT. LA LUMIÈRE DU MONDE. CONSIDÉRATIONS. Jésus, après avoir dit à ses apôtres qu'ils doivent être le sel de la terre, ajoute incontinent qu'ils sont appelés en outre à être la lumière du monde, à dissiper, dans le monde entier, les ténèbres de l'idolâtrie et les innombrables erreurs qui en étaient nées. En vertu de cette vocation, les apôtres devaient faire connaître, adorer et servir fidèlement le seul vrai Dieu, jusqu'aux extrémités de la terre ; ils devaient convertir et sanctifier le genre humain. On sait combien ils furent fidèles à cette sublime mission. Saint Paul, parlant aux chrétiens de Milet, nous donne une idée de leur zèle : Vous savez, dit-il, comment depuis mon entrée en Asie, je n'ai cessé de vous instruire publiquement et dans vos demeures.... avertissant jour et nuit chacun de vous avec larmes (Act. des Apôt. 20).

APPLICATIONS. C'est ainsi qu'agit le chrétien zélé : toujours et partout, en toutes rencontres, il cherche et il trouve l'occasion de placer un mot qui porte la lumière dans l'esprit et le feu du divin amour dans le cæur ; toujours et partout il est prédicateur sans le paraître et sans etre jamais importun. C'est que les lumières et l'onction, qu'il a puisées dans la prière, débordent naturellement de son ceur et de ses lèvres. On peut dire qu'on sort toujours de sa compagnie plus éclairé et plus porté à la vertu. Vous reconnaissez-vous dans ce portrait?

AFFECTIONS. Humiliez-vous devant Dieu d'avoir encore l'esprit et le caur si vides des choses de Dieu.

RÉSOLUTIONS. S'examiner souvent sur l'art de converser utilement avec le prochain.

III. POINT. — L'IMAGE VIVANTE DE LA PERFECTION CHRÉTIENNE.

CONSIDÉRATIONS. Une ville bâtie sur la montagne ne saurait être cachée. Que votre lumière luise de la même sorte devant les hommes, afin qu'ils voient vos bonnes Cuvres et qu'ils glorifient votre Père qui est dans le ciel (s. Matt. 5). Par ces paroles, le divin Sauveur exprime clairement une troisième qualité qu'il veut trouver dans ses apôtres et dans ceux qui marchent sur leurs traces : c'est que, toujours exposés aux regards des hommes ils soient pour eux un objet d'édification, qu'ils les portent toujours au bien par le langage muet de leurs actions, langage plus persuasif encore que celui des plus éloquents discours.

APPLICATIONS. Votre conduite parle-t-elle de la sorte à tous ceux sous les yeux de qui vous vivez? Pourriezvous leur dire, sans crainte d'être récusé, ce que disait l'Apôtre écrivant aux Corinthiens : Soyez mes imitateurs comme je le suis de Jésus-Christ? (1. Ch. 11.) Que vous seriez heureux si en vous se vérifiait ce mot énergique de

« PreviousContinue »