Page images
PDF
EPUB

20

voyons : 1° qu'une seule affection tant soit peu déréglée est un obstacle à la paix de l'âme, au progrés spirituel et à l'intime union avec Dieu ; que

les Saints n'étaient pas d'une nature différente de la nôtre, ni toujours exempts de faiblesses et de défauts; - 3o que quelques-uns sont restés un temps notable dans un état d'infériorité relative et de langueur spirituelle, avant de prendre enfin leur élan et d'atteindre à une haute perfection; 4o que nous aurions donc tort de désespérer jamais de nous-mêmes ou de la grâce.

AFFECTIONS. Remerciez Dieu de la patience dont il a usé à votre égard.

RÉSOLUTIONS. Je ne veux plus différer de faire à Dieu le sacrifice qu'il demande de moi depuis longtemps.

II. POINT. VICTOIRES DE SAINTE TÉRÈSE. CONSIDÉRATIONS. Un jour, dit la Sainte, que, sur l'ordre de mon confesseur je demandais instamment à Dieu qu'il me fit connaître sa volonté, j'eus un ravissement, et j'entendis distinctement ces paroles: Je veux que désormais vous ne conversiez qu'avec les anges. Ce fut pour Térése l'éclair de la grâce. Elle renonça pour toujours à ses anciennes liaisons, et ne respira plus que croix et travaux à endurer pour l'amour de Jésus. Dès ce moment ses progrés dans la perfection furent immenses, et Dieu la combla des plus insignes faveurs. Elle devint la merveille de son siècle, et la vénération dont son nom et ses admirables écrits furent entourés dès lors, subsiste encore aujourd'hui. D'autre part, la Sainte obtint ce qu'elle ne cessait de demander par ce soupir amoureux : 0u souffrir pour vous, ô mon Dieu, ou mourir : toujours souffrante de corps, elle fut en outre longtemps en butte aux persécutions du dehors : on la traita d'extravagante, d'hypocrite et de visionnaire, même de possédée et d'hérétique. Tant de souffrances ne furent égalées que par sa profonde humilité et son inaltérable patience.

APPLICATIONS. A l'exemple de sainte Térèse, sachez faire des sacrifices ; acceptez volontiers les croix qu'il plaît à Dieu de vous envoyer, et vous aurez infailliblement une large part aux dons de sa libéralité.

AFFECTIONS. Demandez å la sainte de vous obtenir un ceur généreux.

RÉSOLUTIONS. Joindre vos efforts à sa puissante intercession.

IIJ. POINT. RÉFORME DU CARMEL OPÉRÉE PAR SAINTE TÉRÈSE.

CONSIDÉRATIONS. L'ordre illustre et si ancien du Carmel avait, par suite de sa translation en Occident (1229) et des malheurs du temps, beaucoup perdu de l'esprit de sa première institution. Dieu inspira à sainte Térèse la pensée de le ressusciter; et une des grandes merveilles de sa vie, c'est qu'elle vint å bout de faire accepter une réforme très-austère, non-seulement par les personnes de son sexe mais même par les hommes, qui la reconnaissent aussi pour leur Mére!

Cependant, que d'obstacles suscités de toute part! Que de peines, que de travaux, que de déboires, pendant les vingt dernières années de sa vie consacrées à cette oeuvre difficile ! Mais sa grande âme et sa confiance en Dieu, jointe à une admirable dextérité dans le maniement des affaires, vinrent à bout de tout. Elle eut la consolation, avant de passer au ciel, de voir la réforme solidement établie dans dix-sept couvents de filles et dans quinze monastères d'hommes, qu'elle avait tous fondés ellemême. Le nombre s'en accrut immensément après sa mort; et aujourd'hui nous voyons l'ordre du Carmel florissant, produisant des saintes et des hommes distingués par leur vertu, leurs talents et leurs succés dans le saint ministère.

APPLICATIONS. Bénissons Dieu de tout le bien qu'il a fait à sainte Térèse, et par elle à tant d'autres; félicitons cette femme extraordinaire, et excitons en nous le désir de faire à notre tour quelque chose de grand pour Dieu, ou du moins raffermissons-nous dans la résolution de travailler sérieusement à notre propre sanctification.

COLLOQUE. Avec la Sainte.

SUITE DE LA MÉDITATION PRÉCÉDENTE,
AVIS SPIRITUELS DE SAINTE TERÈSE.

I. Prél. Se représenter sainte Térèse écrivant ses Avis spirituels.

11. Prél. Demander la grâce de faire de ces avis la règle de notre Conduite.

I. POINT.

- AVIS POUR NOUS RÉGLER DANS NOS PAROLES.

CONSIDÉRATIONS. Parmi les nombreux écrits de sainte Térèse, non moins admirables et tout aussi édifiants que sa vie elle-même, nous trouvons des avis très-sages concernant la perfection, qu'elle laissa comme un gage de son amour aux Enfants du Carmel. Faisons-en notre

profit. Méditons-en aujourd'hui quelques-uns, extraits textuellement de l'original castillan. Avis concernant l'usage de la langue : - «Parlez peu, surtout quand vous serez avec plusieurs personnes... Ne dites jamais du bien de vous-même, de votre savoir, de vos bonnes actions, de votre naissance, à moins que vous n'ayez sujet d'espérer que cela pourra être utile ; et alors il faut le faire avec humilité et en vous souvenant que ce sont de purs

dons de Dieu... Ne vous excusez jamais, à moins qu'il n'y ait grande raison de le faire... Évitez les contestations, principalement en des choses peu importantes... Parlez à tout le monde avec une gaîté modérée... N’exagérez jamais les choses, ni n'assurez quoi que ce soit sans le bien savoir... Ne parlez jamais sans avoir bien pensé à ce que vous allez dire, afin qu'il ne vous échappe aucune parole offensante... Lorsque quelqu'un parlera de choses spirituelles, écoutez-le avec humilité... Dans vos discours et dans les conversations où vous, vous trouverez, mêlez toujours quelques mots qui aient trait à la vie spirituelle: par là vous éviterez les paroles inutiles et les médisances. »

APPLICATIONS. Après avoir considéré combien ces avis sont sages, venez-en à la pratique : voyez jusqu’où vous vous y êtes conformé... puis en quoi vous pouvez et vous voulez vous y mieux conformer.

AFFECTIONS. Demandez la grâce d'être fidèle à vos résolutions.

RÉSOLUTIONS. Je ferai une attention particulière, dans mon examen journalier, sur l'usage que je fais de ma langue.

II. POINT. - AVIS POUR NOUS RÉGLER DANS NOS ACTIONS.

CONSIDÉRATIONS. « Accommodez-vous à l'humeur des personnes avec qui vous traiterez : faites-vous tout à tous pour les gagner tous... Fuyez la singularité autant qu'il vous sera possible, parce que c'est un grand mal dans une communauté... Faites toutes choses comme si vous voyiez réellement Dieu devant vous : c'est un moyen sûr de faire de grands progrès dans la vertu... Ne faites point paraître la dévotion que vous avez dans le cæur, si quelque grande nécessité ne vous y engage : Mon secret est à moi, disaient saint Bernard et saint François... Fuyez la curiosité dans les choses qui ne vous regardent pas; évitez de vous en informer... Soyez doux envers les autres, rigoureux envers vous-même... Lorsque vous serez supérieur, ne reprenez jamais personne pendant que vous serez en colère ; mais attendez que vous soyez bien calme. Que votre joie soit toujours humble, douce, modeste et édifiante... Découvrez à votre confesseur toutes vos tentations, vos imperfections et vos répugnances, afin qu'il vous donne conseil... Ne mangez, ne buvez qu'aux heures ordinaires... Ne cessez jamais de vous humilier et de vous mortifier en toutes choses jusqu'à la mort, et ayez une dévotion particulière à saint Joseph. »

APPLICATIONS. Ces règles de conduite sont loin d'être au dessus de mes forces, j'en dois convenir; je sens d'ailleurs tout ce qu'il doit m'en revenir d'avantages pour la paix de mon âme, pour l'édification du prochain.

AFFECTIONS. Je vais donc, 0 mon Dieu, m'appliquer à les mettre en pratique, dès aujourd'hui; daignez fortifier

« PreviousContinue »