Page images
PDF
EPUB

pour objet Dieu ou notre salut, doivent être accompagnées de la condition, exprimée ou sous-entendue : Pourvu que cela me soit salutaire. Car très-souvent nous ne savons pas ce que nous demandons, parce que nos désirs se portent sur un avenir qui ne doit pas se réaliser, ou parce que les choses que nous croyons utiles à la gloire de Dieu, à notre salut ou au bien du prochain, y seraient plutôt préjudiciables.

AFFECTIONS. Demandez la grâce de ne désirer que ce qui est agréable à Dieu.

RÉSOLUTIONS. J'ajouterai aux demandes que je fais à Dieu ces paroles, dites de bouche ou de cæur : Pourvu, 0 mon Dieu, que cela vous soit agréable et me soit utile.

II. POINT.

INDIGNATION DES AUTRES APOTRES.

ADMIRABLE

LEÇON DE JÉSUS.

CONSIDÉRATIONS. Les dix autres apôtres, dit saint Matthieu, ayant entendu cela (la demande des deux frères), en concurent de l'indignation contre eux. Mais Jésus, les ayant appelés tous à lui, leur dit : Vous savez que les Princes des nations dominent sur elles, et que les grands leur commandent avec hauteur ; quant à vous il n'en doit pas être ainsi; mais celui qui voudra être le plus grand parmi vous, sera votre serviteur ; de même que le Fils de l'homme n'est pas venu pour être servi, mais pour servir et donner sa vie pour la rédemption de plusieurs (s. Matt. 20).

APPLICATIONS. Tâchez de bien retenir cette utile leçon, etappliquez-vous avec beaucoup de soin à y conformer votre conduite. Voyez comment vous l'avez fait jusqu'ici et réformez ce qui a été défectueux, afin que vous ayez plus de ressemblance avec votre divin Maître et Sauveur.

COLLOQUE. Avec votre Ange gardien, qui dans toute sa conduite a uniquement en vue de glorifier Dieu, en faisant abnégation de lui-même.

TROISIÈME INCIDENT DU VOYAGE DE BÉTHANIE:

GUÉRISON DE L'AVEUGLE DE JÉRICHO.

1. Prél. Représentez-vous Jésus, au milieu de la foule qui l'entoure, approchant de la ville de Jéricho.

II. Prél. Demandez la grâce de bien prier.

[blocks in formation]

CONSIDÉRATIONS. Comme Jésus approchait de Jéricho, ville située entre le Jourdain et Béihanie, il arriva, dit l'Evangile, qu'un mendiant, nommé Bartimée, assis sur le bord du chemin, demanda ce que signifiait le bruit de la foule qu'il entendait. On lui répondit que c'était Jésus de Nazareth qui passait, et aussitôt il s'écria : Jésus, Fils de David, ayez pitié de moi. Mais ceux qui passaient devant lui, fatigués de ses cris, le gourmandaient en lui disant de se taire ; mais il n'en criait que plus fort : Jésus, Fils de David, ayez pitié de moi. (s. Luc. 18. s. Marc. 10.)

APPLICATIONS. Examinez, pour votre instruction, les qualités de la prière de cet aveugle. 1° Elle est faite en temps opportun : il apprend que Jésus va passer devant lui ; il sent le mouvement de la grâce ; c'est le moment propice ; il en profite sans retard ; il crie vers Jésus; il est exaucé : il obtient un miracle !... S'il eût usé du délai,

eût-il jamais obtenu la vue ? Oh! que de faveurs et de grâces vos hésitations vous ont fait perdre! — 2° Elle est ardente; elle part du fond d'un ceur qui sent sa misère. Pourquoi vos prières sont-elles souvent si languissantes? Parce que vous ne sentez pas les misères de votre âme. -3° Elle est pressante et persévérante : il crie et il ne cesse de crier, quoique Jésus semble ne pas faire attention à ses cris et que tout le monde lui dise de se taire. N'est-ce pas le défaut de persévérance qui rend souvent vos prières inefficaces?

AFFECTIONS. Domine, doce nos orare. Seigneur, apprenez-nous à prier, apprenez-moi à profiter des moments de la grâce, comme vous l'avez appris à cet heureux mendiant.

RÉSOLUTIONS. Se corriger de ses défiances et inconstances dans la prière ; demander la grâce de le faire efficacement.

[ocr errors]

II. POINT. L’AVEUGLE EST AMENÉ DEVANT JÉSUS. CONSIDÉRATIONS. Le divin Sauveur semblait être insensible aux cris de l'aveugle, mais son cæur était ému de compassion. S'il différa d'exaucer le pauvre infortuné, c'est qu'il voulut lui donner l'occasion de manifester sa foi et sa confiance: Car il ordonna, d'après s. Luc, de lefaire approcher, et lui dit : Que voulez-vous que je vous fasse ? Seigneur, répondit l'aveugle, faites que je voie (Ch. 18).

APPLICATIONS. Si Dieu diffère d'accéder à nos désirs, c'est donc pour notre bien; et, s'il veut que nous lui exprimions nos besoins, comme il l'exigea de l'aveugle, ce n'est pas parce qu'ils lui sont inconnus, mais parce que

cela nous est avantageux : en le faisant, nous reconnaissons expressément que c'est de lui que nous attendons tous les biens, et nous exerçons d'une manière plus marquée la confiance et la piété filiale. Que ces réflexions sont propres à nous faire comprendre combien le Seigneur est bon et aimable dans la conduite qu'il tient à notre égard !

AFFECTIONS. Mon Dieu et mon père ! apprenez-moi å vous aimer et à me reposer en vous.

RÉSOLUTIONS. Dans tous les besoins de l'âme et du corps, je m'adresserai à Dieu avec la simplicité et la confiance d'un enfant.

III. POINT. L'AVEUGLE EST GUÉRI PAR JÉSUS. CONSIDÉRATIONS. La foi et la persévérance de l'aveugle furent immédiatement récompensées. Il avait demandé la vue : Jésus lui dit : Voyez; votre foi vous a sauvé. A l'instant ses yeux s'ouvrirent, et il suivit Jésus, publiant les grandeurs de Dieu; tout le peuple témoin du miracle rendit aussi gloire à Dieu (s. Luc. 18).

APPLICATIONS. Voyez la bonté de votre aimable Sauveur : non-seulement il exauce la demande de l'aveugle en lui donnant la vue; il lui ouvre aussi les yeux il lui donne la grâce sanctifiante ; il le met dans la voie du salut... L'aveugle a reconnu dans son bienfaiteur le Messie promis au monde ; il s'attache à ses pas; il l'exalte et le bénit devant le peuple, auquel il communique son enthousiasme. Joignez-vous à lui pour louer, adorer, glorifier votre Sauveur. Vous en avez reçu de plus grands et de plus nombreux bienfaits que le mendiant de Jéricho. Montrez-vous reconnaissant en vous efforçant d'imiter votre

de l'âme; Bienfaiteur', d'acquérir les vertus dont il vous a donné l'exemple, de l'aimer toujours de plus en plus; et, par un zele ardent et industrieux, de le faire connaître et aimer de tous, autant qu'il est en vous.

COLLOQUE. Avec l'illustre saint Martin de Tours, ce parfait imitateur de Jésus-Christ, cet homme puissant en paroles et en euvres qui convertit tant d'idolâtres et de pécheurs endurcis. Demandez-lui, en ce jour où l'on fait sa fête, qu'il vous obtienne la grâce de marcher, à son exemple, avec générosité et constance, sur les traces de votre divin Modèle, et de contribuer efficacement au bien des âmes par le bon exemple, par vos prières et par l'ardeur de votre zèle.

QUATRIÈME INCIDENT DU VOYAGE DE BÉTHANIE :

ADMIRABLE CONVERSION DE ZACHÉE.

1. Prél.Je me représenterai Jésus entrant dans la maison de Zachée.

11. Prél. Je demanderai à mon divin Sauveur qu'il me sanctifie, comme il sanctisia Zachée.

1. POINT. ZACUÉE DÉSIRE ARDEM MENT DE VOIR JÉSUS. CONSIDÉRATIONS. La guérison miraculeuse du mendiant aveugle avait répandu l'enthousiasme parmi les habitants de Jéricho, ville alors très-florissante par son commerce. Jésus y entra comme en triomphe, non pour y exercer la justice ainsi que le fit Josué quinze siècles auparavant, mais pour appeler à lui et sanctifier les pécheurs. Parmi ceux-ci il en est un dont l'Esprit-Saint a voulu, pour notre instruction, transmettre à la postérité l'admirable

« PreviousContinue »