Page images
PDF
EPUB

II. POINT. - APPAREIL DU JUGEMENT DERNIER.

CONSIDÉRATIONS. Alors le signe du Fils de l'homme (la croix ) paraîtra dans le ciel, et l'on verra venir le Fils de l'homme sur les nues, avec beaucoup de puissance et de majestė; en même temps il enverra ses anges, et ils rassembleront, au son de la trompette et d'une voix éclatante, ses élus des quatre coins dela terre. Toutes les nations se réuniront devant lui, et il séparera les uns des autres comme un berger sépare les brebis des boucs. Il placera les brebis à sa droiie et les boucs à sa gauche. A ceux qui seront à sa droite, il dira : Venez, vous qui êtes les bénis de mon Père, possédez le royaume qui vous a été préparé dès la création du monde. Mais à ceux qui seront à sa gauche il dira: Retirez-vous de moi, maudits, allez dans le feu éternel quia été préparé pour le démon et pour ses anges (s.Matt. 25). APPLICATIONS. Tâchez de vous faire une idée du

passage subit et si frappant des ténèbres à la plus vive lumière que produira l'apparition dans les nues de la croix de Jésus. A cette vue, quelle joie ressentiront ceux qui auront porté généreusement leur croix à la suite de Jésus ! Représentez-vous aussi le joyeux empressement avec lequel les ames des élus rejoindront leurs corps, ces corps qu'ils ont, d'après l'expression de Jésus-Christ, haï sur la terre pour les conserver dans la vie éternelle! Considérez ensuite quelle sera la confusion du chrétien hypocrite ou infidèle, placé à gauche, mêlé aux ivrognes, aux impudiques, au rebut de l'espèce humaine ! Combien sera cruelle et déchirante la séparation éternelle des membres d'une même famille, de l'épouse de son époux, du frère de sa seur, etc. Si la

mort venait vous surprendre dans ce moment, quelle serait votre place?quel serait votre sort?..

AFFECTIONS.Demandez à Jésus-Christ que la pensée du Jugement produise en vous tout le bien qu'il avait en vue en le prédisant å ses apôtres.

RÉSOLUTIONS. Dans les doutes ou les perplexités je me demanderai ce que je voudrai avoir fait quand je paraîtrai devant Dieu.

IJI. POINT. — PRÉPARATION AU JUGEMENT DERNIER.

CONSIDÉRATIONS. A quel âge du monde aura lieu le Jugement? Dieu ne l'a révélé à personne, dit Jésus-Christ, pas même aux anges.(Ibid.) Mais ce qui nous est révélé ou plutôt démontré, c'est que la mort est proche et que le jugement qui la doit suivre sera l'écho de notre mort, comme la mort est l'écho de notre vie : de lå ces pressantes exhortations de Jésus: Veillez ; car vous ne savez pas à quelle heure votre maître viendra. (Ibid.) Ce que je vous dis, je le dis à tous : Veillez (s. Marc. 13).

APPLICATIONS. Voulez-vous n'avoir rien à craindre, mais au contraire avoir tout à espérer du jugement, qui sera le beau jour des élus, préparez-vous-y par une bonne et sainte vie, ou plutôt, comme dit Jésus-Christ: Estote paratį (s. Matt. 24). Vivez de telle sorte que vous soyez toujours préparé. - L'êtes-vous actuellement?...

COLLOQUE. Avec l'admirable vierge et martyre d'Alexandrie, sainte Catherine, qui, dans une dispute sur la religion devant l'empereur Maximin, sut inspirer à des philosophes païens une telle crainte des justices de Dieu qu'ils abjurèrent l'erreur et moururent martyrs.

ÉVÉNEMENTS DU MERCREDI DE LA DERNIÈRE SEMAINE.

REPROCHES FAITS AUX PHARISIENS.

1. Prél. Se représenter Jésus faisant d'amers reproches aux Scribes et aux Pharisiens.

II. Prél. Demander à Dieu de ne mériter jamais aucun de ces reproches.

1, POINT.

REPROCHE DE NE S'ATTACHER QU'AUX MINUTIES ET
AUX SELLES APPARENCES DE LA VERTU.

CONSIDÉRATIONS. C'est en ce jour que les Princes et les Docteurs de la nation, assemblés en conseil chez Caiphe, résolurent d'en venir aux dernières extrémités contre Jésus, et que Judas convint avec eux du prix auquel il leurlivrerait son divin Maitre. Cependant Jésus ne laissa pas de revenir de Béthanie à Jérusalem et de passer tout ce jour dans le temple. Son zèle, loin de s'affaiblir, ne fit, ce semble, que s'accroitre; il le fit surtout paraître contre les Scribes et les Pharisiens qui pervertissaient le peuple. Afin de prémunir celui-ci contre la séduction, Jésus dévoila, sans nul ménagement, les vices que ces malheureux cachaient sous des apparences de vertu. Malheur à vous, dit-il, Scribes et Pharisiens hypocrites, qui payez la dime de la menthe et de l'anis, et qui négligez ce qu'il y a de plus important dans la loi; guides aveugles, qui filtrez ce que vous buvez, de peur d'avaler une mouche et qui avalez un chameau! Malheur à vous, qui nettoyez le dehors, et qui au dedans êtes pleins de rapine et d'impureté, semblables à des sépulcres blanchis (s. Matt. 23).

APPLICATIONS. Ces reproches amers de Jésus-Christ

[ocr errors][ocr errors]

ne s'adressaient-ils, dans sa pensée, qu'aux seuls Pharisiens? Hélas! ne se trouve-t-il pas des chrétiens qui se préoccupent et s'accusent de minuties, et ne se font nulle conscience de leurs mauvais désirs, de leurs médisances et méchantes allusions ou d'omissions graves dans l'accomplissement des devoirs de leur état ? N'est-ce pas là arrêter au filtre de l'examen des mouches et laisser passer les chameaux ? N'en est-il pas d'autres qui se soucient de sauver les apparences, de paraître réguliers, vertueux devant les hommes, et qui aux yeux de Dieu sont pleins de passions déréglées, semblables à des sépulcres blanchis? Ne méritez-vous en rien quelqu'un de ces reproches ?...

AFFECTIONS. Demandez la grâce de ne vous faire jamais illusion sur l'état de votre âme, sur les tendances de votre cour.

RÉSOLUTIONS. Je compterai tout pour rien, tant que je ne serai pas affermi dans la pratique des vertus solides.

II. POINT, REPROCHE D'ÊTRE EXIGEANTS A L'EXCÈS ENVERS LES

AUTRES ET INDULGENTS ENVERS EUX-MÊMES.

CONSIDÉRATIONS. C'est le propre des hypocrites d'être à l'égard des autres exigeants et sévères à l'excès, tandis qu'ils sont pleins d'indulgence envers eux-mêmes; comme si cette sévérité outrée pouvait servir d'excuse à leur làcheté ! Tels étaient les Scribes et les Pharisiens, faux zélateurs de la loi, qui, en aggravant le joug du Seigneur, le rendaient insupportable au peuple et détournaient ainsi la foule du bien et de la voie du ciel ; de lå encore ces anathèmes sortis de la bouche du Sauveur : Malheur à vous, Scribes et Pharisiens hypocrites, parce que vous fermez aux hommes le royaume des cieux ; et ces avertissements donnés au peuple : Ne faites pas comme eux, car ils disent et ne font pas : ils lient des fardeaux pesants qu'on ne pout porter, et ils les mettent sur les épaules des hommes : mais ils ne veulent pas les soulever du bout des doigts (s. Matt. 23).

APPLICATIONS. La conduite de ces misérables vous indigne comme elle indigwait Jésus-Christ, mais prenez-y garde : êtes-vous entièrement à l'abri du reproche d'être trop exigeant, ou d'une sévérité peut-être outrée à l'égard de vos subordonnés, et d'être indulgent à l'excès envers vous-même? Et puis, la conscience vous rend-elle le témoignage que vous pratiquez ce que vous prêchez, conseillez, imposez aux autres?

AFFECTIONS. Confusion et crainte salutaires. Repentir.

RÉSOLUTIONS. Je me demanderai souvent si je fais moi-même ce que je dis aux autres de faire ; si mes paroles ne sont pas la condamnation de ma conduite ?..

III. POINT. REPROCHE D'ÊTRE ORGUEILLEUX, VAINS ET INTÉRESSÉS.

CONSIDÉRATIONS. Jésus reproche encore aux Pharisiens d'être dominés par l'orgueil, la vanité et l'avarice : Ils font toutes leurs actions, dit-il, pour être considérés des hommes; ils affectent de porter des franges plus longues; ils aiment à avoir les premières places dans les repas et les premiers siéges dans la synagogue, et ils dévorent (exploitent) les maisons des veuves, sous prétexte qu'ils font de longues prières. (s. Matt. 23. s. Marc. 12.)

« PreviousContinue »