Page images
PDF
EPUB

AFFECTIONS. Remerciments. — Joie. - Dilatation du coeur.

RÉSOLUTIONS. S'attacher de plus en plus à la pratique de la fréquente et fervente communion.

[blocks in formation]

CONSIDÉRATIONS. Parmi tant d'actions qui remplissent nos journées, il en est beaucoup qui, de leur nature, ne sont ni bonnes ni mauvaises devant Dieu, mais indillerentes, telles que manger, boire, dormir, étudier ou travailler des mains, recevoir ou rendre des visites, se récréer, etc.; cependant, nous pouvons les rendre toutes méritoires par la bonne intention; saint Paul l'assure, quand il écrit aux Corinthiens : Soit que vous mangiez, soit que vous buviez, soit que vous fassiez autre chose, faites tout pour la gloire de Dieu (1. Aux Cor. 10); ce qui revient à dire : Et tout sera agréable à Dieu, et tout sera méritoire pour vous.

APPLICATIONS. Ce serait folie de ne pas mettre à profit ce second moyen d'accroître la somme de nos richesses spirituelles, d'autant plus qu'il ne demande pas de grands efforts. Quoi de plus facile, en effet, que d'offrir à Dieu, dans notre prière du matin, toutes nos actions, en protestant que nous voulons les faire de notre mieux, dans le but de lui plaire, de faire sa très-sainte volonté? Quoi de plus facile encore que de renouveler souvent cette intention dans le courant de la journée par une prière jaculatoire? Un grand motif de la faire, c'est que l'intention actuelle donne un mérite particulier à nos actions; et, qu'en la renouvelant souvent, il y a moins à craindre que la vaine gloire n'ote quelque chose å la pureté de notre première intention ou ne la corrompe entièrement.- Quel soin, quelle vigilance apportez-vous à cette bonne intention ? Avec quelle ferveur, avec quelle intensité de volonté la faites-vous, le matin?... la renouvelez-vous pendant le jour?...

AFFECTIONS. Regrets des négligences passées.

RÉSOLUTIONS. Faire souvent l'examen d'une manière particulière sur la bonne intention.

III. POINT.

LA SANCTIFICATION DES CROIX.

CONSIDÉRATIONS. Le grand moyen, disent les Docteurs, d'amasser en peu de temps de grands trésors dans le ciel, c'est de travailler sans relâche pour la gloire de Dieu et pour le bien des âmes; c'est surtout de beaucoup souffrir et de supporter avec patience, avec une entière résignation å la volonté de Dieu, toutes les croix qu'il lui plaît de nous envoyer.

APPLICATIONS. Exploitons cette mine, si riche en mérites surnaturels; il ne faut pas la chercher au loin : les épreuves, les souffrances et les croix sont l'apanage de l'humanité; personne n'en est exempt; nous nous plaignons d'en être accablés... mais à quoi sert de nous plaindre ? Sanctifions-les plutôt, rendons-les méritoires, valables pour la vie éternelle en les acceptant avec résignation et amour, comme venant de la main de Dieu ; en les unissant aux souffrances de Jésus-Christ. Est-ce ainsi que vous avez fait ?

COLLOQUE. Avec saint Bonaventure surnomméle Docteur Séraphique, à cause non-seulement de sa profonde science mais aussi et surtout de son ardente charité, de son étroite union avec Dieu. Pricz-le de vous obtenir la grâce de croître en amour de Dieu, en union avec Dieu. On célèbre aujourd'hui sa fête.

SERMON SUR LA MONTAGNE.

DIVERS PRÉCEPTES.

1. Prél. Voyez Jésus instruisant la foule qui l'écoute attentivement.

II. Prél. Demandez la grâce de vous conformer en tout à sa doctrine.

[blocks in formation]

CONSIDÉRATIONS. Ne jugez pas, et vous ne serez pas jugés; car selon que vous aurez jugé les autres, vous serez jugés vous-mêmes. Et d'où vient que vous voyez une paille dans l'ail de votre frère, et que vous ne voyez pas la poutre qui est dans votre vil? (s. Matt. 7.) Ainsi s'exprime notre divin Sauveur. Il veut nous détourner des jugements que nous sommes portés à faire de notre prochain : jugements presque toujours téméraires, souvent très-coupables, parce que nous ne pouvons juger que d'après les apparences, qui trompent; parce que nous allons souvent jusqu'à juger et condamner les intentions, que Dieu seul peut apprécier et a seul droit de juger; enfin, parce que ces jugements sont dictés, presque toujours, par la jalousie ou l'amour-propre blessé qui nous aveugle å tel point que, comme le dit Jésus dans un langage figuré,

[ocr errors]

nous n'apercevons pas en nous des torts et des travers mille fois plus révoltants que ceux que nous voyons dans les autres !

APPLICATIONS. Dans la pratique, - quand vous vous sentirez porté à mépriser, à juger ou à condamner votre prochain,-- pensez aux divines paroles que vous venez de méditer, où à ces autres paroles également sorties de la bouche du Sauveur : Ce que vous aurez fait au moindre des miens, je le regarderai comme fait à moi-même (s. Matt. 25). Pensez que ce qui vous paraît blåmable ou même très-coupable, est peut-être un acte de vertu meritoire au yeux de Dieu; ou bien, dites-vous à vous-même: Pourquoi n'occuper des autres? Ce n'est pas de leurs actions mais des miennes que j'aurai à répondre au juge suprême. - Si vous aviez agi toujours de la sorte, que de pertes de temps, que de troubles, que de péchés vous vous seriez épargnés !

AFFECTIONS. S'accuser devant Dieu. Demander pardon.

RÉSOLUTIONS. Je ferai aujourd'hui une attention toute spéciale å mes pensées et à mes sentiments à l'égard du prochain.

[merged small][ocr errors][merged small]

CONSIDÉRATIONS. Entrez par la porte étroite; car la porte large et la voie spacieuse est celle qui conduit à la perdition, et il y en a beaucoup qui y passent. Mais, au contraire, que la porte de la vie est petite, et la voie qui y mène est étroite ! et qu'il y en a peu qui la trouvent ! (s. Matt. 9.) On se demande quelle connexion peuvent

avoir ces effrayantes paroles de Jésus-Christ avec la doctrine qu'il vient de prêcher? Elle n'est pas difficile à saisir : le Sauveur sait qu'on cherchera dans la suite des temps à altérer le sens de sa doctrine et qu'on y opposera les maximes relâchées du monde, les usages et les habitudes du grand nombre ; son but est donc de nous prémunir contre toutes ces fausses interprétations.

APPLICATIONS. Depuis que vous avez pris la résolution d'aller au ciel par la voie élroile, c'est-à-dire par l'exacte observance des commandements de Dieu, en évitant avec grand soin même les fautes vénielles et les satisfactions des sens qui y donnent occasion, avez-vous toujours tenu bon contre lesattraits de la sensualité, contre la tiédeur qui en est la suite, contre les maximes relâchées et réprouvées du monde qui servent d'excuse à votre nonchalance ? Ah! qu'il est grand le nombre de ceux qui, après avoir marché quelque temps par la bonne voie, se sont laissé séduire et entraîner par le mauvais exemple dans la voie large qui conduit à la perdition!

AFFECTIONS. Demandez à Dieu qu'il vous éclaire; qu'au besoin il dissipe vos illusions et vous ramène dans la bonne voie.

RÉSOLUTIONS. Se défier de soi-même. - Craindre toujours de dégénérer, de sortir de la voie étroite; d'autant plus qu'on n'y rentre que difficilement.

III. POINT. - NE PAS ÉCOUTER LES FAUX PROPHÈTES. CONSIDÉRATIONS. Gardez-vous, dit encore Jésus, des fuux prophètes qui viennent à vous déguisés en brebis, et qui au dedans sont des loups ravissants. Vous les connai

« PreviousContinue »