Les girouettes politiques: un pair de France policier (1815-1822).

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 482 - La chambre des pairs connaît des crimes de haute trahison et des attentats à la sûreté de l'État qui seront définis par la loi.
Page 71 - Amnistie pleine et entière est accordée à tous ceux qui, directement ou indirectement , ont pris part à la rébellion et à l'usurpation de Napoléon Bonaparte , sauf les exceptions ci-après. 2. L'ordonnance du 94 juillet continuera à être exécutée à' l'égard des individus compris dans l'article i".
Page 88 - ... et les plus salutaires attestassent à la France entière , et les intentions paternelles de Sa Majesté en me chargeant de cette mission, et le but de mes efforts. Je pus mépriser les écrits obscurs qui furent répandus contre moi ; je dédaignai même de répondre aux sorties violentes qui retentirent dans la chambre des députés ; j'avais pour moi l'approbation publique et solennelle du Roi , le sentiment d'avoir bien fait, et l'ardeur de mes amis à me défendre et à fixer l'opinion sur...
Page 93 - SM le roi de France, mûrement examiné la situation et les intérêts réciproques et les progrès que le rétablissement de l'ordre et de la tranquillité aura faits en France, s'accordent à reconnaître que les motifs qui les portaient à cette mesure ont cessé d'exister.
Page 32 - France , depuis longtemps indignée et maintenant stupéfaite ; c'est même au nom de l'Europe , que nous venons vous conjurer et vous requérir à la fois de juger le maréchal Ney...
Page 90 - Canuel se prévaut du dédommagement très-léger que je demandais en 'sa faveur, en même temps que j'insistais sur la nécessité de son changement ; il ne devait voir dans ma conduite que mon impartialité et les incertitudes que j'éprouvais encore. La vérité ne se montre qu'avec lenteur au grand jour , et celui qui la cherche de bonne foi la contemple souvent pendant long-temps avant de la reconnaître.
Page 89 - Les rapports que vous avez reçus de moi, monsieur le duc, lorsque toute la vérité m'a été connue, établissent tous les faits dont le colonel Fabvier a publié le tableau. Tout ce qu'il a écrit peut être justifié, et si jamais une enquête faite avec courage et impartialité constate aux yeux de la France ce qui s'est passé dans ce malheureux pays, on verra que de choses il aurait pu dire encore; et vous savez, monsieur le duc, que ce n'est pas la première fois que j'exprime le vœu de...
Page 98 - Aix-la-Chapelle s'étant mutuellement communiqué les opinions qu'ils s'étaient formées h cet égard , les augustes souverains , après les avoir pesées dans leur sagesse , ont reconnu avec satisfaction que l'ordre de choses heureusement établi en France par la restauration de la monarchie légitime...
Page 113 - Ministre de la justice sont chargés chacun en ce qui le concerne, de l'exécution de la présente ordonnance, « Donné au Château des Tuileries le...
Page 32 - Les ministres du Roi sont obligés de vous dire que cette décision du conseil de guerre devient un triomphe pour les factieux. Il importe que leur joie soit courte, pour qu'elle ne leur soit pas funeste.

Bibliographic information