Page images
PDF
EPUB

fouvent durant l'Avent qu'à l'ordinaire, & faites-le chaque fois avec une nouvelle ferveur. C'est une pratique de pieté très-utile de reciter tous les jours, fur tout en ce faint tems, les Litanies du faint Nom de Jefus, & celles de la fainte Vierge; enfin n'oubliez rien pour aimer avec ferveur, & avec tendreffe ce divin Sauveur, & celle qui en eft la Mere.

LE QUATRIE'ME DIMANCHE
DE L'AVENT.

SE

L'Oraifon qu'on dit à la Meffe de ce jour. EIGNEUR, faites paroître votre puiffance, & venez, nous vous en fupplions, & fecourez-nous par votre force toute-puiffante; afin que votre mifericorde infinie fe hâte de nous donner par votre grace, le fecours dont nos pechez nous rendent toujours indignes de plus en plus. Vous qui étant 2 Dieu vivez & regnez, &c.

L'EPITRE. Leçon tirée de la premiere Epître de l'Apôtre faint Paul aux Corinthiens. Chap. 4.

Es Freres, qu'on nous regarde comme les Miniftres de Jefus

M

Chrift, & comme les difpenfateurs des Myfteres de Dieu. Maintenant ce qu'on demande des difpenfateurs, c'eft que celui qui l'eft, foit trouvé fidéle. Pour ce qui eft de moi, la chofe dont je me mets le moins en peine, eft que vous me jugiez, vous ou qui que ce foit des hommes. Je ne me juge pas non plus moi-même car je ne me fens coupable de rien : & néanmoins cela ne me justifie pas mais c'eft le Seigneur qui me juge. Ainfi, mes freres, ne jugez point avant le tems, jufqu'à ce que le Seigneur vienne, qui éclaircira ce qui eft caché dans les tenebres, & qui manifes tera les fecrets des coeurs : & c'est alors que la louange fera donnée à chacun par Dieu même. L'EVANGILE. La fuite du faint Evangi le felon faint Luc. Chap. 3. A quinzième année de l'Empire dé

Gouverneur de la Judée, Herode étant Tetrarque de la Galilée; Philippe fon frere l'étant de Flturée, & du païs des Trachonites, & Lyfanias de la Contrée d'Abila; fous le Pontificat d'Anne & de Caïphe: la parole du Seigneur fe fit entendre à Jean fils de Zacharie au De

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]

1

fert. Et il alla dans tout le païs qui eft le long du Jourdain, prêchant le baptême de penitence pour la remiffion des pechez, comme il eft écrit au Livre qui contient ce qu'a dit le Prophete Ifaïe: la voix de celui qui crie dans le Defert; preparez le chemin du Seigneur, faiteslui des fentiers droits. On comblera toutes les vallées, & on abaiffera toutes les montagnes, & toutes les collines. Ce qui n'eft pas droit fera redressé, & ce qui eft raboteux deviendra un chemin uni : & tout homme verra le falut qui vient de Dieu.

,

PRATIQUES DE PIETE'.
IEN ne fe

R qu'un grand defir. Le coeur n'est jamais muet. Il s'explique par plus d'une maniére; toutes les paffions font éloquentes mais nulle n'eft plus expreffive que celle qui nous porte à vouloir un bien que nous jugeons nous convenir. Quel plus grand bien que le falut? quel objet plus digne de nos defirs que la venue du Sauveur du monde ? avec quelle ardeur les Patriarches, & les Prophetes la defiroient-ils, la demandoient-ils par des termes fi énergiqucs? avons-nous moins befoin du Sau

veur que ces anciens juftes? pourquoi n'aurons-nous pas autant d'ardeur, de defirs, & d'empreffemens de le recevoir qu'eux? témoignons ces defirs par nos demandes fervez-vous durant ces jours de leurs prieres, & de ces oraifons jaculatoires que l'Eglife vous fournit, & qui font fi propres à reveiller notre foi, & notre amour. Dites-lui fouvent durant le jour : Faites éclater, Seigneur, votre puiffance, & venez pour nous fauver. Pfeaume 79. Voici notre Dieu qui va venir, & il nous fau-vera. Ifai. 35. Montrez-nous Seigneur, votre mifericorde, donnez-nous le Sau-veur que vous voulez envoyer. Pfeaume 84. Non, Seigneur, nul de ceux qui vous attendent, & qui vous defirent ne fera confondu. Pfeaume 24. Prenez courage, & ne craignez point deformais: car voici dans peu de jours notre Dieu qui vient pour nous fauver, &c. Ifai 35. Ces petites oraifons jaculatoires font très-propres pour exciter la ferveur dans ce faint tems.

2o. Faites-vous une loi de paffer chaque jour jufqu'à Noël, une demi-heure le foir, devant le très-faint Sacrement pour le prier de préparer lui-même vo

tre cœur devant lui, par vos defirs; & donnez-lui des marques de votre empreffement, de votre ferveur, & de votre zele. Ne manquez pas d'intereffer la fainte Vierge, par quelque priere particuliere, à vous obtenir de nouvelles graces; reglez vos devotions fur celle de l'Eglife, qui durant tout l'Avent, & fur tout dans ces derniers jours, mêle fi bien dans fes Offices les prieres qu'elle fait au Sauveur, avec celles qu'elle fait à fa Mere, que l'Office de la Meffe du jour, eft autant à l'honneur de la Mere que du Fils. Ne manquez point de dire chaque jour, du moins les huit jours avant Noël, le petit Office de la fainte Vierge, dans la vue qu'elle vous obtienne les graces neceffaires pour être dans de faintes difpofitions le jour folemnel de la naiffance du Sauveur.

LA NATIVITE' DE N. S. J. C. Communément LA FETE DE NOEL. L'Oraifon qu'on dit à la Mese de minuit. Dieu qui avez éclairé cette nuit facrée , par la fplendeur de la vraie lumiere faites-nous, s'il vous

« PreviousContinue »