Page images
PDF
EPUB

Dieu que je fuis ce que je fuis;rang: Chrift est les prémices; & la grace qu'il m'a faite n'a point enfuite ceux qui lui appartiennent été vaine; mais j'ai travaillé ressusciteront à fon avenement. beaucoup plus qu'eux tous; non 24. Après cela viendra la fin, pas moi pourtant, mais la grace quand il aura remis le royaume de Dieu qui eft avec moi. à Dieu le Père, & qu'il aura dé11. Soit donc moi, foit eux, truit tout empire, toute dominac'eft-là ce que nous prêchons, & tion, & toute puiffance.

ce que vous avez cru.

25. Car il doit régner jufqu'à ce 12. Or si l'on prêche que Chrift qu'il ait mis tous fes ennemis fous eft reffufcité, comment quelques-fes pieds.

uns d'entre vous difent-ils qu'il 26. L'ennemi qui fera détruit le n'y a point de réfurrection? dernier, c'eft la mort.

13. Car s'il n'y a point de ré- 27. Car Dieu a mis toutes chofurrection, Chrift aussi n'eft point fes fous fes pieds. Or quand il reffufcité. eft dit que toutes chofes lui font 14. Et si Chrift n'eft point ref-affujetties, il eft évident que celui fufcité, notre prédication eft donc qui lui a affujetti toutes chofes eft vaine, & votre foi est vaine aussi. excepté.

15. Et même il fe trouveroit que 28. Et quand toutes chofes lui nous fommes de faux témoins a auront été affujetties, alors aussi l'égard de Dieu; car nous avons le Fils même fera affujetti à celui rendu ce témoignage de Dieu, qui lui a affujetti toutes chofes qu'il a reffufcite Chrift, lequel afin que Dieu foit tout en tous. il n'a point reffufcité, si les morts 29. De plus, que feront ceux qui ne reffufcitoient point. font baptifes pour les morts, si 16. Car si les morts ne reffufci-abfolument les morts ne reffuf tent point, Chrift n'eft point non citent point? Pourquoi aussi fontplus reffufcité. ils baptifés pour les morts? 17. Et si Chrift n'eft point ref- 30. Et pourquoi nous-mêmes fomfufcité, votre foi eft vaine, & mes-nous à toute heure en péril? vous êtes encore dans vos péchés. 31. Je fuis tous les jours expofé 18. Ceux donc aussi qui font à la mort; je vous le proteste par morts en Chrift font péris. le fujet que j'ai de me glorifier 19. Si nous n'avons d'efpérance de vous en Jéfus-Chrift notre en Chrift que pour cette vie feu-Seigneur.

lement, nous fommes les plus 32. Si j'ai combattu contre les miférables de tous les hommes. bêtes à Ephèse dans des vues

20. Mais maintenant Chrift efl humaines, quel avantage m'en reffufcité, & il eft devenu les pré-revient-il, si les morts ne reffufmices de ceux qui font morts. citent point? Mangeons & bu21. Car puifque la mort eft ve-vons; car demain nous mournue par un homme, la réfurrec-rons.

tion des morts eft aussi venue par 33. Ne vous abufez point, les un homme. mauvaifes compagnies corrom22. Car comme tous meurent par pent les bonnes mœurs. Adam, de même tous revivront 34. Réveillez-vous, pour vivre par Chrift juftement, & ne péchez point;

23. Mais chacun en fon propre car il y en a parmi vous qui font

fans connoiffance de Dieu; je 46. Mais ce qui eft fpirituel n'est vous le dis à votre honte. pas le premier c'eft ce qui eft 35. Mais quelqu'un dira: Com-animal; & ce qui est spirituel ment reffufciteront les morts, & vient après. avec quels corps viendront-ils ? 47. Le premier homme, étant de 36. Infenfé! ce que tu sèmes ne la terre, eft terreftre; & le second prend point vie, s'il ne meurt au-homme, qui est le Seigneur, est paravant. du ciel.

37. Et à l'égard de ce que tu 48. Tel qu'eft celui qui eft tersèmes, tu ne sèmes pas le même reftre, tels font aussi les terrefcorps qui doit naître, mais le tres; & tel qu'eft le célefte, tels simple grain, comme il fe rencon-seront aussi les céleftes. tre, foit de bled, foit de quelque 49. Et comme nous avons porté autre femence. l'image de celui qui eft terreftre 38. Mais Dieu lui donne le corps nous porterons aussi l'image du comme il lui plaît, & à chaque fe- célefte. mence le corps qui lui eft propre. 50. Voici donc ce que je dis, 39. Toute forte de chair n'est pas mes frères : C'eft que la chair & la même chair; mais autre est la le fang ne peuvent poffeder le chair des hommes, & autre la royaume de Dieu, & que la corchair des bêtes; autre celle des ruption ne poffédera point l'inpoiffons, & autre celle des oi-corruptibilité. feaux.

51. Voici un mystère que je vous 40. Il y a aussi des corps célef-dis: C'eft que nous ne ferons pas tes, & des corps terreftres; mais tous morts, mais nous ferons tous autre eft l'éclat des corps célef-changés.

tes, & autre celui des terreftres. 52. En un moment, en un clin 41. Autre est l'éclat du foleil,d'œil, au fon de la dernière tromautre l'éclat de la lune, & autre pette; car la trompette fonnera, l'éclat des étoiles; car l'éclat & les morts reffufciteront incord'une étoile eft différent de l'é-ruptibles, & nous ferons changés. clat d'une autre étoile. 53. Car il faut que ce corps cor42. Il en sera aussi de même à ruptible foit revêtu de l'incorrupla réfurrection: Le corps eft femétibilité, & que ce corps mortel corruptible, il reffufcitera incor-foit revêtu de l'immortalité. ruptible; 54. Et quand ce corps corrup43. Il eft femé méprifable, il tible aura été revêtu de l'incorreffufcitera glorieux; il eft feméruptibilité, & que ce corps morinfirme, il reffufcitera plein de tel aura été revêtu de l'immorforce; talité, alors cette parole de l'é44. Il eft femé corps animal, il criture fera accomplie La mort reffufcitera corps fpirituel : Il y eft engloutie pour toujours. a un corps animal, & il y a un 55. O mort, où est ton aiguilcorps fpirituel. lon? O fépulcre, où eft ta vic

45. Suivant qu'il eft écrit: Le toire? premier homme, Adam, a été 56. Or l'aiguillon de la mort, c'est fait avec une ame vivante; mais le péché; & la puiffance du péché, le dernier Adam eft un esprit vi-c'est la loi. vifiant.

57. Mais graces à Dieu, qui nous

a donné la victoire par notre Sei- mais il y a beaucoup d'adverfaires. gneur Jéfus-Chrift. 10. Si Timothée va chez vous 58. C'eft pourquoi, mes frères ayez foin qu'il foit en fûreté parmi bien-aimés, foyez fermes, iné-vous; car il travaille à l'œuvre branlables, abondant toujours du Seigneur comme moi-même. dans l'œuvre du Seigneur; fa- 11. Que perfonne donc ne le chant que votre travail ne fera méprife; & reconduifez - le en pas vain auprès du Seigneur. paix, afin qu'il vienne me trouCHAPITRE XVI. ver; car je l'attends avec nos frères. Des collectes d'aumônes et de la 12. Pour ce qui eft d'Apollos fermeté en la foi. notre frère, je l'ai fort prie d'alvous voir avec nos

A

de la

fait pour les Saints, ufez-en mais il n'a pas voulu y aller mainde la manière que je l'ai ordonné tenant; toutefois il y ira quand dans les Eglifes de la Galatie. il en trouvera l'occasion.

2. C'eft que chaque premier jour 13. Veillez; demeurez fermes de la femaine chacun de vous dans la foi; agiffez courageusemette à part chez foi, & raffem-ment; fortifiez-vous.

ble ce qu'il pourra, felon fa prof- 14. Que tout ce que vous faites périté, afin qu'on n'attende pas fe faffe avec charité. que je fois arrivé, de faire les 15. Or, mes frères, vous concollectes. noiffez la famille de Stéphanas; 3. Et lorfque je ferai arrivé chez vous favez qu'elle eft les prémivous, j'enverrai avec des lettres ces de l'Achaie, & qu'ils fe font ceux que vous aurez approuvés, dévoués au fervice des Saints. pour porter votre libéralité à Jé- 16. Je vous prie d'avoir du refrufalem. pect pour des perfonnes de ce 4. Et si la chofe mérite que j'y caractere, & pour tous ceux qui aille moi-même, ils viendront avec les aident, & qui travaillent avec moi.

eux.

,

5. Au refte, j'irai chez vous, 17. J'ai beaucoup de joie de l'araprès que j'aurai passé par la rivée de Stéphanas, de Fortunat Macédoine; car je pafferai par la & d'Achaïque, parcequ'ils ont Macédoine. fupplée à votre abfence. 6. Et peut-être que je ferai quel- 18. Car ils ont confolé mon efque fejour chez vous, ou même prit & le vôtre : Ayez donc des que j'y pafferai l'hiver, afin que égards pour de telles perfonnes. vous me conduisiez par-tout où 19. Les Eglifes d'Asie vous faj'irai. luent. Aquilas & Prifcille, avec 7. Car je ne veux pas cette fois l'Eglife qui eft dans leur maison vous voir seulement en paffant ; vous faluent avec beaucoup d'af mais j'espère de demeurer quel-fection en notre Seigneur. que tems avec vous, si le Sei- 20. Tous les frères vous faluent. gneur le permet. Saluez-vous les uns les autres 8. Cependant je demeurerai à par un faint baifer. Ephèfe jufqu'à la Pentecôte; 21. Je vous falue, moi Paul, 9. Car une grande porte m'y eft de ma propre main. ouverte, avec efpérance de fuccès;

22. Si quelqu'un n'aime point le

Seigneur Jéfus-Chrift, qu'il foit fus-Chrift soit avec vous. anathême, Maranatha. 24. Mon amour eft avec vous 23. La grace du Seigneur Jé-tous en Jéfus-Christ. Amen.

La première épitre aux Corinthiens a été écrite de Philippes, et portée par Stéphanas, Fortunat, Achaïque, et Timothée.

SECONDE ÉPITRE

DE

S. PAUL APOTRE

AUX

CORINTH I EN S.

ARGUMENT.

La seconde épître aux Corinthiens fut écrite environ l'an 56 de notre Seigneur. Le but principal de S. Paul dans cette építre est de soutenir son ministère contre ceux qui le décrioient parmi les Corinthiens.

CHAPITRE I.

confoler les autres, dans quelque Consolations de S. Paul dans ses. Car comme les fouffrances de affliction qu'ils fe trouvent. prédications et afflictions. Chrift abondent en nous, no

Paul, apôtre de Jésus-Chrift, par tre confolation abonde aussi par

volonté de Dieu, &

thée, notre frère, à l'Eglife de 6. Ainsi, foit que nous foyons afDieu, qui eft à Corinthe, & à tous fligés, c'est pour votre confolales Saints, qui font dans toute tion & pour votre falut, qui s'al'Achaïe. vance en fouffrant les mêmes 2. La grace & la paix vous foient maux que nous fouffrons aussi; données par Dieu notre Père, & foit que nous foyons confoles par le Seigneur Jésus-Chrift. c'est aussi pour votre confolation 3. Béni soit Dieu, qui est le Père & pour votre falut.

de notre Seigneur Jefus-Chrift, le 7. Et l'efpérance que nous avons Père des miféricordes, & le Dieu de vous est ferme; fachant que de toute confolation; comme vous avez part aux fouf4. Qui nous confole dans toutes frances, vous aurez aussi part à nos afflictions, afin que par la con- la confolation.

folation dont Dieu nous confole 8. Car, mes frères, nous ne vounous-mêmes, nous puissions aussi lons pas que vous ignoriez l'afflic

tion qui nous eft furvenue en Asie, vous m'auriez fait conduire en & dont nous avons été accablés Judée.

excessivement & au-deffus de nos 17. Ayant donc eu ce deffein forces; en forte que nous avons l'ai-je formé par légéreté; ou les été dans une extrême perplexité, réfolutions que je prends, les même pour notre vie. prends-je felon la chair, de forte 9. Et nous nous regardions nous-qu'il y ait eu en moi : Óui, oui; mêmes, comme étant condamnés & puis: Non, non?

à la mort; afin que nous n'eussions 18. Dieu, qui eft véritable, m'est point de confiance en nous-mê- témoin qu'il n'y a point eu de Oui, mes, mais en Dieu qui reffufcite & de Non, dans mes paroles. les morts; 19. Car Jéfus-Chrift, le Fils de 10. Qui nous a délivrés d'un si Dieu, que nous avons prêché pargrand danger de mort, & qui nous mi vous, moi, & Silvain, & Timoen délivre; & nous avons cette thée, n'a point été Oui, & Non efpérance en lui, qu'il nous déli-mais il a toujours été Oui en lui. vrera encore dans la fuite 20. Car autant qu'il y a de pro11. Etant aussi aidés par vous, & meffes de Dieu, elles sont Oui en par les prières que vous ferez pour lui, & Amen en lui, afin que Dieu nous; afin que plusieurs perfonnes foit glorifié par nous. ayant contribué à nous faire obte- 21. Or celui qui nous affermit nir cette faveur, plusieurs aussi en avec vous en Chrift, & qui nous rendent graces pour nous. a oints, c'est Dieu;

e;

12. Car ce qui fait notre gloire, 22. Qui nous a aussi marqués de c'est le témoignage que notre conf-fon fceau, & nous a donné dans cience nous rend, que nous nous nos cœurs les arrhes de fon efprit. fommes conduits dans le monde, 23. Or je prends Dieu à témoin & fur-tout à votre égard, en sim-fur mon ame, que ç'a été pour vous plicité & en sincérité devant Dieu, épargner, que je ne fuis point ennon point avec une fageffe char-core allé à Corinthe. nelle, mais avec la grace de 24. Non que nous dominions fur Dieu. votre foi, mais nous contribuons 13. Car nous ne vous écrivons à votre joie, puisque vous demeurien ici que ce que vous avez lu, rez fermes dans la foi. & que vous avez reconnu, & j'efpère que vous le reconnoîtrez jufqu'à la fin.

CHAPITRE II. L'incestueux rétabli. L'évangile 14. De même que vous avez aussiest odeur de vie et odeur de mort. reconnu en quelque forte, que 'avois donc réfolu en moi-même J'av nous fommes votre gloire, comme de ne point retourner vers vous ferez aussi la nôtre, au jour vous, pour vous donner de la du Seigneur Jéfus. trifteffe.

15. C'est dans cette confiance, & 2. Car si je vous affligeois, qui afin que vous reçussiez une double eft-ce qui me donneroit de la joie, grace, que j'avois réfolu d'aller si non celui que j'aurois moi-même premierement vous voir; affligé?

16. Et de paffer chez vous, en al- 3. Et je vous ai écrit ceci, afin lant en Macédoine; puis de reve-que quand je ferai arrivé, je ne renir de Macédoine chez vous, d'oùçoive pas de la trifteffe de ceux

« PreviousContinue »