Page images
PDF
EPUB

pour les héritiers sous bénéfice d'inventaire. C. 1987. – Pr. 617 s., 945 s., 953 s.

905. Ne pourront être admis au bénéfice de cession, les étrangers, les stellionataires, les banqueroutiers frauduleux, les personnes condamnées pour cause de vol ou d'escroquerie , ni les personnes comptables, tuteurs, administrateurs et dépositaires. C. 11, 450, 1927, 2039. – Pr. 126. Co. 591, 612. – P. 379, 401.

906. Il n'est au surplus rien préjugé, par les dispositions du présent titre, à l'égard du commerce, aux usages duquel il n'est , quant à présent, rien innové. Co. 541.

LIVRE DEUXIÈME.

PROCÉDURES RELATIVES A L'OUVERTURE D'UNE SUCCESSION.

(Décret du 28 avril 1806. Promulgué le 8 mai suivant.)

TITRE PREMIER. DE L’APPOSITION DES SCELLÉS APRÈS DÉCÈS. 907. Lorsqu'il y aura lieu à l'apposition des scellés après décès, elle sera faite par les juges de paix, et à leur défaut, par leurs suppléants. C.451, 769, 773, 810, 819 s., 1031, 1328. — Pr. 135 1o, 591, 908 s., 926 s., 928 s. - Co. 455 s. I. cr. 37 s. — P. 249 s.

908. Les juges de paix et leurs suppléants se serviront d'un sceau particulier, qui restera entre leurs mains, et dont l'empreinte sera déposée au greffe du tribunal de première instance.

909. L'apposition des scellés pourra être requise, Pr. 907.

1° Par tous ceux qui prétendront droit dans la succession ou dans la communauté;

2° Par tous créanciers fondés en titre exécutoire, ou autorisés par une permission, soil du président du tribunal de première instance, soit du juge de paix du canton où le scellé doit être apposé; C. 1166.

3° Et en cas d'absence, soit du conjoint, soit des héritiers ou de l'un d'eux, par les personnes qui demeuraient avec le désunt, et par ses serviteurs et domestiques. T. 1, 16, 78. 94.

910. Les prétendants droit et les créanciers mineurs émancipés pourront requérir l'apposition des scellés sans l'assistance de leur curateur. C. 476 s.

S'ils sont mineurs non émancipés, et s'ils n'ont pas de tuteur, ou s'il est absent, elle pourra être requise par un de leurs parents. C. 388, 745 s., 946.

911. Le scellé sera apposé soit à la diligence du ministère public, soit sur la déclaration du maire ou adjoint de la c^mmune, et même d'office par le juge de paix, Pr. 83, 84, 112, 914 40.

1° Si le mineur est sans tuteur, ct que le scellé ne soit pas requis par un parent; C. 405. – Pr. 910, 929.

2° Si le conjoint, ou si les héritiers ou l'un d'eux, sont absents;
3° Si le défunt était dépositaire public; auquel cas le scellé ne sera ap-

posé que pour raison de ce dépôt et sur les objets qui le composent. C. 2060 60 70. — T. 94.

912. Le scellé ne pourra être apposé que par le juge de paix des lieux ou par ses suppléants.

913. Si le scellé n'a pas été apposé avant l'inhumation, le juge constatera, par son procès-verbal, le moment où il a été requis de l'apposer, et les causes qui ont retardé soit la réquisition soit l'apposition. Pr. 914 s.

914. Le procès-verbal d'apposition contiendra *,
1° La date des an, mois, jour et heure;
2° Les motifs de l'apposition ;

3° Les noms, profession et demeure du requérant, s'il y en a, et son élection de domicile dans la commune où le scellé est apposé, s'il n'y demeure; C. 102, 111.

4° S'il n'y a pas de partie requérante, le procès-verbal énoncera que le scellé a été apposé d'office ou sur le réquisitoire ou sur la déclaration de l'un des fonctionnaires dénommés dans l'article 911;

5° L'ordonnance qui permet le scellé, s'il en a été rendu; 6° Les comparutions et dires des parties;

7° La désignation des lieux, bureaux, coffres, armoires, sur les ouvertures desquels le scellé a été apposé;

8° Une description sommaire des effets qui ne sont pas mis sous les scellés; Pr. 924.

9. Le serment , lors de la clôture de l'apposition, par ceux qui demeurent dans le lieu, qu'ils n'ont rien détourné, vu ni su qu'il ait été rien détourné directement ni indirectement; C.792, 801, 1357 s., 1460, 1477. - Pr. 943 8o.

10° L'établissement du gardien présenté, s'il a les qualités requises ; sauf, s'il ne les a pas, ou s'il n'en est pas présenté, à en établir un d'office par le juge de paix. C. 1137, 1962. – Pr. 596 s., 628, 943 9o. — P. 400. — T. 26.

915. Les clefs des serrures sur lesquelles le scellé a été apposé, resteront, jusqu'à sa levée, entre les mains du greffier de la justice de paix, lequel sera mention, sur le procès-verbal, de la remise qui lui en aura été Taite; et ne pourront le juge ni le greffier aller, jusqu'à la levée, dans la maison où est le scellé, à peine d'interdiction, à moins qu'ils n'en soient requis, ou que leur transport n'ait été précédé d'une ordonnance motivée. Pr. 914, 1029.

916. Si, lors de l'apposition, il est trouvé un testament ou autres papiers cachetés, le juge de paix en constatera la forme extérieure, le sceau et la suscription s'il y en a, paraphera l'enveloppe avec les parties présentes, si elles le savent ou le peuvent, et indiquera les jour et heure où le

Décret du 10 brumaire an XIV qui prescrit des formalités pour les procès-verbaux

d'upposition de scellés, d'inventaire, eic. 1. Tous officiers ayant droit d'apposer des scellés, de les reconnaitre et de les lever, de rédiger des inventaires, de faire des ventes ou autres actes dont la consection peut exiger plusieurs séances, sont tenus d'indiquer, à chaque séance, l'heure du commencement et celle de la fin.

2. Toutes les fois qu'il y a interruption dans l'opération, avec renvoi à un autre jour ou à une autre heure de la même journée, il en sera fait mention dans l'acte, que les parties et les officiers signeront sur-le-champ, pour constater cette interruption.

paquet sera par lui présenté au président du tribunal de première instance : il fera mention du tout sur son procès-verbal, lequel sera signé des parties, sinon mention sera saite de leur refus. C. 970, 1007. – Pr. 914, 917 à 920. – T. 2, 3, 16, 94.

917. Sur la réquisition de toute partie intéressée, le juge de paix fera, avant l'apposition du scellé, la perquisition du testament dont l'existence sera annoncée; et s'il le trouve, il procèdera ainsi qu'il est dit ci-dessus. Pr. 916, 920, 936 8',

918. Aux jour et heure indiqués, sans qu'il soit besoin d'aucune assignation, les paquets trouvés cachetés seront présentés par le juge de paix au président du tribunal de première instance, lequel en fera l'ouverture, en constatera l'état, et en ordonnera le dépôt si le contenu concerne la succession. Pr. 916, 920. — T. 94.

919. Si les paquets cachetés paraissent , par leur suscription , ou par quelque autre preuve écrite , appartenir à des tiers, le président du tribunal ordonnera que ces tiers seront appelés dans un délai qu'il fixera, pour qu'ils puissent assister à l'ouverture: il la fera au jour indiqué, en leur présence ou à leur défaut; et si les paquets sont étrangers à la succession, il les leur remettra sans en faire connaître le contenu , ou les cachètera de nouveau pour leur être remis à leur première réquisition. Pr. 939.

920. Si un testament est trouvé ouvert, le juge de paix en constatera l'état, et observera ce qui est prescrit en l'article 916. - T. 94.

921. Si les portes sont fermées , s'il se rencontre des obstacles à l'apposition des scellés, s'il s'élève, soit avant soit pendant le scellé, des difficultés, il y sera statué en référé par le président du tribunal. A cet effet, il sera sursis, et établi par le juge de paix garnison extérieure, même intérieure si le cas y échet; et il en réfèrera sur-le-champ au président du tribunal. – Pr. 587, 806 s., 829, 922.

Pourra néanmoins le juge de paix, s'il y a péril dans le retard , statuer par provision , sauf à en référer ensuite au président du tribunal. T. 2, 3, 16, 94.

922. Dans tous les cas où il sera référé par le juge de paix au président du tribunal, soit en matière de scellé, soit en autre matière, ce qui sera fait et ordonné sera constaté sur le procès-verbal dressé par le juge de paix; le président signera ses ordonnances sur ledit procès-verbal. Pr. 914 à 916. — T. 94.

923. Lorsque l'inventaire sera parachevé, les scellés ne pourront être apposés , à moins que l'inventaire ne soit attaqué, et qu'il ne soit ainsi ordonné par le président du tribunal. Pr. 928, 941 s.

Si l'apposition des scellés est requise pendant le cours de l'inventaire, les scellés ne seront apposés que sur les objets non inventoriés.

924. S'il n'y a aucun effet mobilier, le juge de paix dressera un procèsverbal de carence. Pr. 588, 627, 675, 783.

S'il y a des effets mobiliers qui soient nécessaires à l'usage des personnes qui restent dans la maison, ou sur lesquels le scellé ne puisse être mis, le juge de paix sera un procès-verbal contenant description sommaire desdits effets.

925. Dans les communes où la population est de vingt mille ames et au-dessus , il sera tenu, au greffe du tribunal de première instance, un registre d'ordre pour les scellés, sur lequel seront inscrils, d'après la déclaration que les juges de paix de l'arrondisseinent seront tenus d'v faire parvenir dans les vingt-quatre heures de l'apposition, - 1° les noms et demeures des personnes sur les effets desquelles le scellé aura été apposé, - 2° le nom et la demeure du juge qui a fait l'apposition, -3° le jour où elle a été faite. T. 17.

TITRE II.

DES OPPOSITIONS AUX SCELLÉS. 9R6. Les oppositions aux scellés pourront être faites, soit par une déclaration sur le procès-verbal de scellé, soit par exploit signifié au greffier du juge de paix. Pr. 68, 914. – T. 18, 20, 21.

927. Toutes oppositions à scellé contiendront, à peine de nullité, outre les formalités communes à tout exploit, Pr. 68, 926, 1029.

1o Élection de domicile dans la commune ou dans l'arrondissement de la justice de paix où le scellé est apposé, si l'opposant n'y demeure pas; C. 111.

L'énonciation précise de la cause de l'opposition,

TITRE III.

DE LA LEVÉE DU SCELLÉ. 978. Le scellé ne pourra être levé et l'inventaire fait que trois jours après l'inhumation s'il a été apposé auparavant, et trois jours après l'apposition si elle a été faite depuis l'inhumation, à peine de nullité des procèsverbaux de levée de scellés et inventaire, et des dommages et intérêts contre ceux qui les auront faits et requis : le tout, à moins que, pour des causes urgentes et dont il sera fait mention dans son ordonnance, il n'en soit autrement ordonné par le président du tribunal de première instance. Dans ce cas, si les parties qui ont droit d'assister à la levée ne sont pas présentes, il sera appelé pour elles, tant à la levée qu'à l'inventaire, un notaire nommé d'office par le président. C. 1149, 1382. - Pr. 128, 806 s., 907, 923, 929 s., 941 s., 1029. - T. 77.

929. Si les héritiers ou quelques-uns d'eux sont mineurs non émancipés, il ne sera pas procédé à la levée des scellés, qu'ils n'aient élé, ou préalablement pourvus de tuteurs, ou émancipés. C. 388, 405, 476 s., 509. – Pr. 883 s., 911 10. — T. 94.

930. Tous ceux qui ont droit de faire apposer les scellés, pourront en requérir la levée, excepté ceux qui ne les ont fait apposer qu'en exécution de l'article 909, no 3 ci-dessus.

931. Les formalités pour parvenir à la levée des scellés, seront, Pr. 928.

1° Une réquisition à cet effet, consignée sur le procès-verbal du juge de paix ; Pr. 914.

20 Une ordonnance du juge, indicative des jour et heure où la levée sera faite;

3° Une sommation d'assister à cette levée, faite au conjoint survivant, aux présomptifs héritiers, à l'exécuteur testamentaire, aux légataires universels et à titre universel s'ils sont connus, et aux opposants. C. 724, 1003, 1010, 1025. – Pr. 68, 926, 927, 932 s., 942.

Il ne sera pas besoin d'appeler les intéressés demeurant hors de la distance de cinq myriamètres; mais on appellera pour eux, à la levée et à l'inventaire, un notaire nommé d'office par le président du tribunal de première instance.

Les opposants seront appelés aux domiciles par eux élus. C. 111. T. 77, 94. 21.

938. Le conjoint, l'exécuteur testamentaire, les héritiers, les légataires universels et ceux à titre universel, pourront assister à toutes les vacations de la levée du scellé et de l'inventaire, en personne ou par un mandataire. C. 1987. – Pr. 931 3°, 933 $.

Les opposants ne pourront assister, soit en personne, soit par un mandataire, qu'à la première vacation : ils seront tenus de se faire représenter, aux vacations suivantes, par un seul mandataire pour tous, dont ils conviendront; sinon il sera nommé d'office par le juge.

Si parmi ces mandataires se trouvent des avoués près le tribunal de première instance du ressort, ils justifieront de leurs pouvoirs par la représentation du titre de leur partie ; et l'avoué le plus ancien , suivant l'ordre du tableau, des créanciers fondés en titre authentique, assistera de droit pour tous les opposants : si aucun des créanciers n'est fondé en titre authentique, l'avoué le plus ancien des opposants fondés en titre privé assistera. L'ancienneté sera définitivement réglée à la première vacation. C. 1317, 1318, 1322. – Pr. 529, 536, 760. T. 1, 16, 94.

933. Şi l'un des opposants avait des intérêts différents de ceux des autres, ou des intérêts contraires, il pourra assister en personne, ou par un mandataire particulier, à ses frais. C. 1987. — T. 94.

934. Les opposants pour la conservation des droits de leur débileur ne pourront assister à la première vacation, ni concourir au choix d'un mandataire commun pour les autres vacations. C. 1166, 1167. - Pr. 778, 931 30.- T. 1, 16, 94.

935. Le conjoint commun en biens, les héritiers, l'exécuteur testamentaire, et les légataires universels ou à titre universel, pourront convenir du choix d'un ou deux notaires, et d'un ou deux commissaires-priseurs ou experts; s'ils n'en conviennent pas, il sera procédé, suivant la nature des objets, par un ou deux notaires, commissaires-priseurs ou experts, nommés d'office par le président du tribunal de première instance. Les experts prêteront serment devant le juge de paix. Pr. 305 $. - T. 2, 3, 16.

936. Le procès-verbal de levée contiendra , — 1° la date; – 2. les noms, profession, demeure et élection de domicile du requérant; - 3l'énonciation de l'ordonnance délivrée pour la levée; -4° l'énonciation de la sommation prescrite par l'article 931 ci-dessus; -5° les comparutions et dires des parties; -6° la nomination des notaires, commissaires-priseurs et experts qui doivent opérer ; - 70 la reconnaissance des scellés, s'ils sont sains et enliers; s'ils ne le sont pas, l'état des altérations, sauf à se pourvoir ainsi qu'il appartiendra pour raison desdites altérations; -- 8les réquisitions à fin de perquisitions, le résultat desdites perquisitions, el toutes autres demandes sur lesquelles il y aura lieu de staluer. Pr. 914, 917, 928 s., 937 s. T. 24 s.

937. Les scellés seront levés successivement, et à fur et mesure de la confection de l'inventaire : ils seront réapposés à la fin de chaque vacation. Pr. 941 s. - T. 16, 94.

938. On pourra réunir les objets de même nature, pour être invento

« PreviousContinue »