Mémoires de Brissot

Front Cover
Firmin-Didot et cie, 1877 - France - 486 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 29 - J'ai dit, à l'Assemblée nationale, mon opinion sur le principe et « les conséquences du décret qui règle l'exercice du droit de paix et « de guerre ; mais je me suis borné là. Je n'ai point tenu, dans le « jardin des Tuileries , le propos que vous citez. Je n'ai pas même « parlé à la foule des citoyens qui se sont assemblés sur mon passage, « au moment où je le traversai. Je crois devoir désavouer ce fait : « l°parce qu'il n'est pas vrai; 2° parce, que quelque disposé que je...
Page 194 - , oubliant qu'il a vanté plus haut l'intrépidité de ces héros. Voltaire se borne à faire observer « que si monsieur le docteur en médecine se contredit ainsi dans ses consultations, il ne sera pas souvent appelé par ses confrères ». Je vois bien dans tout cela du persiflage, et une malignité à faire ressortir les défauts de l'ouvrage qu'il attaque, mais je n'y trouve ni platitude ni lâcheté. Peutêtre, au reste, la sévérité de Voltaire avait-elle été provoquée autant par, son...
Page 193 - Helvétius alors opprimé, et on ne trouvera peut-être de plat dans son article que les citations qu'il empruntait au livre de Marat pour le critiquer. Par exemple, lorsque Marat dit que la pensée fait vivre l'homme dans le passé, le présent et l'avenir, l'élève au-dessus des objets sensibles, le transporte dans les champs immenses de l'imagination, étend pour ainsi dire à ses yeux les bornes de l'univers, lui découvre de nouveaux mondes, et le fait jouir du néant même , Voltaire répond...
Page 301 - Pelleport avait de l'esprit, l'apparence de la bravoure, un goût effréné pour le plaisir, un mépris profond pour toute espèce de moralité. C'était une sorte d'Alcibiade qui se prêtait à tous les rôles qu'on voulait lui faire jouer.
Page xxiv - II fallait prendre des degrés dans la faculté de droit, et comme ce n'était qu'une vaine formalité, je préférai la voie la plus prompte, celle de les acheter à Reims. Le voyage que je fis dans cette ville me convainquit de l'avilissement de son université, et du mépris que méritaient tous ces établissements qui étaient moins une école de science qu'un marché de titres.
Page 368 - D'autres pensaient, écrivaient, imprimaient à sa place. Il ne prêtait que son nom; ce nom qui. par la bizarrerie de ses aventures, par l'audace de son caractère, fixait, entraînait toujours l'attention, ce nom avait un ! grand prix, et c'était une sage et utile spéculation que de l'acheter. Cette vente était, dans Mirabeau, le produit d'un calcul encore plus politique que pécuniaire. Il fallait en imposer au peuple par un grand nom. Qu'importait le moyen par lequel il y parvînt? Qu'importaient...
Page 242 - ... dont la nation chinoise avait à se plaindre et qui méritait la mort. » Le jeune homme , rempli de confiance , se hâta de présenter la lettre au premier mandarin dont il put approcher, et fut mis en prison. Les prisons sont trèsdouces à la Chine ; il y apprit la langue. Le vice-roi de Kanton , intéressé par sa contenance noble , douce , patiente , grave , presque asiatique , touché de son ingénuité, indigné d'une si odieuse trahison , devint son protecteur , et lui procura toutes...
Page 369 - Clavière et moi à lui céder notre travail. Il offrait de nous indemniser de tous les frais et même de payer l'original. Après avoir lu cette lettre, nous sacrifiâmes l'ouvrage à Mirabeau, Clavière y voyait comme moi le bien public : Mirabeau en eut l'honneur, garda l'argent, et Clavière paya les frais.
Page 405 - Le temps est arrivé, me disait-il, où la France a besoin d'une révolution. Mais vouloir l'opérer ouvertement , c'est vouloir échouer : il faut, pour réussir, s'envelopper de mystère; il faut réunir les hommes sous prétexte d'expériences physiques, mais, dans la vérité, pour renverser le despotisme.
Page 130 - J'étais presque parvenu à l'antichambre, où il n'y avait pas moins de mouvement ce jour-là que la veille; j'entendis du bruit au-dedans; la porte s'entrouvrit : assailli par ma sotte timidité, je redescendis rapidement; mais, honteux de moimême, je retournai sur mes pas. Une femme, que le maître de la maison venait de reconduire, était au bas de l'escalier. Cette femme était belle , et elle avait une physionomie aimable. Je n'hésitai pas à m'adresser à elle; je lui demandai si elle pensait...

Bibliographic information