Page images
PDF
EPUB

LE TRIOMPHE DE LA VÉRITÉ.

Mon jugement approche, je ne l'ai dit qu'à toi, et à un petit nombre d'hommes. semblables à toi.

Esdras , lib. 4, chap. 8, v. 61.

CHAPITRE XII.

Mon droit a toujours paru si légitime à tous les esprits éclairés, que toutes les fois qu'on a tenté de l'anéantir ou de le suspendre en le couvrant d'apparences trompeuses, la malveillance l'a présenté sous les formes hideuses du délit, a flétri le nom d'une Française, en soulevant contre elle une injuste indignation; cette noire calomnie a créé des crimes, a frappé l'innocence opprimée, a vu, dans le même jour, à Louvain, compromettre sa personne, son bonheur et sa réputation.

Au moment où je me livrais à ces tristes réflexions, la nuit couvrait la terre de son ombre; le silence régnait; j'étais assise sous la rampe d'un escalier obscur; là, je composais mon trop fameux mémoire; je crayonnais ces mots : Est-ce ma faute, à moi Française , si

les Espagnols ont marché dans la route des révolutions! Si les Napolitains ont voulu suivre le même exemple, si les Allemands ont pénétré dans Rome, si les Grecs ont levé l'étendard de l'indépendance, si les Turcs sont menacés de perdre le trône de Bysance 34 ??? Tout à coup des accens plaintifs suspendirent mon attention et la dirigerent vers un nouvel objet. Ces sons, que l'écho semblait redire au loin, se rapprochent tout à coup et se changent en cris lamentables. Tout, dans ces lieux, nourrissait ma profonde mélancolie; cependant mon âme paraissait paisible; les sentimens les plus opposés bouleversaient mes pensées; l'espoir, la joie, la crainte, se succédaient tour à tour dans mon cour

i
un rayon

vivifiant le pénétrait en songeant que j'allais peut-être bientôt revoir le séjour de la France; combien la vie orageuse d'une prison me faisait savourer les charmes du bonheur domestique 35 ? Mais l'on voit si souvent, à Bruxelles, la cause du malheur échouer contre la sévérité des formes judiciaires, que je pouvais me dire à bon droit : Cette autorité qui me poursuit, inquiète et inquiétante, ridicule par ses soupçons, quand elle n'effraie pas par ses menaces, feindrait-elle de croire, d'accord avec monsieur le procureur-général, que je suis plongée dans un sommeil conspirateur?

Enfin je reçus une assignation pour comparaître devant la cour suprême. Je ne témoignai aucune émotion; soutenue par mon innocence, un secret pressentiment m'animait, une douce illusion électrisait mon âme;

vous.

j'étais heureuse et libre en perspective! c'est toujours par un sentiment d'espoir que les hommes s'exposent aux périls; il n'est personne qui, sans la certitude de les surmonter, osent les affronter avec un regard tranquille.

« Vous serez acquittée, me dit, la veille de l'audience, M. Stevenotte, l'un des journalistes prisonniers. Ce mot de liberté absolue va retentir délicieusement à vos oreilles; je m'en réjouis sincèrement pour

Je forme à votre égard le même souhait, mon cher camarade d'infortune; montrez-moi seulement l'intérieur de votre main gauche, je veux y décou vrir le mont de Jupiter. » M. Stevenotte me sourit gracieusement, et voulut bien se prêter à ce qu'il nommait un joyeux délassement. « Vous allez gagner votre procès, sauf l'amende de 500 florins et la peine de quelques heures de prison ; une nouvelle instruction est déjà sur le bureau de M. Vanderfossa; la partie publique, fidèle à son plan de justice, y va déployer une grande fermeté. ...... La confiance est loin d'être rétablie envers le propriétaire du vrai Libéral!!! * Calmez-vous cependant, votre destin doit s'adoucir dans le cours d'une olympiade; acceptez-en l'augure!

Y pensez-vous ? jamais je ne reparaîtrai

Je vous annonce , pour vous distraire, un nouveau mandat. Vous semblez destiné à devenir un être bien intéressant. Soyez certain que la persécution augmentera le nombre de vos admirateurs! On est doublement curieux de lire l'ouvrage d'un proscrit; vos articles seront à la mode; on supposera toujours que l'autorité, pour de bonnes et légitimes raisons, a dû en agir de cette manière; l'homme dont on parlait le moins avant son emprisonnement reste tout surpris, en sortant de l'antre du secret, de se trouver en crédit; de voir s'accroître une naissante réputation. Convenez, de bonne foi, que tout est contradictoire ici bas; si on critique un abus, il ne fera que s'enraciner. Faites saisir le plus mauvais ouvrage, prohibez une production étrangère, on recherchera davantage ces objets ensevelis dans l'ombre. Un auteur est presque toujours certain d'enlever tous les suffrages, pourvu qu'il se déclare l'ennemi du ministère : sa fortune s'améliore, mais il faut l'acheter par la prison et par l'amende légale. Que pensez-vous de mes observations, il vous est impossible d'y répondre?..... Je vous annonce que vous passerez un jour par de nouvelles épreuves... On ne devient vraiment sage qu'au creuset de l'adversité, après : periculum ex aliis facile, tibi quod ex usu sciet *, et vous direz de moi, j'en suis certaine : elle a le jugement sûr; elle possède la singulière prérogative de lire aux fond des cours. »

en scène.

* M. le comte de la Ferté.

La nuit du 25 au 26 juillet fut une des plus calmes que j'aie jamais passées ; dès l'aurore, j'étais sur pied pour mettre en ordre mes notes. Je m'étais élevée,

* Il faut faire son profit des sottises des autres.

depuis mon double malheur à Bruxelles, à des réflexions grandes et sublimes; je sentais mieux l'idéal des vains songes de la terre que ceux qui m'avaient précipitée dans ce néant; aussi étais-je plus libre, moins tremblante que ces esclaves de cour qui rampent devant un maître, et qui redoutent à chaque ins tant de perdre ce qu'ils ont obtenu par surprise, et sans l'avoir mérité. Jamais peut-être ceux qui cherchaient à me ravir ma réputation n'éprouvèrent autant de calme que moi. Heureux celui qui, prévenu d'un crime qu'il n'a pu commettre, produit au grand jour l'invraisemblance de son accusation ! Heureux celui qui, dans des momens difficiles, peut conserver assez de sang-froid, assez de présence d'esprit pour donner quelque suite à ses idées ! L'injustice révolte; un seul mot peut motiver une condamnation ; une haine de corps est toujours dangereuse ; chacun se croit intéressé à soutenir la cause la plus injuste, si des personnes de son parti partagent les mêmes sentimens. Mais la Providence veillera sur l'innocent; et sa manière de préciser les faits, d'interroger ses témoins 36, achevera sans doute de porter la conviction dans l'âme de tous les magistrats. Dès lors sa justification sera pleine et entière. Je connais les moyens employés pour obtenir certaines révélations. Je sais beaucoup de choses ; qu'on ne me force pas à être indiscrète ; et tâchez du moins, ô vous qui vous plaisez à me faire tant de maux ! ô vous qui me faites boire à longs traits le calice de la douleur ! tâchez du moins, dis-je, d'éviter ce

1

« PreviousContinue »