Cours complet de météorologie

Front Cover
A. Delahays, 1843 - Meteorology - 522 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Common terms and phrases

Popular passages

Page 152 - Ainsi, quand l'atmosphère a toutes les apparences d'une sérénité parfaite, elle absorbe encore près de la moitié de la quantité totale de chaleur que le soleil émet vers la terre , et c'est l'autre moitié seulement de cette chaleur qui vient tomber sur la surface du sol , et qui s'y trouve diversement répartie , suivant qu'elle a traversé l'atmosphère avec des obliquités plus ou moins grandes.
Page 330 - ... phénomènes, que le tonnerre est entre les mains de la nature, ce que l'électricité est entre les nôtres, que ces merveilles dont nous disposons maintenant à notre gré, sont de petites imitations de ces grands effets qui nous...
Page 65 - ... abandonne son oxygène ; c'est donc de l'azote pur que le ballon reçoit. Quand il en est plein ou à peu près, on ferme tous les robinets. On pèse ensuite séparément le ballon et le tube pleins d'azote, puis on les pèse de nouveau après y avoir fait le vide. La différence de ces pesées donne le poids du gaz azote. Quant au poids de l'oxygène , il est fourni par l'excès de poids que le tube qui contient le cuivre a acquis pendant la durée de l'expérience.
Page 330 - ... est vis-à-vis d'un objet terrestre ce qu'est le corps électrisé, en présence et à une certaine proximité de celui qui ne l'est pas, j'avoue que cette idée, si elle était bien soutenue, me plairait beaucoup : et pour la soutenir combien de raisons spécieuses ne se présentent pas à un homme qui est au fait de l'électricité ! L'universalité de la matière électrique, la promptitude de son action, son...
Page 349 - Nous resterons fort en deçà de la conséquence que cette expérience autoriserait, en nous bornant à dire que les éclairs les plus brillants, les plus étendus de la première et de la seconde classe, même ceux qui paraissent développer leurs feux sur toute l'étendue de l'horizon visible, n'ont pas une durée égale à la millième partie d'une seconde de temps '. CHAPITRE X.
Page 456 - L'arc doit aussi s'élever à mesure qu'on s'avance vers le nord ; il doit même paraître quelquefois elliptique, comme plusieurs observateurs de la Scandinavie le disent expressément. Quand l'aurore est très-brillante, on voit quelquefois un ou plusieurs arcs plus élevés vers le zénith et concentriques au premier; on a aussi observé par de grands froids des arcs blancs à une hauteur considérable : des physiciens les regardent comme des images de l'aurore boréale, dont la lumière est réfléchie...
Page 18 - que « le minimum a lieu quelque temps avant le lever du soleil, et le maximum « vers 2 heures de l'après-midi, un peu plus tôt en hiver, un peu plus tard en « été. La plupart des physiciens admettent que le moment du lever du soleil • est celui auquel la température est la plus basse; mais si nous déduisons • des observations une formule indépendante des...
Page 155 - La quantité totale de chaleur que l'espace envoie dans le cours d'une année à la terre et à l'atmosphère, se déduit de ce qui précède ; il est facile de voir que cette quantité de chaleur serait capable de fondre sur notre globe une couche de glace de 26 mètres d'épaisseur. Nous avons vu que la quantité de chaleur solaire est exprimée par une couche de glace de 31 mètres.
Page 100 - OSO, venant à la fois de la mer et de contrées plus chaudes, peut se charger d'une plus grande proportion de vapeur d'eau que le vent d'ouest, qui est plus froid. Aussi, quoique ce dernier ait moins de chemin à faire pour arriver depuis la mer jusqu'à Halle, contient-il une moindre proportion de vapeur que le...
Page 415 - Kœmtz, qui n'a fait lui-même que résumer les observations populaires des cultivateurs et des marins, les indications ou pronostics du temps d'après l'aspect du ciel pendant les crépuscules et les aurores. « Les apparences du crépuscule, dit-il, dépendant de l'état du ciel, il en résulte qu'elles peuvent servir à faire prévoir jusqu'à un certain point le temps du lendemain. Quand le ciel est bleu et qu'après le coucher du soleil la région occidentale se couvre d'une légère teinte...

Bibliographic information