Encyclopédie des sciences religieuses, publ. sous la direction de F. Lichtenberger, Volume 10

Front Cover
Sandoz et Fischbacher, 1881
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 240 - Feu. Dieu d'Abraham, Dieu d'Isaac, Dieu de Jacob. non des philosophes et des savants.
Page 652 - D'autres ont joint Dieu et la nature. On y peut donner un bon sens. Dieu sera l'entendement, et la nécessité, c'est-à-dire la nature essentielle des choses, sera l'objet de l'entendement, en tant qu'il consiste dans les vérités éternelles.
Page 149 - DISCOURS ADMIRABLES DE LA NATURE DES EAUX- ET FONTAINES TANT NATURELLES QU'ARTIFICIELLES DES MÉTAUX, DES SELS ET SALINES, DES PIERRES DES TERRES, DU FEU ET DES EMAUX AVEC PLUSIEURS AUTRES EXCELLENTS SECRETS DES CHOSES NATURELLES...
Page 329 - Celui qui aime son père et sa mère plus que moi n'est pas digne de moi ; celui qui aime son fils ou sa fille plus que moi n'est pas digne de moi.
Page 267 - Je suis circoncis le huitième jour, de la race d'Israël, de la tribu de Benjamin, Hébreu issu d'Hébreux...
Page 195 - Monseigneur, ce pauvre peuple que vous voyez ici autour de vous meurt de mâle rage de faim, et vous demande miséricorde. Pour Dieu, Monsieur, faites-la-lui, si vous voulez que Dieu vous la fasse, et songez un peu à la dignité en laquelle Dieu vous a constitué, et que les cris de ces pauvres...
Page 239 - De là est venue la recherche des secrets de la nature qui ne nous regardent point, .qu'il est inutile de connaître, et que les hommes ne veulent savoir que pour les savoir seulement; de là est venue cette exécrable curiosité de l'art magique.
Page 146 - Les autres disoient que je cherchois à faire la fausse monnoye, qui estoit un mal qui me faisoit seicher sur les pieds; et m'en allois par les rues tout baissé, comme un homme honteux...
Page 150 - Mon bonhomme, si vous ne vous accommodez pour le fait de la religion, je suis contraint de vous laisser entre les mains de mes ennemis.
Page 146 - ... pourrois faire des vaisseaux de terre et autre chose de belle ordonnance, parce que Dieu m'avoit donné d'entendre quelque chose de la pourtraiture; et deslors, sans...

Bibliographic information