Page images
PDF
EPUB

HISTOIRE

DES

CRIMES DU DEUX DÉCEMBRE.

[blocks in formation]

Il fallait, sous peine de défaite honteuse et de guerre civile, non pas

seulement prévenir, mais épouvanter. En matière de coup d'état
on de discute pas, ou frappe; on n'attend pas l'ennemi, on fond

dessus; on broye ou l'on est broyé.-P. MAYER.
L'histoire enregistrera ce scandale, que l'aristocratie des richesses

s'est faite l'auxiliaire des pillards. "Quand on a relevé les cadavres
des émeutiers qu'a-t-on trouvé en majorité? Des malfaiteurs et

des gants jaunes !-GRANIER CASSAGNAC.
Tout individu convaincu d'avoir fourni des secours en vivres ou en

argent à un insurgé, ou de lui avoir donné asile, sera considéré
comme complice de l'insurrection, et puni avec toute la rigueur

des lois qui régissent l'état de siége.-- COLONEL FBIRION.
On doit leur courir sus comme à des bêtes fauves.--COLONEL DENOUE.

LONDRES:

JOHN CHAPMAN, 142, STRAND.

MDCCCLII.

[ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors]
[ocr errors][merged small]

L'OPINION publique de l'Europe libre a déjà flétri l'attentat du 2 Décembre, mais il ne lui a pas été donné d'en juger toute l'horreur.

Après avoir tenté ce que nous avons pu, dans la mesure de nos forces, pour empêcher la consommation de ce crime épouvantable; vaincu, forcé de quitter la France, il nous reste un devoir, c'est de raconter par quelles fourberies, quelles corruptions, quelles violences et quelles cruautés la conjuration militaire a pu réussir, c'est de montrer comment les nouveaux Vandales ont usé de la victoire.

On ne sait rien de la vérité, ils en ont étouffé les cris en confisquant toute presse indépendante. Nous avons au moins, sur la terre d'exil, la faculté d'écrire; nous en profitons pour dire ce qu'ils ont fait.

Il ne faut pas que de pareilles monstruosités passent sans être révélées au monde. Nous voulons évoquer toutes les lumières de la morale et de la conscience universelle pour éclairer l'Europe et la

[ocr errors]
« PreviousContinue »