Page images
PDF
EPUB

gauche, & enfin que les eaux d'une fontaine qui eft au-dessous & sur la gauche de Corlo, viennent le joindre à ce ruisseau en serpentant sur une prairie en pente douce. Cet officier ayant passé le ruisseau, remarquera que le grand chemin fait un coude sur la gauche, & que sur la droite il ý a un chemin qui condựit à Corlo , qu'il eftime à demi-lieue du gué ; il verra que le terrein est un peu élevé & escarpé dans l'angle que fait cette fourche de chemin, & que sur cette élévation il se trouve une croix de pierre ou de bois ; il examinera que depuis le ruisseau, le terrein va tous jours en s'élevant presqu'insensiblement jusqu'à un bois de haute fuțaie, au bord duquel, & à gauche du chemin, se trouve une justice appellée celle de l'Abbaye, & distante du gué d'un grand quart de lique; continuant la route, il verra que ce chemin traverse directement ce bois ; qu'à une demi-lique de la justice, il y a une route en ligne droite plantée des deux côtés, qui va & passe dans l'Abbaye S. Paul, située à trois petits quarts de lieue du grand che, miu, & que depuis l'avenue de l'Abbaye jusqu'à la sortie du bois, il y a un quart de lieue; que ce bois a au moins un quart de lieue de largeur, qu'il occupe tout le plateau jusqu'au bas de la pente qui forme

cette élévation au milieu d'une plaine labourée & coupée de fortes haies; il observera que ce grand chemin conserve à peu-près sa même direction, qu'il descend par une pente douce jusqu'au bord du bois où, un grand quart de lieue après la sortie de ce bois, il est rencontré par deux chemins qui font une double fourche en cet endroit ; il remarquera que le chemin qui est à gauche va au village nommé la Pointe, situé à une petite demi-lieue de la jonation de ces trois chemins ; qu'il fait avec le chemin du milieu un angle aigu dans lequel fe trouve le moulin à vent de l'Abbaye ; que le chemin qui fait fourche à droite de la grande route & qui eft bordé de haies, va, en faisant un angle aigu, traverser la paroisse nonimée Bidin ; que le chemin du milieu arrive & traverse une grande plaine cultivée & découverte enavant des villages la Pointe & Bidin, & que cette plaine de cinq quarts de lieue ou environ de longueur, a plus d'un quart

de lieue de largeur, qu'elle est terminée par un ruiffeau assez considérable, & planté d'arbres de part & d'autre, sur lequel se trouve un pont de pierre que le grand chemin traverse entre deux gués, qui sont à environ demi-lieue de ce pont, ou du l'on a eu ordre de suivre juf

chemin que

[ocr errors]

qu'à ce ruisseau seulement; & ainsi l'on est en état de rendre bon compte de la commission dont on a été chargé,

On donnera plus loin la manière de faire des reconnoissances militaires d'une autre espèce.

[graphic][subsumed]
[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors][merged small][graphic][merged small]

De l'Étendue superficielle & de l'uSage que l'on en fait à la

guerre.

CHAPITRE PREMIER.

De la Superficie des figures planes ; de ce

qu'il faut de terrein pour camper une armée ; de ce que l'on peut mettre de

troupes sur une longueur déterminée. Jusqu'ici l'on n'a confidéré les figures que par rapport à leurs côtés & à leur circuit ou périmetre: maintenant examinons leur étendue, & voyons comment on la

tant que

97.

ttouve. On ne s'étendra sur ce sujet qu'au

l'on en a besoin à la guerre. 115. La mesure dont on fe fert

pour exprimer une étendue superficielle, eft ellemême une mesure superficielle, c'est-àdire, qui a longueur & largeur , telle qu’un pied quarré, une toise quarrée, une perche quarrée, &c: la quantité de fois que cette mesure quarrée se trouve dans une étendue fuperficielle quelconque, est ce que l'on nomme la superficie ou le con

tenu d'une figure. Fig. 96 & 116. Soit un quarré (79) ou un rec

tangle ABCD (81) divisé selon sa lone gueur & fa largeur par des lignes parallèles à égale distance l'une de l'autre, comme à I pouce, ou à i pied, ou à 1 toise, &c: ces parallèles couvriront le quarré ou le rectangle de petits carreaux qui rempliront ces figures, conséquemment la quantité ou la fomme de ces carreaux en fera nécessairement le contenu ou la superficie.

Si l'on confidère que la quantité de carreaux contenus dans une tranche formée par deux parallèles fucceffives, eft répérée autant de fois qu'il y a de tranches parallèles ou prises dans le même fens, qui couvrent totalement la figure, & que ce nombre de tranches est fixé par le côté d'équerre du quarré ou du rectangle, il faudra

« PreviousContinue »