Page images
PDF
EPUB

MM, Biot, Delambre, et Couche, major du Génie. En rappelant cette scène de douleur , qu'il soit permis de citer une parjie du discours lu par M. Couche, au nom du comité des Fortifications. Les Elèves qui n'ont pas eu l'avantage de connoître M. Malus, sauront l'apprécier comme le modèle des officiers que l'Ecole Polytechnique a pour objet de former.

«« Le comité de fortifications vient mêler ses regrets à ceux de l'Institut et de l'Ecole Polytechnique, et déplorer avec eux la inort prématurée d'un digne successeur des Meunier, des Coulomb , de ces hommes que le corps du génie se glorifie d'avoir élevés pour les progrès des sciences qui le guident et l'éclairent dans ses travaux. C'est au corps illustre qui dirige ces progrès vers la gloire et l'utilité de l'Etat, à dire par quelles hrillantes découvertes Malus a , sur les traces de Newton , reculé les bornes de l'optique. Cette première Ecole du monde rappellera "ce que ses examens, les discussions de ses conseils et la direction de ses études, doivent à Malus, à la profonde intelļigence des rapports qui unisseņı les sciences aux arts de l'ingénieur. Ses camarades ne peuvent que préluder à ces éloges , par le tableau simple et rapide de ses services militaires. Ils l'ont vu, soldat et travaillant aux fortifications de Dunkerque, venir se placer parmi les chefs de brigade de l'Ecole Polytechnique, instruire les autres en s'instruisant, et prendre enfin dans le corps du génie le rang que lui assignoient l'éclat et le succès de ses études. Toujours brave , savant, estimé de ses chefs et cher à ses camarades , il a partagé leurs périls aux armées de Sainbre-etMeuse, du Nord et d’Egypte, aux batailles de Chebriès, des Pyramides, d'Héliopolis et de Coraïm ; aux siéges d'El-Arish, de Jaffa et du Caire. L'armée d'Orient l'a vu à Jaffa braver la peste pour établir les hôpitaux de l'armée, souffrir tous les maux de cette horrible contagion, et n'en guérir que pour sacrifier de nouveau sa vie à son devoir. Ce devoir, sous ce climat brûlant, n'épuisoit point son ardeur, et dans les loisirs de son service, il coopéroit à ces travaux par lesquels les sciences et les aris s'efforçoient de créer des ressources à l'armée et s'associoient à sa gloire. A son retour , dans les sous-directions d'Anvers , de Kehl et de Paris , au comité des fortifications , soit qu'il fallût asseoir des travaux, discuter des projets, ou résoudre ces questions d'art qui exigent tous les secours de la théorie et de l'expérience, par-tout il a déployé ces mêmes lumières et ce même sentiment de son devoir , qui soumettoient aux détails de son service ses plus glorieux travaux dans les sciences. »

Promotions des anciens Elèves de l'Ecole Polytechnique à des

grades supérieurs.(Voyez les premières promotions, pag. 297 de ce volume.)

ARTILLERIE.

Chefs de bataillon, MM. Desclaibes-D'Hust. -Leclerc.Lunel, - Châteaubrun.

GÉNIE MILITAIR E.

Chefs de bataillon, MM. Durivau. - Michaud. - Marion.

Jules Foucault. - Thiébaut. Guiraud. Roux-la-Mazelière. --Ménissier.

GÉNIE MARITIME.

[ocr errors]

Ingénieurs de Marine (*), MM. Chaumont, en 1809. Boucher, en 1810... Gresle. Ledean. -Tupinier, en 1811.

.PONTS-ET-CHAUSSÉE S.

Ingénieurs en chef. MM. Duval. - Favier. - Polonceau. Le Payen.

Lescure Belle-Rive. Coic. Derrien. Eustache. - Fouques-Duparc. - Pattu. — Cordier.

FACULTÉ DE S

SCIENCES DE PARIS.

Les candidats au doctorat, qui ont obtenu ce grade après avoir soutenu les thèses exigées de mécanique et d'astronomie, sont au nombre de trois , savoir : M. BOURDON, professseur au lycée Charlemagne, MM. LEFEBURE-FOURCY et PETIT, répétiteurs à l'Ecole Impériale Polytechnique,

(*) Ont le rang et la décoration de chef de bataillon.

CONSEIL DE PERFECTIONNEMENT.

La douzième session du Conseil de Perfectionnement a été ouverte le 22 novembre 1811 et terminée le 10 mai 1812.

LISTE DES MEMBRES DU CONSEIL.

Gouverneur de l'Ecole, Président.

S. Exc. M. le comte de Cessac.

Examinateurs pour l'admission dans les services publics ,

membres désignés par la loi. MM. Legendre , Lacroix , Malus, Descotils. Membres de l'Institut National, pris, selon la loi, dans la

classe des Sciences physiques et mathématiques,

: MM. les comtes Laplace, Lagrange, Berthollet.

Désignés par S. Exc. le Ministre de la Guerre. M. le baron Eblé,général de division d'artillerie; MM. Allent, officier supérieur du génie; Puissant, officier supérieur au corps impérial des ingénieurs géographes; Riffault, administrateur général des Poudres et Salpêtres.

Désignés par S. Exc. le Ministre de la Marine. M. le comte Sugny, inspecteur-général d'artillerie de marine, M. le baron Sané, inspecteur-général du génie maritime.

Nota. M. le comte Sugny n'étant pas à Paris, a été remplacé par M. le général Thirion, inspecteur-adjoint d'artillerie de marine.

Désignés par S. Exc. le Ministre de l'Intérieur. MM. Girard ingénieur en chef des Ponts et Chaussées, Lelièvre , inspecteur-général des Mines.

Directeur des études de l'Ecole Polytechnique.

[ocr errors]

M. Durivau.

Commissaires choisis par le Conseil d'Instruction de l'Ecole ,

parmi ses Membres.

MM. Monge, comte de Péluse , Poisson, Ampère, Duhays.

Secrétaire du Conseil.

M. Marielle, capitaine quartier - maître de l'Ecole Polytechnique.

Extrait du Rapport fait au Conseil d'Instruction de l'Ecole

Polytechnique, sur les travaux du Conseil de Perfectionnement pendant la session de 1811 et 1812.

Par M. DURIVAU, Directeur des Etudes.

22 mai 1812.

Le Conseil de Perfectionnement a tenu cinq séances. Les trois premières ont été consacrées à l'examen des programmes de l'enseignement et des livres à l'usage de l'Ecole. Le Conseil a reconnu qu'il étoit indispensable d'assigner plus de temps aux études, et sur-tout aux exercices des arts graphiques. Cette extension réduisant à un très-petit nombre de leçons les cours de constructions et d'art militaire, il a pensé qu'il valoit mieux supprimer le cours de constructions, et convertir le cours d'art militaire en un cours d'application de la géométrie descriptive et de la topographie aux arts de l'ingénieur et au service de l'officier. Dans la quatrième séance, on a entendu la lecture des observations faites par le Conseil de l'Ecole d'Artillerie et du Génie de Metz, sur l'enseignement de l'Ecole Polytechnique. La Commission chargée de les'examiner, les reconnoit fondées ; et sur sa proposition, le Conseil de Perfectionnement a adopté la conclusion suivante : 1°. Que les Elèves feroient un plus grand nombre d'épreuves de géométrie descriptive, de machines et de topographie ; 2°. que MM. les professeurs de topographie de Metz seroient invités à se concerter avec MM. les professeurs des ingénieurs-géographes , pour que la méthode d'enseignement de la topographie fût uniforme dans tous les services. Dans cette même séance , M. Duhays a annoncé qu'il travailloit à la rédaction de ses leçons sur l'art militaire. Son Excellence le Président du Conseil donne à M. le quartier-maitre un témoiguage de son contentement pour les talens et le zèle qu'il apporte dans l'exer

[ocr errors]

cice de ses fonctions. Le Conseil a invité Son Excellence le Ministre de l'Intérieur à décider que M. Sganzin , dont le cours des constructions étoit supprimé, continueroit à jouir du titre de professeur. Cette disposition a été approuvée. (Lettre de S. E. le Ministre de l'Intérieur à M. le Comte de Cessac, 22 férrier 1812.)

Le Conseil accorde à M. Poinsot le titre de professeur-adjoint. Il accorde ce même titre à M. Arago, et règle la part qu'il prendra à l'enseignement; elle consiste à faire le cours de géodésie pour la première division, et à alterner avec M. Hachette , tant pour

les leçons de géométrie descriptive, que pour celles d'analyse appliquée à la géométrie.

Dans la cinquième séance, le Conseil a entendu le rapport à Sa Majesté, sur les derniers travaux , et sur la situation de l'Ecole Polytechnique. Ce rapport, rédigé par M. le chevalier Allent, comprend les deux sessions de 1810 à 1811, et de 1811 à 1812 ; il est terminé par le tableau suivant , qui présente l'emploi de toutes les promotions de l'Ecole depuis sa création ( no vembre 1794), jusqu'à ce jour (10 mai 1812).

[merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small]
« PreviousContinue »