De la question du reboisement et nouvel examen des circonstances climatologiques et des faits économiques qui se rattachent à l'existence des forêts

Front Cover
1852 - 166 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 62 - Le sol, dépouillé d'herbes et d'arbres par l'abus du pacage et par le déboisement, porphyrisé par un soleil brûlant, sans cohésion, sans point d'appui, se précipite alors dans le fond des vallées, tantôt sous forme de lave noire, jaune ou...
Page 61 - ... d'eau. En apercevant pour la première fois ces vastes lits de cailloux, on se demande quelle puissance inconnue a pu y amener tant de débris ; mais lorsqu'on s'élève sur les hauts sommets, et que l'œil après avoir embrassé les monts les moins élevés , pénètre jusqu'au fond des vallées, alors le voile qui couvre la cause de tant de ravages se soulève, et l'on reconnaît que l'homme est le principal auteur de la désolation qui règne autour de lui.
Page 63 - ... son comble, et il faut se hâter d'y mettre un terme, si l'on ne veut pas que le dernier habitant soit forcé de quitter la place avec le dernier arbre. Quiconque a visité la vallée 2.
Page 19 - Aux Etats-Unis on observe un effet analogue à la suite des vastes défrichements dont ce pays est le théâtre. M. Arago applique ensuite ces notions au climat de la France, et fait voir que rien ne prouve qu'il ait subi des changements autres que ceux qui proviennent des travaux de l'homme. Quant à la température de l'enveloppe terrestre à une profondeur de 28 mètres, qui est celle des caves de l'Observatoire, elle n'a pas changé en un siècle, puisqu'uie observation faite par Messier en 1776...
Page 26 - Arago, ces deux contrées deviendraient accessibles aux vents d'ouest, aux vents tempérés venant de la mer. De là une diminution dans le froid des hivers. Si une forêt toute pareille était défrichée sur la côte orientale de la France, le vent d'est glacial s'y propagerait plus fortement, et les hivers seraient plus rigoureux.
Page 24 - Fournet explique ces alternatives de courant ascendant diurne et de courant descendant nocturne par réchauffement des cimes par le soleil levant qui détermine un courant ascendant; tandis que réchauffement de la plaine, plus considérable dans la journée que celui de la montagne, détermine vers le soir un courant descendant.
Page 58 - D'un autre côté, ces rocs pelés ne fournissant point d'exhalaisons, ne présentant point aux nuages une surface fraîche qui les retienne et qui pompe leur humidité, ces montagnes n'alimentent ni des sources, ni des ruisseaux qui les fertilisent, et ne fournissent pas non plus à l'air la matière des pluies douces et des rosées. On n'a que l'alternative de la...
Page 84 - ... des animaux. Ce qui en reste ne suffit plus aujourd'hui aux besoins les plus urgents des populations. Dans une foule de localités , ce n'est pas seulement la futaie qui a péri , ce sont les broussailles , les buis , les genêts , les bruyères , dont les habitants se servaient tout à la fois pour faire du combustible , de la litière , et par conséquent , des engrais. Le mal s'est aggravé à un tel point que les propriétaires ont dû réduire de moitié, souvent des trois cinquièmes, le...
Page 84 - Briançon, dans la vallée de la Romanche, il existe plusieurs villages réduits à une telle pénurie de bois que les habitants sont obligés de faire cuire leur pain à l'aide d'un combustible ammoniacal composé de fiente de vache desséchée au soleil. Si quelque chose manquait à l'énergie d'une telle démonstration, j'ajouterais que le pain est généralement cuit pour un an, qu'on le coupe à coups de hache et que j'ai retrouvé en septembre...
Page 31 - ... plusieurs observateurs. Pour moi, il est constant qu'un défrichement très étendu diminue la quantité annuelle de pluie qui tombe sur une contrée. On a dit depuis long-temps que, dans les régions équinoxiales, l'époque de la saison pluvieuse revient chaque année avec une étonnante régularité : cela est de la plus grande exactitude; seulement, ce fait météorologique ne doit pas être énoncé d'une manière trop générale.

Bibliographic information