Page images
PDF
EPUB

- 6 Etat de l'Empire et de l'Europe vers 1810. Caractère du pouvoir impérial. Lutte contre le pape.

Dernières luttes : Moscou ; la bataille de Leipzig. L'invasion. Waterloo et Sainte-Hélène. Le Congrès de Vienne; caractère de son quvre. L'Europe en 1815.

II La Sainte-Alliance et les peuples. Le pouvoir absolu et le régime parlementaire.

La Charte de 1814 en France. Le régime parlementaire sous Louis XVIII. Principaux orateurs et hommes d'Etat. Charles X. La congrégation.

Les Congrès. Lutte contre l'esprit nouveau en Italie, en Espagne et en Allemagne. — Insurrections et interventions. Politique de la France. Affranchissement de la Grèce. Prise d'Alger.

La révolution de 1830.

Mouvement des esprits depuis la fin du XVIIIe siècle. Part de la France, de l'Angleterre, de l'Allemagne. Renouvellement des littéralures allemande et anglaise. Caractère de la littérature française sous l'Empire. Influences étrangères. Le romantisme. La critique littéraire.

Développement de l'érudition. Rénovation des connaissances sur l'Orient, l'antiquité classique, le moyen âge. L'archéologie et les grandes découvertes. L'histoire.

Renaissance de l'esprit classique dans l'art pendant la Révolution et l’Empire. Le romantisme dans l'art. La musique symphonique et dramatique.

Développement des sciences exactes, physiques et naturelles. Applications : la vapeur, l'électricité. Progrès de l'industrie.

Louis-Philippe, La nouvelle Charte. Principaux orateurs et hommes d'Etat. Les partis ; les sociétés secrètes.

Effet produit par la révolution de 1830 en Europe : Belgique, Pologne, Espagne.

La question d'Orient ; caractère de la politique extérieure de Louis-Philippe. — Conquête de l'Algérie.

III

Révolution de 1848. Causes de la révolution en France. La question électorale. La République de 1848. Contre-coup en Europe.

Changements survenus dans le gouvernement de la France depuis 1848. La constitution de 1852 et le second Empire. La République. Lois constitutionnelles en 1875.

La politique extérieure. Formation de l'unité italienne; guerre de 1859. Le royaume d'Italie.

Formation de l'unité allemande : guerre italo - prussienne contre l'Autriche. Nouvelle constitution de l'Allemagne, de l'Autriche-Hongrie.

Guerre de 1870-1871; l'invasion, le siège de Paris; la lutte en province. L'Empire allemand. Les stipulations du traité de Francfort.

La question d'Orient : guerres de Crimée et des Balkans. Le Panslavisme.

L'Angleterre et la Russie en Asie.

L'Angleterre. - Principaux hommes d'Etat et grandes réformes au XIXe siècle. L'Irlande.

Le Nouveau-Monde. Formation des principaux Etats de l'Amérique du Sud. Extension des Etats-Unis de l'Amérique du Nord,

IV Développement ou transformalion des principes de 1789. Liberté politique : régime constitutionnel; principales formes de gouvernement dans le monde actuel.

Liberté religieuse : liberté des cultes, suppression des religions d'Etat.

Respect de la personnalité humaine : abolition de la traite, de l'esclavage, du servage.

Idées démocratiques et questions sociales : suffrage; instruction populaire, service militaire obligatoire. — Socialisme, organisation du travail.

Mouvement intellectuel. Esprit d'observation dans la littérature et dans l'art. L'érudition. Les sciences.

Industrie et commerce : généralisation de l'emploi de la vapeur el de l'électricité. Multiplication des voies de communication à travers le monde. Protection et libre-échange. Traités de commerce et conventions internationales. Expositions universelles.

Expansion de la civilisation européenne. Explorations. Distribution des principales langues européennes à la surface du globe.

Résumé du rôle de la France dans l'histoire politique, sociale et intellectuelle depuis 1789.

[ocr errors]
[ocr errors]

CONTEMPORAINE

DE 1789 A 1889.

CHAPITRE I

CAUSES DE LA RÉVOLUTION FRANÇAISE

PROGRAMME. L'ancien régime : l'arbitraire et le pri

vilège; la cour, le gouvernement et l'administration; impôts, justice, armée. Les trois ordres.

SOMMAIRE. - La Révolution française;son importance, son caractère. - Causes

générales et lointaines de la Révolution. Causes immédiates de la Révolution; la politique et les idées au dix-huitième siècle. – État de la France avant la Révolution; le gouvernement; le roi.- La cour. Restrictions à l'autorité royale. - Administration générale ; les conseils. - Les secrétaires d'État. Le contrôleur général des finances; le chancelier. - Administration provinciale; généralités; gouvernements; intendances. - Pays d'États. - Divisions judiciaires; les présidiaux.- Variété des juridictions; justices soigneuriales.Le parlement de Paris - les parlements provinciaux. -Vénalité des charges. - Législation; pays de droit écrit et de droit coutumier. Vices de l'ancienne procédure; cruauté des peines. - Administration financière ; Chambre des, comples; Cours des aides. - Les impôts. - Inégalités devant l'impôt; vexations; les gabelles; les corvées. — Les douanes intérieures. - Le budget. L'armée. – La marine. — Divisions ecclésiastiques. – Privilèges et tribunaux ecclésiastiques. — Condition des protestants et des juifs. — Instruction publique; enseignement supérieur et secondaire. - Sociétés savantes. - Instruction primaire. – La propriété ; les droits seigneuriaux. - Etat de l'agriculture. — Industrie et commerce; corporations industrielles. L'assistance publique. - Chiffre de la population. Les trois Ordres ; la noblesse. La noblesse de robe.-Leclergé. Le tiers état; la bourgeoisie ; le peuple. — Misère des campagnes. Résumé; vices de la société à la fois féodale et moderne.

La Révolution française; son importance, son caractère. – La Révolution française est le plus grand

1

HIST. CONT.

éyénement des temps modernes, ou plutôt leur véritable début. Les trois siècles dans lesquels on les enferme d'habitude, ne font que préparer la société actuelle, vraiment moderne, c'est-à-dire dégagée de tout élément féodal. Résultat de notre histoire passée, le mouvement de 1789 a ouvert un histoire nouvelle qui bientôt va compter cent ans, et que nos fils, instruits par nos fautes, avertis par nos malheurs, écrironť plus heureuse sans doute , sinon plus vaillante. En effet, les générations qui se sont succédé depuis cette époque n'ont pas fléchi sous les épreuves qui les ont assaillies : elles n'ont pas désespéré des principes de liberté proclamés en 1789, et ne les ont pas rendus responsables des erreurs où l'ambition et la passion ont pu 'entraîner l'humanité que nous savons perfectible, mais non parfaite.

D'abord particulière à la France, la Révolution s'étendit bientôt à l'Europe entière. Des revendications politiques elle s'éleva à la hauteur d'un changement social. Aucun mouvement ne fut plus général, plus rapide, plus enthousiaste au début; aucun ne fut plus fécond en résultats pratiques, et aucune époque ne couvrit de plus de gloire, plus d'excès, de misères et de bienfaits.

Causes générales et lointaines de la Révolution. Si l'on voulait rechercher toutes les causes de la Révolution, il faudrait rappeler les changements dans l'ordre politique et économique, dans les idées et dans les croyances, qui avaient marqué les trois derniers siècles. L'organisation plus savante des États européens, l’extension du commerce et des voyages, la découverte de l'impri

re81eux, montraient que l'humalla e conditions. Elle voulait un ordre réel et le demandait alors à la royauté, plus de bien-être, et s'efforçait de développer toutes les sources de richesse; elle était avidc de science, la première entre toutes les richesses; elle réclamait pour sa raison l'indépendance, comme pour sa foi la liberté.

1

« PreviousContinue »