Page images
PDF
EPUB

SELECT DOCUMENTS
ILLUSTRATIVE OF THE HISTORY
OF THE FRENCH REVOLUTION

[blocks in formation]

HENRY FROWDE, M.A. PUBLISHER TO THE UNIVERSITY OF OXFORD

LONDON, EDINBURGH

NEW YORK AND TORONTO

CONTENTS

.

.

.

PAGE
EXTRACTS FOR THE YEAR 1791 FROM THE DEATH OF
MIRABEAU TO THE FLIGHT TO VARENNES

1-39
Death of Mirabeau-Robespierre's motion on the As-
sembly and the Ministry, Brissot's republican ideas
Disorder of April 18–Montmorin's circular on the events
of April 18–Decree on religious liberty-Abbé Fauchet-
The rate of exchange-Robespierre's motion on the re-
eligibility of members of the Constituent—Decree on the
next Assembly-On Montmorin's circular- The King's
prerogative of mercy, Decree against papal bulls- Dear-
ness of money-The Marc d'argent.

[ocr errors]

THE FLIGHT TO VARENNES

40-96

The King's passport-The King's manifesto-Decreeg
of June 21-22 – Assembly's counter-manifesto-Decree of
June 23-Declarations of Jacobins and Cordeliers-Com-
ments - Events at Varennes—Address of Cordeliers to the
Assembly-Decrees of June 24-Outburst of republican-
ism-King's declaration on his return-Law against emi-
gration.

[ocr errors]
[ocr errors]

THE · MASSACRE OF THE CHAMP DE MARS

. 96-121

Petition and decree of July 15—The Jacobins and the

petition, Decree of July 16-

Petition of July 17Extract

from the minutes of the municipality-Foundation of the
Feuillants Club--Improved state of Paris.

1368-19

THE DEATH OF MIRABEAU. (APRIL 2. 1791.)

[ MERCURE DE FRANCE,' Apr. 9. 1791, p. 140.] La maladie de M. de Mirabeau que sur la foi du premier bulletin de son médecin nous avions regardée, la semaine dernière, comme une indisposition passagère, était tellement aiguë qu'en 48 heures il s'est trouvé aux portes du tombeau. Après avoir lutté pendant trois jours contre la mort, avec les forces de l'âge et du tempérament, il est expiré samedi 2 du courant, à dix heures du matin, et dans sa quarantedeuxième année. Nous n'avons pu trop discerner au travers du galimatias de la médecine la véritable nature de sa maladie, occasionnée par un excès d'intempérance. Il parait qu'il a été tué par une colique inflammatoire, que plusieurs saignées promptes eussent calmée, et qu'une saignée tardive a rendue mortelle. Une gangrène interne s'était manifestée dès le jeudi : le camphre, le quinquina, les antiseptiques et les vésicatoires n'ont pu sauver ce député malheureux. La foule s'est portée à sa demeure, jusqu'au dernier moment. Nos meurs sont aujourd'hui tellement atroces, et l'opinion réciproque des différents partis si affreuse, qu'on a sur-lechamp répandu le soupçon d'empoisonnement. Rien n'était plus capable de l'accréditer que l'appareil avec lequel on a demandé et opéré l'ouverture du cadavre. Les juges du tribunal, quatre municipes, les chirurgiens des sections, ont assisté à cette opération, et heureusement ils ont constaté que les entrailles de M. de Mirabeau ne renfermaient aucune trace de poison.

Dans l'enthousiasme de leur douleur, les politiques du Palais-Royal firent fermer, samedi, les spectacles de cette enceinte : ils le furent aussi dans le reste de la ville, par les soins réunis des Envoyés du Palais-Royal, des Sections et de la Municipalité.

Ne voulant ni troubler le délire des hommages, ni servir la joie de la haine ou de l'injustice, j'abandonne ces premiers moments aux Rhéteurs. Il est juste de laisser un libre cours aux passions, aux apothéoses, aux oraisons funèbres et aux diatribes. Le respect de la vérité doit être aujourd'hui

[blocks in formation]
« PreviousContinue »