Histoire de France, Volume 1

Front Cover
L. Hachette, 1835 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 519 - The borrower must return this item on or before the last date stamped below. If another user places a recall for this item, the borrower will be notified of the need for an earlier return.
Page 374 - Pro Deo amur et pro christian poblo et nostro commun salvament, d'ist di in avant, in quant Deus savir et podir me dunat, si salvarai eo cist meon fradre Karlo, et in...
Page 237 - Nous « te disons adieu , ô roi ! puisque tu ne veux pas rendre « les cités de ton neveu , nous savons que la hache est « entière qui a tranché la tête à tes frères ; elle te « fera bientôt sauter la cervelle; » et ils se retirèrent après ce bruyant débat.
Page 210 - ... ordonne qu'ils vivent les cheveux coupés, ou qu'ils soient égorgés. » Consternée à ce message , et en même temps émue d'une grande colère en voyant cette épée nue et ces ciseaux, elle se laissa transporter par son indignation , et ne sachant, dans sa douleur, ce qu'elle disait, elle répondit imprudemment : « Si on ne les élève pas sur le trône , j'aime mieux les voir morts que tondus.
Page 2 - ... prêts, n'eussent-ils d'autre arme que leur force et leur audace. Toutefois, par la persuasion, ils se laissent amener sans peine aux choses utiles; ils sont susceptibles de culture et d'instruction littéraire. Forts de leur haute taille et de leur nombre, ils s'assemblent aisément en grande foule, simples qu'ils sont et spontanés, prenant volontiers en main la cause de celui qu'on opprime.
Page 248 - Brunehaut, fille, sœur, mère, aïeule de tant de rois, fut traitée avec une atroce barbarie; on la lia par les cheveux, par un pied et par un bras, à la queue d'un cheval indompté qui la mit en pièces. On lui reprocha la mort de dix rois; on lui compta par-dessus ses crimes ceux de Frédégonde.
Page 428 - Charles , frère de l'avant-dernier roi , et duc de Lorraine sous la suzeraineté de l'Empire. Réduit à la faible assistance de ses partisans de l'intérieur, Charles ne réussit qu'à s'emparer de la ville de Laon , où il se maintint en état de blocus, à cause de la force de la place , jusqu'au moment où il fut trahi et livré par l'un des siens. Hugues Capct le fit emprisonner dans la Tour d'Orléans, où il mourut.
Page 179 - ... il avait pris le parti de chercher la gloire en consacrant les forces des Goths à rétablir dans son intégrité , à augmenter même la puissance du nom romain, afin qu'au moins la postérité le regardât comme le restaurateur de l'Empire, qu'il ne pouvait transporter. Dans cette vue il s'abstenait de la guerre et cherchait soigneusement la paix 1 . » Le cantonnement des Goths danà.
Page 45 - Lorsqu'il est parfait, ils relèvent et le soutiennent en l'air par leurs sifflements; c'est alors qu'il faut s'en emparer avant qu'il ait touché la terre. Un homme, aposté à cet effet, s'élance, reçoit l'œuf dans un linge, saute sur un cheval qui l'attend, et s'éloigne à toute bride, car les serpents le poursuivent jusqu'à ce qu'il ait mis une rivière entre eux et lui.
Page 204 - ... unir entre elles les diverses parties du monde, ce grand système d'administration, d'impôts, de recrutement, de travaux publics, de routes, ne put se maintenir. Il n'en resta que ce qui pouvait subsister isolément, localement , c'est-à-dire, les débris du régime municipal. Les habitants se renfermèrent dans les villes ; là ils continuèrent à se régir à peu près comme ils l'avaient fait jadis, avec les mêmes droits, par les mêmes institutions. Mille circonstances prouvent cette...

Bibliographic information