Page images
PDF
EPUB

C

DE

LA RELIGION

CONSIDÉRÉE

DANS SA SOURCE,

SES FORMES ET SES DÉVELOPPEMENTS.

Hinri
Par M, BENJAMIN CONSTANT. d!

Rebecque
Μεμνημένον ως ο λέγων, υμείς τε οι κριται,
φύσιν ανθρωπίνην έχομεν.

(Pr.ATON, Timée.)

[merged small][ocr errors]

PARIS,
BOSSANGE PÈRE, BOSSANGE VRÈRES,
TREUTIEI. ET WURTZ, REY ET GRAVIER,

RENOUARD, PONTHIEU.

[ocr errors]
[ocr errors][merged small][merged small]

19

[merged small][ocr errors]

Le mode de publication que nous avons adopté pour cet ouvrage, a été l'objet de plusicurs critiques. Ces critiques sont fondées. Un livre de la nature de celui-ci a besoin, pour être jugé, qu'on le présente dans son ensemble. Le morceler, c'est affronter gratuitement beaucoup d'objections, que la suite des développements préviendrait, et qui peuvent sembler victorieuses, faute . d'être réfutées à l'instant même.

Aussi n'cussions-nous jamais choisi,

a

ce mode, si une défiance assez naturelle ne nous eût fait douter de l'attention du public, au milieu des circonstances graves qui enveloppent et agitent toutes les destinées, et quand il s'agit de recherches qui ne parlent à aucune passion, et ne sauraient alarmer ni servir les intérêts du moment.

Rassurés sur ce point, nous eussions volontiers changé de méthode, si des engagements une fois pris ne nous paraissaient obligatoires. Tout ce que nous avons cru pouvoir nous permettre a été de réunir deux livraisons, et de les publier ensemble. De la sorte, nous espérons traiter assez complètement chaque époque, et nous pensons que ce premier volume donnera déja une idée claire du point de vue sous lequel nous envisageons l'objet important qui nous a occupés.

L'inconvénient, toutefois, n'est qu'atténué. Des censeurs impatients se prévaudront peut-être de ce que nous ne pouvons dire chaque chose qu'à sa place.

Ainsi, lorsque nous établirons, dans ce premier volume, que la plupart des notions qui constituent le culte des sauvages se retrouvent enregistrées et consolidées dans les religions sacerdotales de l'Égypte, de l'Inde, ou de la Gaule, on nous opposera les connaissances profondes qu’on se plaît à attribuer aux prêtres de Memphis, la philosophie souvent subtile des brames, ou la doctrine sublimc des druides; et l'objection ne sera écartée que lorsque nous aurons,

dans une livrai

« PreviousContinue »