Bibliothèque des mémoires relatifs à l'histoire de France pendant le 18e siècle ...

Front Cover
Firmin-Didot, 1877 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 305 - ... un ordre de choses plus désirable, et empêcher que le mal qui nous travaille puisse gagner les autres États de l'Europe : j'espère que Votre Majesté approuvera mes idées, et qu'elle me gardera le secret le plus absolu sur la démarche que je fais auprès d'elle.
Page 218 - ... frénésie. Nous protesterions pour la religion de nos pères, qui est attaquée dans ses dogmes et dans son culte comme dans ses ministres ; et suppléant à l'impuissance où vous seriez de remplir vous-même en ce moment vos devoirs de fils aîné de...
Page 214 - D'ailleurs , sire, il n'ya pas lieu de croire que les • Français, quelque soin qu'on prenne d'enflammer » leur bravoure naturelle, en exaltant, en électrisant » toutes les têtes par des prestiges de patriotisme et de » liberté, veuillent long-temps sacrifier leur repos, leurs • biens et leur sang, pour soutenir une innovation » extravagante qui n'a fait que des malheureux.
Page 217 - ... votre main de souscrire une acceptation que votre cœur rejette, que votre intérêt et celui de vos peuples repoussent, et que votre devoir de Roi vous interdit expressément, nous protesterions, à la face de toute la terre, et de la manière la plus...
Page 225 - Sire, mon frère et seigneur, Le comte de Vergennes m'a remis, de la part de votre majesté, une lettre dont l'adresse, malgré mes noms de baptême qui s'y trouvent, est si peu la mienne, que j'ai pensé la lui rendre sans l'ouvrir. Cependant, sur son assertion positive qu'elle était pour moi, je l'ai ouverte, et le nom de frère que j'y ai trouvé ne m'ayant plus laissé de doute, je l'ai lue avec le respect que je dois à l'écriture et au seing de votre majesté. L'ordre qu'elle...
Page 214 - ... en font le plus détestable usage, et qui, chargés de restaurer les finances publiques, les ont précipitées dans un abîme épouvantable ; pourquoi l'on viole les devoirs les plus sacrés, et l'on verra que c'est pour devenir plus pauvres, plus...
Page 221 - ... renouvelons entre vos mains, comme princes de votre sang et comme gentilshommes français, le serment de mourir fidèles à votre service. Nous périrons tous plutôt que de souffrir le triomphe du crime, l'avilissement du trône et le renversement de la monarchie.
Page 206 - Si l'on nous parle de la part de ces gens-là , nous n'écouterons rien. Si c'est de la vôtre , nous écouterons , mais nous irons droit notre chemin. Ainsi , si l'on veut que vous nous fassiez dire quelque chose, ne vous gênez pas. Soyez tranquille sur votre sûreté. Nous n'existons que pour vous servir : nous y travaillons avec ardeur , et tout va bien.
Page 218 - ... à l'avilir ; nous nous élèverions avec force contre des actes qui menacent le Royaume des horreurs du schisme, et nous professerions hautement notre attachement inaltérable aux règles ecclésiastiques admises dans l'État, desquelles Vous avez juré de maintenir l'observation. Nous protesterions pour les maximes fondamentales de la monarchie, dont il ne Vous est pas permis, SIRE, de Vous départir ; que la Nation elle-même a...
Page 214 - ... leur ouvrage : le but des puissances confédérées n'est » que de soutenir la partie saine de la nation contre » la partie délirante, et d'éteindre au sein du royaume » le volcan du fanatisme dont les éruptions propagées • menacent tous les empires.

Bibliographic information