Restauration, aménagement et mise en valeur des pâturages de montagnes

Front Cover
Imprimerie nationale, 1900 - 121 pages
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 6 - Chaque année, la couche de terre végétale qui recouvre les hauteurs se déchire et s'amoindrit de plus en plus; chaque année, le lit de gravier du torrent s'élargit peu à peu en empiétant sur les terrains fertiles des vallées riveraines; chaque année, quelque pauvre famille voit se restreindre son modeste patrimoine, et l'on ne doit pas s'étonner que, sans cesse menacée dans ses moyens d'existence, la population se décourage et qu'elle émigré pour aller chercher ailleurs un bien-être...
Page 6 - ... aujourd'hui à son comble, et il faut se hâter d'y mettre un terme, si l'on ne veut pas que le dernier habitant soit forcé de quitter la place avec le dernier arbre. Quiconque a visité la vallée 2.
Page 91 - Au commencement de ce siècle, la surface de ses bois n'était que de i,2oo hectares; elle a donc, depuis moins de cent ans, agrandi d'un quart son domaine forestier aux dépens de ses pâturages communaux. L'un de ces pâturages, la côte Saint-Martin, situé tout à proximité et en vue de la ville, formait un canton de 9o hectares couvert de bruyères et de genêts, parmi lesquels çà et là quelques pins mutilés par les délinquants, quelques broussailles de chêne rongées par le bétail.
Page 6 - Si des mesures promptes et énergiques ne sont pas prises, il est presque permis de préciser le moment où les Alpes françaises ne seront plus qu'un désert. La période de 1851 à 1856 amènera une nouvelle diminution dans le chiffre de la population. En 1862, le...
Page 111 - ... transmettre au préfet du département un règlement indiquant la nature et les limites des terrains communaux soumis au pacage, les diverses espèces de bestiaux et le nombre des...
Page 58 - ... arrive ainsi fatalement que la surface gazonnée se stérilise de plus en plus, que les restitutions végétales produites par la décomposition des herbes et de leurs racines diminuent progressivement. Ces effets sont d'autant plus marqués et d'autant plus rapides que le pâturage est plus surchargé, plus fréquemment parcouru, et que, en raison...
Page 95 - Restauration et la Conservation des terrains en montagne » qui jusqu'à la loi du 2l janvier 1942, fut le texte le plus important en matière de reboisement.
Page 14 - ^, frappés surtout des ravages exercés sur les pâturages de printemps par les moutons du pays, ont contesté l'influence désastreuse exercée par la transhumance. Je pourrais citer nombre de vallées alpestres qui ont été dégradées et partiellement ruinées par les troupeaux de Provence : la plupart des vallées secondaires du bassin supérieur du Drac : Orcières, Champoléon, Molines, dont le village chef-lieu fut à demi détruit par le torrent de Peyron-Roux en...
Page 95 - Cette durée de dix ans, à laquelle l'interdiction de parcours doit être limitée, est, dans bien des cas, suffisante pour assurer une restauration déjà très complète; en la limitant aux surfaces les plus dégradées, on arriverait certainement et sans de très grands sacrifices pour l'Etat, à des résultats très appréciables.
Page 70 - ... nécessaires pour assurer cette régénération. Quand, sous cette double influence, la forêt pâturée s'est trop largement ouverte, elle décline rapidement, la production de bois devient insignifiante, les buissons, fougères, genêts, puis la bruyère se développent de plus en plus, jusqu'à occuper toute la surface; alors il n'ya plus ni bois ni herbe, c'est la garrigue ou la lande. Et si le terrain est en pente, c'est quelquefois pire encore, c'est la dénudation et l'érosion.

Bibliographic information