Le Revue française, Volume 5

Front Cover
Hoskin & Snowden, 1836
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 91 - Officiers , sous-officiers et soldats , la cause des Bourbons est à jamais perdue ! La dynastie légitime que la nation française a adoptée va remonter sur le trône : c'est à l'empereur Napoléon , notre souverain , qu'il appartient seul de régner sur notre beau pays. Que la noblesse des Bourbons prenne le parti de s'expatrier encore , ou qu'elle consente à vivre au milieu de nous, que nous importe!
Page 418 - ... ont dit que la vérité. Je n'ai jamais craint que ma conduite fût examinée publiquement; mais mon cœur est déchiré de trouver, dans l'acte d'accusation , l'imputation d'avoir voulu faire répandre le sang du peuple , et surtout que les malheurs du 10 août me soient attribués.
Page 91 - Français ! Que tous les braves que j'ai l'honneur de commander se pénètrent de cette grande vérité ! » Soldats , je vous ai souvent menés à la victoire : maintenant je veux vous conduire à cette phalange immortelle que l'empereur Napoléon conduit à Paris , et qui y sera sous peu de jours ; et là notre espérance et notre bonheur seront à jamais réalisés.
Page 91 - ... c'est à l'Empereur Napoléon, notre souverain, qu'il appartient seul de régner sur notre beau pays ! Que la noblesse des Bourbons prenne le parti de s'expatrier encore, ou qu'elle consente à vivre au milieu de nous, que nous importe ! La cause sacrée de la liberté et de notre indépendance ne souffrira plus de leur funeste influence. Ils ont voulu avilir notre gloire militaire; mais ils se sont trompés : cette gloire est le fruit de trop nobles travaux pour que nous puissions jamais en...
Page 50 - ... regarde comme l'obstacle à son retour ; les souvenirs et les regrets de M. Lucien le reportent vers le Consulat ; il est assez naturel qu'il confonde le Consulat avec le Consul, et que ne pouvant avoir d'autres alliés en France que les idées républicaines, il incline de ce côté-là. Au contraire, l'homme désintéressé, l'homme éclairé, qui a vu et qui a étudié l'Angleterre, laisse échapper un cri de sympathie et d'admiration pour la monarchie constitutionnelle. « Si l'on se souciait,...
Page 262 - Rome qui fut deux fois la reine du inonde, et qui ne l'est plus que du désert, et qui gisait là, étendue à ses pieds comme un cadavre. Il en dominait les rues et les places publiques, les palais et les églises. La multitude roulait et bourdonnait dans son lit de pierre, comme un torrent invisible au fond des vallées.
Page 418 - Des prêtres constitutionnels ont seuls assez de férocité pour remplir un tel emploi. » Nous fîmes, en effet, décider, mon collègue et moi, que ce seraient les deux prêtres municipaux, Jacques Roux et Pierre Bernard, qui conduiraient Louis à la mort, et on sait qu'ils s'acquittèrent de celte fonction avec l'insensibilité des bêtes féroces.
Page 88 - mart , si vous voyez le roi avant moi , dites-lui qu'ils m'ont » amené de force à Paris , mais que je me ferai mettre en pièces « plutôt que de me laisser poser la couronne sur la tête ; le roi » m'accuse sans doute de ce que je ne suis pas allé à Saint-Cloud. » J'en suis fâché ; mais j'ai été instruit...
Page 162 - Elle consiste en ce que, si l'on observe des nombres très considérables d'événements de même nature, dépendant de causes constantes et de causes qui varient irrégulièrement, tantôt dans un sens, tantôt dans un autre, c'est-à-dire sans que leur variation soit progressive dans aucun sens déterminé, on trouvera entre ces nombres des rapports à...
Page 18 - Veuillez bien lui dire, ai-je répondu, que je défendrai Sa Majesté à la tête de ma compagnie jusqu'à la dernière goutte de mon sang, mais que je ne veux me mêler d'aucune affaire politique, et encore moins de celle-ci que de toute autre.

Bibliographic information