Page images
PDF
EPUB

X. De la sortie entiére de l'ail hors de l'orbite.

pag. 307.

X1. Des playes des yeux & de leurs contusions. pag. 313.

.XII. Digression, sur les causes générales e particulieres des flu-

xions, inflammations et autres maladies locales ; sur le

bon usage de la saignée dans les inflammations on autres

maladies contre l'opinion de quelques Modernes ; sur

l'action des remèdes purgatifs pour corriger l'intemperie du

Sang.

pag. 325.

X111. Des maladies de la cornée, o par occasion, de celles des

membranes qui forment le blanc de l'ail

, & 1. de l'oph-

thalmie.

pag. 345.

XIV. De l'ædeme ou fluxion edemateuse de la conjonctive de

ses autres inflations.

pag. 363.

xv. Des pustules de la conjonctive & de la cornée.

pag, 365.

XVI. De Phypopyon ou abcez de la cornée. pag. 371.

xyls; Des ulceres de la conjonctive des de la cornée. pag. 379.

X.VIII. Des symptomes qui suivent les ulceres des yeux. De la

chûte de l’uvée ou staphylome 1. Symptome.

pag. 398.

X 1x. Suite des symptomes qui suivent les ulceres des yeux. De la

fiftule de la cornée 2. Symptome. Des exeroissances de chairs

symptome. Des cicatrices de la cornée 4. Symptome. pag. 408

xx. De l'aigle ou aige, og du leucoma ou albugo.

XX I. Du pterygion ou ongle

.

pag. 420

XXII. Durétrécißement ou rides de la conjonctives de la cornée

pag. 430.

xx111. Des yeux louches ou de travers.

pag. 431,

La troisième Partie contient les maladies des parties lituées

entre le globe & l'orbite , celles des angles des yeux, &

celles des paupiéres; renferme vingt-trois chapitres dont

les titres suivent.

1. Des abcez qui se forment entre le globe de l'ail eigi l'orbite. p. 437.

11. Des maladies des muscles de l'ail eg de celles deses nerfs. p. 452,

ē ij

III. Des maladies des glandes des yeux.

pag. 455.

I y. Des maladies des angles des yeux, & 1. de l’anchilops on ab-.

cez du grand angle.

pag. 458.

v. De l'ægilops ou fistule lacrimale:

pag. 454:

VI. De quatre autres maladies du grand angle

. 1. d'une excrois

sance de chair dite Eucanthis. 2. de la consomption de la chair

glanduleuse du grand angle

. 3. des pustules du grand angle

. 4.

des ulceres prurigineux du grand angle.

pag. 471.

VII. Des maladies des paupiéres, " 1. de leur enflûre. pag. 476.

vill. De l'abcez des paupiéres, & de leur pourriture. pag.479.

ix. De la dureté en du schirre des paupiéres

.

pag. 483.

x. De lanthrax ou charbon des paupiéres

.

pag. 485.

XI. De l’orgeolet, de la graiße , a de la pierre ou gravelle des

paupiéres

..

pag. 490.

xii. De l'atherome, du steatome & du meliceris des paupiéres.p.495.

XI11. De l'hydatis des Anciens ou tumeur adipeuse des paupiérès.p soo
xiv. Des verrides des paupiéres

.

pag. 5o6.
Xy. Du cancer des paupiéres.

pag. 5to.

Xyi, Des varices des paupiéres.

pag. 575.

xv11. Des ulceres prurigineux ou gratelles des paupiéres, & per

occasion de la chassie ou lippitude.

pag 520.

xvill. De la chûte des cils, de leur def-rangement, o de leurs

autres vices.

pag. 536.

XIX. Delarelaxation * foiblese de la paupiére supérieure.p.547

xx. De l’éraillement des paupiéres

, & i. de celui de la paupiére su-

périeure,

pag. 550.

xxi. De l’éraillement de la paupiére inférieure. pag. 554

XXII. De la conjonction des paupiéres.

pag. 558.

XX111. Des maladies des paupiéres excitées par des causes exté-

pag. 565:

Conclusion des maladies de l'ail.

pag. 567

APPROBATIONS.

[ocr errors]

'AY lû ce Livre intitulé des Maladies de l'ail e des reme

des propres pour leur guerison, par M. ANTOINE MAITREJAN Chirurgien Jure du Roy à Mery - fur - feine , dont j'estime que l'impression sera tres utile au Public: Fait à Paris ce onze Avril mil sept cens quatre.

DODART, Docteur en Medecine de la Faculté de Paris,

Medecin de S. A, S. Madame.la Princese Dojairiere, de Corry, de la Academie Royale des Sciences,

[ocr errors]

OUS soûsignez Docteurs en Medecine de la Faculté

de Paris", avons lû un Traité des Maladies de l’ail ca des Remedes propres pour leur guerison, composé par le Sieur ANTOINE MAITRE-JAN Chirurgien Juré du Roy à Merysur-seine, que nous avons jugé meriter d’estre imprimé & communiqué au Public. Fait à Paris ce quinze Juin mil sept cens quatre. MORIN.

DE BOURGE S.

PRIVILEGE DU ROY.

L

OUIS,PAR LA GRACE DE DIBU, ROY DE FRANCE
ET DE NAVARR B. A nos Amez & feaux Conseillers les Gens te-

nans nos Cours de Parlement, Maistres des Requestes ordinaires de ndre Hostel, Grand Conseil, Prévost de Paris, Baillifs , Sénéchaux, leurs Licu. tenans Civils & autres nos Julticiers qu'il appartiendra , Salut. Noftre amé ANTOINE MAITREIAN Chirurgien Juré Royal à Mery sur seine; rous

ayant fait exposé qu'il desireroit faire imprimer un Livre de la composition intitulé Traité des Maladies de l'eil, des Remedes propres pour leur guerifox, s'il Nous plaisoit lui accorder nos Lettres de privileges sur ce necessaires ; Nous avons permis & permettons par ces presentes audit Maître-jan de faire imprimer ledit Traité en telle forme, marge, volume , & cara&ere , & autant de fois que bon lui femblera , & de le faire vendre par tout noftre Royaume pendant le tems de fix années consecutives, à compter du jour de la datte des presentes : faisons de fences à toutes sortes de personnes, de quelque qualité & condition qu'elles soient d'en introduire d'impression étrangere en aucun lieu de nostre obeïllan cc, & à tous Imprimeurs , Libraires & aucres d'imprimer, faire imprimer & contrefaire ledit Traité en tout n'y en partie , sous quelques pretexte que ce soit, sans la permission exprelle & par écric dudit Expulant, ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de confiscation des exemplaires contrefaits , de quinze' cens livres d'amende contre chacun des contrevenans , dont un tiers à l'Hôtel Dieu de Paris, un tiers au Dénonciatcar , & l'autre ciers audit Exposant, & de tous dépens, dommages & interests ; à la charge que ces presentes seront Enregistrées tout au long lur le Registre de la Communauté des Imprimeurs & Libraires de Paris , & ce, dans trois mois de ce jour que l'impression dudit Traité sera faite dans notre Royaume, & non ailleurs ; & ce, conformement aux Reglemens de la Librairie, & qu'avant de l'exposer en vente il en sera mis deux Exemplaires dans nostre Biblioteque publique , un dans celle de noftre Château du Louvre, & un dans celle de notre tres cher & feal Chevalier Charcelier de France, le Sicur Phelypeaux Comte de Pontchartrain', Commandeur de nos Ordres, le tout à peine de nullité des presentes, du contenu desquellos Vous mandons & enjoignons de faire jouir ledit Exposant où ses ayans cau. ses plainement & paisiblement, sans souffrir qu'il leur soit caulé aucun trou. ble, ou empêchement. Voulons que la copie desdites presentes qui sera imprimée au commencement ou à la fin dudit Traité soit tenue pour bien & deüement signifiée , & qu'aux copies collationnées par l'un de nos amez & feaux Con. seillers & Secretaires, foi soit ajoûtée comme à l'original. Commandons au premier nôtre Huissier ou Sergent, de faire pour l'execution des presentes fous a&tes requis & necessaires sans autre permission, nonobstant clameur de Haro Chartes Normande , & autres Lettres à ce contraires. CAR tel eft nôtre plaisir. Donne' à Versailles le premier jour de Février l'an de grace 1705. & de nôtre Regne le soixante deuxiême. Par le Roy en fon Conseil. Signé, La FEB VRB, & scellé en grand Sceau de cire jaune, · Et ledit Antoine Maître-jan à cedé son droit de Privilege à Jacques le Febvre, Imprimeur & Marchand Libraire à Troyes, suivant l'accord fait entre eux,

RegiArd for le Livre de la Communauté des Librair e, da Imprimeurs de Paris se 10. Février 1705, Signé , P, EMERY, Syndic.

LA

DESCRIPTION DE L'IL

De l'Oeil de fa division.
CHAPITRE PREMIER,

UIS QU'IL faut nécessairement

connoître la structure d'une partic, P

pour avoir une idée juste & distincte de toutes ses maladies; je me vois engagé avant que d'expliquer les mala

dies de l'æis, leurs Řemedes & leurs Operations , de décrire toutes les parties-qui compofent cet organe. Cette description sera fuccinte à l'égard des parties extérieures dont je demeure presque entiérement d'accord avec les autres Anatomistes ; & je ne m'étendray que sur celles qui composent le globe, ou qui y sont renfermées, & sur lesquelles je feray remarquer quelque chose de particulier. Je donneray ensuite

A

[ocr errors]
« PreviousContinue »