Revue des deux mondes, Volume 57

Front Cover
François Buloz, Charles Buloz, Ferdinand Brunetière, Francis Charmes, René Doumic, André Chaumeix
Au Bureau de la Revue des deux mondes, 1883 - France
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 544 - ... n'est point un accident, mais une nécessité. Loin d'être le produit de l'art, la civilisation est une phase de la nature, comme le développement de l'embryon ou l'éclosion d'une fleur...
Page 703 - Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l'est de la rouille.
Page 854 - D'un bien modique et sûr qui fait la liberté ! Il a, dans sa paisible et sainte solitude, Du loisir, du sommeil, et les bois et l'étude, Le banquet des amis, et quelquefois, les soirs, Le baiser jeune et frais d'une blanche aux yeux noirs...
Page 828 - ... les larmes, s'est encore adouci comme un rayon de lumière à travers le cristal de l'eau. Je ne sais quelle mélancolie attire et attache, quand on contemple ce visage expressif. «On n'aime pas impunément, écrivait un ami de Joubert, on n'aime pas impunément ces êtres fragiles qui semblent n'être retenus dans la vie que par quelques liens prêts à se rompre.
Page 494 - Rapport fait au nom de la Commission du budget chargée d'examiner le projet de loi portant fixation du budget général de l'exercice 1901 (par M.
Page 856 - ... comme les femmes les plus capables d'amitié ne s'aiment guère que lorsqu'elles n'ont point d'amant. Toutes les années, elle allait passer avec sa sœur une vingtaine de jours ou un mois, et, pour ne pas s'en séparer un instant, elle se faisait presque religieuse elle-même, pour ce moislà. Elle écrivait à M. Suard : « Je ne manque jamais de suivre ma sœur au chœur et aux offices; je me prosterne avec elle au pied des autels, et je dis : Mon Dieu, qui...
Page 545 - L'essentiel est moins de produire des masses éclairées que de produire de grands génies et un public capable de les comprendre. Si l'ignorance des masses est une condition nécessaire pour cela, tant pis. La nature ne s'arrête pas devant de tels soucis ; elle sacrifie des espèces entières pour que d'autres trouvent les conditions essentielles de leur vie...
Page 542 - ... le droit des préoccupants. « Au fond, il n'est point d'inégalité de droit qui ne puisse trouver sa raison dans une inégalité de fait ; point d'inégalité sociale qui ne doive avoir et n'ait, à l'origine, son point de départ dans une inégalité naturelle. Telle est la loi que nous osons formuler.
Page 416 - Je n'aime que les romans qui peignent les caractères, bons et mauvais. C'est là où l'on trouve de vraies leçons de morale; et si on peut tirer quelque fruit de la lecture, c'est de ces livres-là; ils me font beaucoup d'impression ; vos auteurs sont excellents dans ce genre , et les, nôtres ne s'en doutent point. J'en sais bien la raison , c'est que nous n'avons point de caractère. Nous n'avons que plus ou moins d'éducation, et nous sommes par conséquent imitateurs et singes les uns des autres.
Page 860 - ... mais je crois que la puissance divine saura mieux réparer les outrages du temps, s'il en est besoin dans un tel séjour, que votre physique et votre chimie ne pourront jamais y parvenir en ce monde.

Bibliographic information