L'Ambigu: ou Variétés littéraires, et politiques, Volume 41

Front Cover
Jean-Gabriel Peltier
Vogel et Schulze, 1813
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 641 - Français, roi d'Italie, protecteur de la confédération du Rhin, médiateur de la confédération Suisse, etc., etc. — Sur le rapport de notre ministre de l'Intérieur; Notre Conseil d'État entendu, Nous avons décrété et décrétons ce qui suit : Art. 1".
Page 194 - N voulant donner à notre bien-aimée épouse l'impératrice et reine Marie-Louise des marques de la haute confiance que nous avons en elle, nous avons résolu de l'investir, comme nous l'investissons par...
Page 179 - Il sera fait immédiatement une convention ayant pour objet de régler tout ce qui est relatif au mode et à l'époque de la remise des places qui doivent être restituées à SM le Roi de Prusse, ainsi que les détails qui regardent l'administration civile et militaire des pays qui doivent être aussi restitués. Art. XXIX. Les prisonniers de guerre seront rendus de part et d'autre sans échange et en masse, le plutôt que faire se pourra.
Page 254 - Achille déplairait, moins bouillant et moins prompt : J'aime à lui voir verser des pleurs pour un affront. \A ces petits défauts marqués dans sa peinture, L'esprit avec plaisir reconnaît la nature. Qu'il soit sur ce modèle en vos écrits tracé : Qu' Agamemnon soit fier, superbe, intéressé ; Que pour ses dieux Enée ait un respect austère.
Page 92 - C'est un honnête exercice : Bon coureur n'est jamais pris. Qui bien court est homme habile, Et a Dieu pour son confort; Mais Chamois et Mayneville Ne coururent assez fort. ' Souvent celui qui demeure Est cause de son meschef : Celui qui fuit de bonne heure Peut combattre de rechef.
Page 105 - Ce qu'elle contient de plus digne d'une sérietose considération se réduit à ceci : La Prusse a sollicité et conclu une alliance avec la France en 1812, parce que les armées françaises étaient plus rapprochées des états prussiens que les armées russes.
Page 458 - Dans une seule journée vous avez déjoué tous ces complots parricides ! Nous rejetterons ces Tartares dans leurs affreux climats, qu'ils ne doivent pas franchir. Qu'ils restent dans leurs déserts glacés , séjour d'esclavage , de barbarie et de corruption , où l'homme est ravalé à l'égal de la brute ! Vous avez bien mérité de l'Europe civilisée, soldats! L'Italie, la France, l'Allemagne vous rendent des actions de grace. » De notre camp impérial de Lutzen , le 3 mai 1813.
Page 457 - Je suis content de vous. Vous avez rempli mon attente, vous avez suppléé à tout par votre bonne volonté et par votre bravoure. Vous avez dans la célèbre journée du 2 mai défait et mis en déroute l'armée russe et prussienne commandée par l'Empereur Alexandre et le Roi de Prusse. Vous avez ajouté un nouveau lustre à la gloire de mes Aigles; vous avez montré tout ce dont est capable le sang français.
Page 263 - ... le bon grain, comme sur la paille ; sur le profane, comme sur le sacré ; qui ne laisse partout où il a passé, que la ruine et la désolation ; qui creuse jusque dans les entrailles de la terre, et va s'attacher aux choses les plus cachées ; qui change en de viles cendres, ce qui nous avait paru il n'ya qu'un moment si précieux et si brillant ; qui, dans le...
Page 554 - Au nom de la très-sainte et indivisible Trinité. Sa Majesté le roi du royaume uni de la Grande-Bretagne et d'Irlande, Sa Majesté le roi de...

Bibliographic information