Œuvres de Fréret: Recherches sur les miracles. La religion chrétiene analysée, avec les notess et les preuves

Front Cover
Chez Jean Servière, 1792 - Atheism
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 43 - J'ay veu la naissance de plusieurs miracles de mon temps. Encore qu'ils s'estoufent en naissant, nous ne laissons pas de prévoir le train qu'ils eussent pris s'ils eussent vescu leur aage. Car il n'est que de trouver le bout du fil, on en desvide tant qu'on veut. Et ya plus loing de rien à la plus petite chose du monde, qu'il n'ya de celle là jusques à la plus grande.
Page 248 - Le Seigneur a dit à mon Seigneur : Asseyez-vous à ma droite, jusqu'à ce que je réduise vos ennemis à vous servir de marchepied ? 45.
Page 224 - Eli bien , il les auroit tous damnés irrévocablement : c'étoit là ce que sa colère pouvoit imaginer de plus terrible. Qu'on y réfléchisse au moins un moment., et l'on va voir combien il s'en faut peu qu'il ne l'ait exécuté. On avouera que dans les principes de l'Evangile , c'est beaucoup si de 20 chrétiens il y en a un de sauvé ; supposons-le néanmoins ; et joignons ce calcul à celui que nous avons fait plus haut du petit nombre de chrétiens , nous- trouverons qu'à peine , sur quatre...
Page 275 - Noé entra dans l'arche, et avec lui ses fils, sa femme et les femmes de ses fils, pour se sauver des eaux du déluge.
Page 139 - Car par rapport à nos notions, il ne nous est pas plus malaisé de concevoir que Dieu peut, s'il lui plaît, ajouter à notre idée de la matière la faculté de penser, que de comprendre qu'il y joigne une autre substance avec la faculté de penser...
Page 139 - ... à la matière ainsi disposée une substance immatérielle qui pense. Car par rapport à nos notions, il ne nous est pas plus malaisé de concevoir que Dieu peut , s'il lui plaît...
Page 153 - Ainsi, l'on voit le peu de fond qu'il ya à faire sur des ouvrages où il se rencontre si peu d'exactitude. Examinons maintenant quels sont les auteurs de ces écrits si respectables : nous verrons qu'il n'en est presque aucun qu'on puisse assurer être l'ouvrage de celui dont il porte le nom. La plupart même de ces livres ont été successivement approuvés et rejettes par différentes églises ou par la même en différens tems.
Page 212 - ... fondateurs de toutes les religions de la terre , ont abusé de la crédulité du peuple , pour le plonger dans la plus honteuse superstition...
Page 144 - Eve^ et tout au plu$ quelques-uns de ses frères et sœurs dont l'écriture ne parle pas. Cependant , malgré cela , il craint que les hommes ne le tuent, et Dieu lui-même , pour le rassurer , le marque d'un signe qui le met à couvert de ce danger : étrange précaution pour sauver un homme parricide d'un péril imaginaire ! tandis qu'il venoit de...
Page 274 - Je vais répandre les eaux du déluge sur la terre pour faire mourir toute chair qui respire, et qui est vivante sous le ciel. Tout ce qui est sur la terre sera consumé.

Bibliographic information