Page images
PDF
EPUB

Préface. Les supplémens dont je donne ici le second volume embrassent l'espace de tems dépuis 1701 jus, qu'à la paix d'Amiens du 27 Mars. 1802. Én rendant compte des pièces que les deux volumes renferment je distinguerai quatre époques particulières; la prea mière depuis 1701 jusqu'à l'an 1738 où finit le corps diplomatique, la seconde depuis 1739 jusqu'en 1761 où commence mon recueil des traités, la troisième depuis 1761 jusqu'à la paix de Luneville avec laquelle mon recueil terniine, et la quatrième qui renferme la continuation de celui-ci jusqu'à la paix d'Amiens.

Pour la première époque j'offre 55 N'os qui, manquent dans le Corps diplomatique, ou y ont été moins complettement donnés. Il y en a desquels on peut être surpris de ne pas les y trouver,

que le fameux Methuen treaty de 1703, les traités de la Hollande avec les états barbaresques de 1712. 1713 et quelques actes qui ont trait à la quadruple alliance de 1718. D'autres, ou n'ont pas encore été imprimés du tout, ou ne l'ont été qu'à une époque postérieure à la redaction du corps diplomatique. De ce dernier genre sont entre autres les traités que j'ai puisés dans la continuation du grand recueil espagnol des traités qui n'a parue qu'en 1796 et 1800 et dans le recueil portngais de CAETANO DE Souza; ouvrages l'un et l'autre fort rares en Allemagne, et qui me sont parvenus trop tard pour avoir pu insérer tous ces documens dans le lieu où il aurait convenu d'après l'ordre chrono

logique.

tel

logique. Plusieurs autres ont été copies des recueils particuliers publiés en Angleterre, en Suède, en Hollande etc. mais en y ajoutant des traductions françaises. Quand je n'ai eu que ma traduction privée à offrir j'ai cru devoir placer à côté de cellesci le texte de l'original.

La plupart de ces traités sont importans et quelques uns nième indispensablement necessaires à l'intelligence des affaires postérieurement survenues, tel p. e. que les traités de 1715. 1716 entre l'Angleterre et l'Espagne celui de 1716 entre l'Angleterre et la Hollande etc.; d'autres, quoique d'une importance secondaire, semblaient cependant meriter d'être recueillis à l'usage de ceux qui entrent dans l'étude des détails des relations particulières entre les Puissances et états de l'Europe.

2) Pour la feconde époque depuis 1739 jusqu'en 1761, qui fait partie de celle qu'embrasse le recueil de Mr. WENCK, j'offre ici 26 traités et plusieurs autres documens, la plupart en entier, quelques uns par extrait, tel que l'alliance de la France de 1740 avec les Grisons, la convention de 1744 entre la France et l'Angleterre, la convention entre le Danemarç et le Pr. royal de Suède de 1749 et le traité de 1753 entre le Danemarc et Maroc. Plusieurs de ces traités ou n'ont pas encore été imprimés tel que les traités entre la France et la Suède de 1735 et 1747 ou ne l'ont élé que séparement, et souvent le hazard seul peut procurer ces feuilles volantes, qui d'ordinaire ne se vendent point chés les libraires. Tels font la convention entre la France et le Duc de Wirtemberg de 1743, les traités de paix et de commerce de l'Autriche avec Alger, avec Tunis de 1748 avec Tripoli de 1749, le traité de limites entre l’Espagne et le Portugal que j'ai longtems vainement cherché, (et auquel je me suis permis d'a

jouter jouter les traités de Tordesillas de 1494 et celui de Saragosse de 1529, qui ne se trouvaient que dans des ouvrages fort rares ;) le traité entre la ville de Hambourg et Algèr de 1751, le concordat entre l'Espagne et le S. Siège de 1753, le traité de 1754 entre l'Autriche et la rép. de Venise, et les traités entre la Lombardie antrichienne et le Pape de 2757. D'autres, quoiqu' insérés déja dans des ouvrages imprimés ont pu aisement échapper aux recherches de Mr. Wenck'tel que le traité entre l'Empereur el la Porte de 1747 qui perpétue la paix de Belgrade, la convention entre la France et le Danemarc de 1749, l'ampliation du traité de 1757 entre les P. U. d. Pays-bas et Alger, de 1760, et plusieurs actes et-traités de la France, de l’Angleterre, de la Hollande avec differens princes Indiens; quelques uns de ces derniers sont plutôt des objets de curiosité que d'utilité.

Pour alimiler ces supplémens au plan que j'ai suivi dans mon recueil depuis 1761 j'aurais du insérer aufli les principales loix relatives au commerce neutre en tems de guerre; mais le recueil que j'en ai fait est trop ample pour pouvoir entrer dans le present 2d volume; d'ailleurs pour le rendre utile j'aurais du remonter au moins jusqu'au milieu du 17ème fiecle; j'en reserve donc la , publication à une autre occasion.

Au reste je me rapporte quant à ces deux époques depuis 1701 jusqu'en 1761 à ce qui a déja été dit dans le discours préliminaire au premier volume p. LXXIII; mais plus il existe encore de traités importans qui manquent dans ces supplémens, ainsi que dans d'autres recueils, plus j'éprouve de fatisfaction de pouvoir ajouter que le celebre C. Kooh à Strasbourg, naguères élu membre du tribnnat, va donner un choix de traités importans conclus depuis la paix de Westphalie et non encore publiés.

Le nom de l'auteur, fi illusiré par ses ouvrages d'histoire et de droit public, l'occasion qu'il a eue de puiser immédiatement dans les archives de France, surtout quand l'assemblée nationale le choisit pour prelider à un comité diplomatique, chargr de l'examen des relations diplomatiques de la France avec d'autres puissances, suffiraient déja pour garantir l'importance de ce nouveau recueil, li même la liste de plusieurs traités qui s'y trouveront d'après une annonce insérée dans les gazettes litteraires *) n'ajoutait à cet égard l'evidence à la certitude. Puille l'exemple de ce digne homme exciter d'autres à l'i. miter; et puisse le concours de ceux que leur pofition met à même de compulser les archives, faise disparaitre enfin de plus en plus des lacunes qui nuisent à l'étude de l'histoire et de la diplomatie.

3) Pour la troisième époque depuis 1761 jusqu'à la paix de Luneville j'ai rasernblé plus de supplémens que je n'osais l'esperer en publiant l’année derniere le 7eme volume de mon recueil. Quelques documens qui se trouvaient déja dans celui-ci ont été mieux donnés aujourdhui, tel que la convention du 9 Fevr. 1776 entre la Pologne et l'Autriche, l'alliance entre l'Autriche et la Pruile du 7 Fevr. 179. avec les articles séparés, la convention entre la Rullie et la Porte du 11 Mars 1800 dont je n'avois pu encore donner qu'un extrait, et la convention du 16 Dec, 1800 entre la Rullie et la Suède; cette dernière aiant parue presqu'au moment où l'impression du 7eme volume se terminait, elle n'a été donnée que sur une copie inserée dans la gazetto de Francfort, qui n'est pas entièrement exacte, tandisqu'on la trouvera ici d'après les imprimés qui

ont

[ocr errors]

*) Intelligenzblatt der allgem, Litteraturzeitung vom

31. März 1802,

opt paru d'autorité et uniformément en Suèc le et

en Rullie.

[ocr errors]

i Plusieurs autres déja imprimés, mais dispersés dans des ouvrages qu'on trouve rarement dan s des biblioteques privées, semblaient meriter d'êts e re cueillis; au nombre des quels je range même plu. fieurs traités des Français des Anglais, des Hollandais avec les peuples des Indes, surtout les tr aités qui ont reglé le sort et le partage de Mysore ; et ces derniers m'ont paru' trop importans pou ri ne pas y joindre une traduction française. Les traités des Etats unis de l'Amériqne avec Tunis de 1797 avec les Indiens de 1798 semblaient pouvoir e'ntrer dans ces supplémens, bien que l'Amérique no foit pas nommée sur le titre de mon recueil; la fitua. tion géographique seule distingue les E. U. d' Amé rique d’avec les puissances Européennes dont ils ont adopté tous les moeurs. Nombre de traités qu'on trouvera ici, ou n'ont pas encore été i mpri, més, que je sache, tel que les alliances de la Gr. Bretagne avec l'Electeur Bavaro · Palatin et arrec le Duc de Wirtemberg de 1900, ou ne se trouv, aient que dans ces imprimés separés qui passent rarernent chès l'étranger, tel que quelques traités entre l'Autriche et les Etats d'Italie, dont je suis redevable à l'amitié bienveillante de Mr. le Conseiller Scillö. ZER; tel les traités de la Rullie avec l’Electeur Palatin de 1799, avec la Porte, avec la Saxe de 1 800 les traités d'alliance avec le Danemarc et avec la Prusse de 1800, qui nous ont été envoyés avec d'autres traités de la Russie par le généreux et sa vant protecteur de notre bibliothèque dans ces payii,

D'autres, tel que le traité de commerce entre la Pruse et l'Amérique n'ont été publiés qu'a près que le 7 eme volume de mon recueil a été mis au jour.

En

« PreviousContinue »