Le peuple primitif, sa religion, son histoire et sa civilisation, Volume 1

Front Cover
J. Cherbuliez, 1855 - Civilization, Ancient
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 233 - En lui était la vie, et la vie était la lumière des hommes ; et la lumière luit dans les ténèbres, et les ténèbres ne l'ont pas comprise.
Page 149 - Le souverain maître (Chang-ti) n'est pas constamment le même à notre égard ; ceux qui fout lebien, il les comble de toutes sortes de bonheur; ceux qui font le mal, au contraire, il les afflige de toutes sortes de maux. Ne méprisez pas la vertu ; c'est elle qui fait le bonheur de tous les royaumes ; le défaut de vertu détruit leur gloire.
Page 118 - C'est vainement que l'on voudrait assigner pour cause à ces conformités des dispositions générales inhérentes à l'esprit humain*. Il éclate dans plusieurs détails des ressemblances si exactes sur des points si minutieux**, qu'il est impossible d'en trouver la raison dans la nature ou dans le hasard: et ce que nous apprenons journellement des antiquités de...
Page 118 - ... savants anglais reconnaissent dans les traditions de cette contrée les dates principales de l'histoire juive et les fables de la religion grecque, romaine et Scandinave, l'espèce de concordance qui en résulte pour les annales de ces peuples, toutes ces choses ont redonné, dans ces derniers temps, une vraisemblance presque irrésistible à l'hypothèse d'un peuple primitif, source commune, tige universelle , mais anéantie, de l'espèce humaine. N'est-ce pas à ce peuple que nous devrions...
Page viii - ... telles ressemblances , qu'il paraît impossible quelles n'aient pas une source commune. Ce point aurait pour juges naturels les membres d'une autre académie, à laquelle une partie de ces mémoires a pareillement été lue. Ainsi nous nous bornerons à dire, que les preuves en ce genre nous paraissent si variées et si nombreuses, que, quand même on parviendrait à en écarter la plus grande partie, l'assertion n'en resterait pas moins démontrée, et que, malgré l'opinion de quelques savons,...
Page 161 - Jupiter; mais ce dieu ne voulait pas en être vu. Enfin, comme Hercule ne cessait de le prier, Jupiter s'avisa de cet artifice : il dépouilla un bélier, en coupa la tête qu'il tint devant lui, et, s'étant revêtu de sa toison, il se montra dans cet état à Hercule.
Page 301 - Ces Génies, ces Sages, ces Dieux nous expliquent les autres Dieux qui, d'après Bérose, forment l'homme du sang de Bélus, et tous les Dieux que Sanchoniaton nous représente saisis d'épouvante à la vue de Saturne faisant périr (par le déluge) son fils Sadid.
Page 49 - II ne faut pas confondre, disait-il, les vérités religieuses, avec les nombreuses superstitions qui exercent la crédulité des ignorants. Les Tartares sont simples, ils se prosternent devant tout ce qu'ils rencontrent; tout est Borhan à leurs yeux. Les Lamas, les livres de prières, les temples, les maisons des lamaseries, les pierres mêmes, et les ossements qu'ils...
Page 301 - Amschaspands. Ces Génies, ces sages, ces dieux nous expliquent les autres dieux qui, d'après Bérose. forment l'homme du sang de Bélus, et tous les dieux que Lanchoniaton nous (1) Le peuple primitif, sa religion, son histoire et sa civilisation, par M.
Page 462 - ... enfoncés jusqu'au centre de la terre, pour y travailler à la production des métaux, de concert avec le soleil et la lune ; que, lorsqu'ils...

Bibliographic information