Page images
PDF
EPUB

les embarquer dans la chaloupe pour les porter au large, de les draguer ou de les remettre à leur poste.

Savoir manoeuvrer la chaloupe dans toutes les circonstances où cette embarcation peut être employée, soit à la voile, soit à l'ancre; disposer tout ce qui est nécessaire pour la mettre à la mer et la débarquer.

Savoir arrimer le fest, les futailles et autres objets d'équipement dans les plans de la cale, conformément aux ordres donnés.

Sur le Commander l'exercice détaillé d'un canon et d'une ca

canonnage.

ronade.

Faire passer les servans d'une pièce aux divers postes qu'ils doivent occuper dans les changeinens de fonctions ordonnés dans la batterie.

Connaître toutes les manières de mettre un canon de chaque batterie à la serre; faire exécuter chacune d'elles en trois minutes, sur une pièce, et rétablir la pièce en branlebas dans le même temps.

Faire les dispositions nécessaires pour embarquer et débarquer une pièce d'artillerie.

Pointer avec précision et raisonner les principes du pointage à toutes les distances possibles, avec le canon et la caronade.

Atteindre un objet de quatre pieds de surface à la distance. du but en blanc, une fois au moins sur trois coups de canon ou de caronade.

Faire les gargousses de tout calibre; connaître les précautions exigées dans le service des soutes à poudre ; rendre compte du passage des poudres par calibre dans une batterie.

Savoir comment on peut se rendre maître d'une pièce d'artillerie qui se serait démarrée de mauvais temps.

Savoir taper une pièce d'artillerie de manière à préserver la charge de toute humidité pendant le mauvais temps.

[ocr errors]

Sur la timonerie.

Savoir jeter le loch et le compter; estimer la dérive du bâtiment lorsqu'il fait route.

Réduire les routes de quatre heures sur le renard.

Connaître les divisions des grandes lignes de sonde, pour estimer la profondeur de l'eau.

Savoir gréer la roue et la barre du gouvernail; savoir changer l'une et l'autre, étant au mouillage.

Maintenir l'ordre à tous les postes dans lesquels les hommes de la timonerie sont employés dans le bâtiment.

Savoir faire gouverner le timonier qui est à la barre; savoir faire frapper et hisser un signal, de jour et de nuit, dont les signes lui auront été indiqués; rendre compte surle-champ, et avec exactitude, d'un signal fait à vue du bâtiment.

Sur les manauvres d'infanterie.

Savoir instruire cinq hommes sur l'exercice du fusil et les faire manœuvrer; atteindre une fois, sur deux coups de fusil, un but de deux pieds carrés placé horizontalement à cent pas.

SECTION IV.

Instruction du quartier-maître de 1." classe

(outre l'instruction exigée du quartier-maître de 2. classe).

Sur la manauvre.

Rider méthodiquement le grément d'un bas mât et du beaupré.

Savoir faire les dispositions nécessaires pour crpeler, décapeler une hune, un chouquet de bas mât, et changer les barres de perroquet.

Faire exécuter tout ce qui est relatif au maître de manœuvre dans le mouillage et le lever des ancres, de tous temps, dans toutes les profondeurs et par toutes les méthodes usitées; frapper des bosses cassantes sur le câble ou la chaîne.

Ann, marit. I." Partie. 1826.

[ocr errors]
[ocr errors]

Faire toutes les dispositions nécessaires pour appareiller une voile carréé et la carguer, avec sûreté et célérité, dans un grand vent; savoir réparer toutes les avaries du grément pendant un combat.

Diriger le remplacement d'une basse voile ou d'un hunier, de manière que le changement soit fait dans dix minutes, de beau temps; faire prendre un ris ou le larguer en deux minutes, de beau temps; faire serrer une basse voile ou un hunier en trois minutes dans les mêmes circonstances.

Assujettir à bord la drôme, les embarcations, les ancres et tous les autres objets qui doivent être établis solidement dans le mauvais temps.

Diriger toutes les opérations relatives à la tenue et à la propreté du bâtiment dans toutes sès parties; maintenir incessamment la stricte exécution de toutes les mesures concernant cette partie du service.

Sur le canonnage.

Savoir commander et faire exécuter dans tous les détails toutes les manœuvres relatives à une division de quatre pièces d'une batterie de canons ou caronades, soit pour monter ou démonter les pièces de leurs affùts, soit pour les mettre à la serre, les charger et les décharger dans les cas difficiles, et les employer dans toutes les circonstances du combat, sous voiles, en rade, d'un seul bord et des deux bords.

Faire parvenir les servans de ces pièces à les manœuvrer de manière à tirer trois coups (dont au moins un touchant le but) en huit minutes, dans les exercices d'un seul bord, et le même nombre de coups en dix minutes, dans les exercices à feu des deux bords (1).

Rendre compte du passage des poudres par calibre dans tout le bâtiment.

(1) Le 36 excepté, à cause de son poids.

Atteindre un objet de la grosseur d'une bouée, à la distance du but en blanc, une fois sur deux coups avec le boulet rond.

Connaître la portée, sous l'angle du but en blanc, de tous les projectiles en usage dans la marine. Commander l'exercice du jet de la grenade.

Sur la timonerie.

Savoir apprécier la qualité du fond rapporté par le plomb de sonde ou par la lance.

Connaître le rapport qui existe entre les divisions du Joch et la durée du sablier qu'on emploie pour mesurer le sillage, et le rapport de ces deux objets avec la lieue marine,

Savoir ce qu'il faut faire pour conserver le plus long-temps possible le gouvernail dans le mauvais temps.

Juger, dans les viremens de bord, le moment où le bâtment cesse d'aller de l'avant.

Connaître les effets du gouvernail sur le vaisseau qui cule.
Sur les manauvres d'infanterie.

Savoir instruire et faire manoeuvrer dix hommes: atteindre une fois sur deux coups de fusil un but de deux pieds de surface placé à la hauteur de la hune d'un vaisseau, et à la distance de cent cinquante pas.

SECTION V.

Instruction du second maître de manœuvre des deux classes. (outre l'instruction exigée du quartier-maître de la 1,1 classe). Sur la manauvre.

Commander, à la voix et au sifflet, tous les mouvemens de manœuvre qui se font à bord, et les faire exécuter.

Faire exécuter, dans quinze minutes, de beau temps, l'opération de guinder les mâts de hune, hisser les basses vergues, guinder les mâts de perroquet, gréer les perroquets et assujettir les mâts et les vergues sur leur grément.

Dégréer les perroquets, caler les mâts de hune et de perroquet, amener les basses vergues, dans le même espace et dans les mêmes circonstances de temps.

Caler les mâts de perroquet et le bout-dehors de beaupré, en six minutes, dans un vent forcé; rétablir ces mâts et le bout-dehors, dans le même temps.

Diriger l'opération de changer un mât de hune (ce qui comprend le rétablissement du mât de perroquet, de la vergue de hune, de la vergue de perroquet et le ridage du grément, en quarante minutes.

Faire changer une vergue de hune ce qui comprend l'établissement complet du hunier) en vingt minutes.

Savoir faire les apparaux nécessaires pour faire les liures de beaupré; embarquer et débarquer la batterie et les embarcations; mettre en mouillage les ancres tirées de la cale; et les remettre en bas; passer les ancres de l'arrière à l'avant, et réciproquement; monter et démonter le gouvernail ; måter et démâter les bas mâts, soit dans le port, avec la machine à mâter, soit à la mer, avec des bigues; transporter celles-ci d'une extrémité à l'autre du bâtiment.

Savoir tenir méthodiquement la mâture sur son grément, et les vergues sur leurs bras et balancines.

de

Connaître les dimensions, en longueur et grosseur, toutes les parties du grément du navire et de ses embarcations.

Faire arrimer les objets de la feuille d'armement du maître de manœuvre dans les lieux qui leur sont affectés.

Connaître les dispositions à faire pour que, dans le cas de démâtement à la mer, les mâts et les vergues tombés s'éloignent du bord le plus promptement possible.

Savoir faire orienter toute espèce de voiles à toutes les allures; les carguer, les serrer, les appareiller en tout temps, et y faire prendre ou larguer des ris.

Savoir jumeller un bas mât et une vergue sur place; placer les grapins d'abordage, et se servir des grapins à main.

« PreviousContinue »