Page images
PDF
EPUB

qui resteront soit dans les dépôts, soit au port des rivières flottables.

« 11. Les trois espèces de bois seront différenciées par les dimensions que présenteront les pièces équarries et sont fixées ainsi qu'il suit :

Pour flasques d'affûts « Première espèce. de siége de 24, 16, gros Longueur de 18 à 15 pieds rouleaux d'affûts de côté, Largeur de 27 à 22 pouces moyeux d'affûts de siége Epaisseur de 24 à 18 pouc. et de place, entretoises de

lunettes de siége.

Pour flasques d'affûts « Deuxième espèce. de siège de 12 et 6, flasLongueur de 14 à 8 pieds. ques d'affûts de côté, de Largeur de 22 à 15 pouces place et de campagne, cô. Epaisseur de 20 à 12 pouc. ies de chassis d'affûts de

côté, petits rouleaux, etc.

Pour entretoises de « Troisième espèce. Longueur de 14 à 6 pieds. brancards de caissons, bu

chassis, semelles d'la , Largeur de 12 à 8

pouces. Epaisseur de 12 à 8 pouces.

retes, armour, essieux de

siége, etc. « Bois de brin.

Pour flèches, timons, Longueur de 20 à 1o pieds > limons, bras de limo Diamètre de 10 à 6 pouces. ) nières, etc.

(Les bois de brin ne devant pas être équarris, vous ferez mettre une marque particulière, et vous en préviendrez les adjudicataires).

« Les petites pièces de bois, nécessaires aux cons: tructions, se trouveront facilement dans le débit des arbres.

« 12o. Vous recommanderez aux ouvriers vété rans de ne pas marquer d'arbres qui, équarris prém senteroient des dimensions plus fortes que celles né

[ocr errors]

cessaires pour les pièces auxquelles on les destine, afin d'éviter le surhaussement de prix d'une classe à l'autre.

130. Pour éviter aux adjudicataires les dépenses d'équarrissage et de transport, vous ferez faire une visite des arbres après l'abattage et l'ébranchement, et une autre après l'équarrissage : si dans ces visites quelques arbres, sont reconnus viciés, il en sera donne main levée aux adjudicataires.

K 14°. Si les coupes ont lieu celte année avant que vous ayez pu faire marquer la quantité de bois qui vous est assignée, vous vous concerterez de suite avec M, le conservateur des forêts, pour qu'il vous indique les coupes anticipées qu'il recevra l'ordre de mettre en vente en exécution du décret du 15 septembre.

« Le ministre vous recommande, monsieur, la prompte exécution de toutes ces dispositions, et vous invite à lui faire connoltre les causes qui pourroient encore s'opposer à ce qu'elles soient ponctuellement exécutées. »

Cette lettre a été transmise à MM. les conservateurs, avec invitation de se concerter avec MM. les officiers d'artillerie.

Depuis, l'administration ayant demandé des renseignemens sur les dimensions et l'essence des bois propres au service de l'artillerie, ainsi que sur la forme des pièces à fournir aux arsenaux, le Ministre de la guerre a annoncé que les bois le plus généralement employés, sont en bois durs, l'orme et le chêne, et subsidiairement le frène, le hétre, le charme et le noyer; en bois blanc, le peuplier et au défaut de celui la, seulement le pin et le sapin.

S. Ex. a ajouté 1°. que l'artillerie n'avoit besoin pour son service que d'arbres droits et susceptibles de fournir des pièces qui présentent après leuréquarissage,

N.° 27.

ܕ

21

[ocr errors]

les dimensions qui se trouvent indiquées dans la cirčulaire adressée à MM. les colonels directeurs d'artillerie le 20 octobre dernier, et dont on a parlé précédemment.

20. Qu'en outre il falloit du bois de brin pour flèches, timons etc. de 10 pieds à 20 pieds (32 à 64 décimètres) de longueur, sur 6 à 10 pouces (16 à 27 centimètres) de largeur et qui ne devoit pas être équarri.

Il a été observé que quoique telles fussent les bases générales des fournitures à faire à l'artillerie, les proportions, entre chaque espèce, varioient à raison des travaux particuliers dont chaque arsenal pouvoit être chargé et qu'à cet égard, MM. les directeurs d'artillerie s'entendroient avec MM. les conservateurs des forêts.

Depuis, le Ministre de la guerre ayant été informé qu'il y avoit plusieurs inconvéniens à faire équarrir sur place, les pièces de bois marquées pour le service de l'artillerie, a décidé

les

corps d'arbres

que abattus seroient transportes en grume, après qu'on en auroit seulement enlevé les branches et dégarni le culot. S. Ex. a demandé qu'il fût à cet égard, inséré une disposition dans le cahier des charges des adjudications prochaines (1), en modifiant la clause qui chargeoit les adjudicataires de l'équarrissage.

Il ne reste plus qu'à faire connoître le modèle des procès-verbaux de martelage pour le service de l'artillerie.

Voici ce modèle approuvé par le Ministre de la guerre.

(1) Cette disposition est insérée dans l'article 67 de aq cahier. (Voyez page 31 du présent Numéro. )

BOIS IMPERIAUX.

ARTILLERIE.

ORDINAIRE.

Procès-verbal du martelage de

bois pour le service de l'arsenal de

[merged small][ocr errors]

EXPLOITATION DES BOIS.

ARRONDISSEMENT

[ocr errors]

« En exécution du décrét imperial du 15 septembre 1809 qui autorise l'artillerie à faire marquer et abattre, dans toutes les forêts in périales, les bois qui lui sont nécessaires.

« Et d'après l'ordre qui m'a été Enregistré to. donné de M.

directeur de l'arsenal de

« Je soussigné ouvrier védevoir produire par ape venu le sieur arbres estimés téran audit arsenal, après avoir pré

de la conservation proximation mètres cubes équarris. forestière, des jours et heures aux

quels je me proposois d'opérer le
martelage des arbres ci-dessous de-
signés, me suis transporté le
accompagné de
ordinaire de situé commune d

arrondissement communal de
Empreinté du marteau dont
les bois ont été frappés.

département d appartenant à
où j'ai marqué du marteau de l'ar-
tillerie, dont l'empreinte est ci-contre,

arbres, dont essence de
essence de

que j'ai jugé sur pied, devoir produire, en suivant le mode de cubage ordonné par les instructions de S. Ex. le Ministre de laguerre des 20 janv. 1809 et g féy. 1810, la quantité de

mètres de

[ocr errors]

S AVOIR :

Quantité
Essence et espèce. d'arbres de cha- Quantité totale. Cubes (par approximation).

que espeee.

[ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Lesquels arbres ayant été reconnus propres aux constructions de l'artillerie et marqués de son marteau, empreint de l'autre part, ne pourront être abattus que pour le service de ladite artillerie, dans le décours de la lune depuis le 20 octobre jusqu'à l'équinoxe du printemps, sous peine, envers les contrevenans, d'être poursuivis suivant la rigueur des lois.

« Il a été à cet effet délivré cinq expéditions du présent procès-verbal dont trois au bureau de la conservation forestière; une destinée à l'adjudicataire desdits bois, et une déposée audit arsenal de (( Aussitôt

que les bois seront abattus, les branches enlevées et le culot d'égarni, l'adjudicataire préviendra le Directeur de l'arsenal de

pour que celui ci

« PreviousContinue »