Biographie des hommes vivants: ou, Histoire par orde alphabétique de la vie publique de tous les hommes qui se sont fait remarquer par leurs actions ou leurs écrits, Volume 1

Front Cover

From inside the book

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 269 - Vos magistrats seraient traîtres envers vous et la patrie, si, par de viles considérations personnelles, ils comprimaient plus longtemps la voix de leur conscience. Elle leur crie que vous devez tous les maux qui vous accablent à un seul homme. » C'est lui qui, chaque année, par la conscription, décime nos familles. Qui de nous n'a perdu un fils, un frère, des parents, des amis?
Page 236 - HauteMarne, député à la Convention nationale , il y vota la mort de Louis XVI et son exécution dans les vingtquatre heures. « Déjà Laporte , « dit-il , Dangremont , Bachmann et « autres , convaincus des mêmes cri« mes, ont été punis de mort : il répu« gne à ma raison de pardonner au « chef, lorsque j'ai condamné les com« plices; toutes les considérations po« litiques sont ici lâcheté ou perfidie.
Page 115 - Le -24 octobre i8i4, il parla en faveur du projet de loi sur la restitution à faire aux émigrés de leurs biens non vendus ; il demanda , par extension...
Page 368 - ... tourner le sort de Louis au plus grand bien de la République. Donc, comme le monde entier nous contemple, que la postérité nous jugera, et que le salut public dépend de notre détermination; comme on n'est pas grand par de grandes exécutions, mais par de grands exemples de modération et...
Page 39 - Français. Les Français sont mes amis, et je veux leur prouver que je viens leur rendre le bien pour le mal. Napoléon est mon seul ennemi. Je promets ma protection spéciale à la ville de Paris ; je protégerai, je conserverai tous les...
Page 269 - A lui nous devons la haine de tous les peuples, sans l'avoir méritée, puisque, comme eux , nous fûmes les malheureuses victimes bien plus que les tristes instruments de sa rage.
Page 304 - De l'Origine et des Progrès de la législation française, ou Histoire du droit public et privé de la France, depuis la fondation de la monarchie jusques et y compris la révolution; ibid., 1817, in-8°.
Page 79 - Soldats ! j'arrive , je suis en France , dans cette France qui m'est si chère. Je viens briser vos fers; je viens déployer le drapeau blanc , le drapeau sans tache.
Page 117 - Majestés, les moyens les plus efficaces relativement à leurs forces, pour mettre le roi de France en état d'affermir, dans la plus parfaite liberté, les bases d'un gouvernement monarchique, également convenable aux droits des souverains et au bien-être de la nation française.
Page 337 - Marie -Antoinette, dites aux puissances coalisées contre vous, qu'un seul fil retient le fer suspendu sur la tête du fils du tyran et que si elles font un pas de plus sur votre territoire, il sera la première victime du peuple.

Bibliographic information