Memoires de monsieur de Torcy: 2. part. (cont.) Conférences de La Haye et de Gertruydenberg

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Common terms and phrases

Popular passages

Page 152 - Philippe v sur le trône d'Espagne; elle seule pouvoit l'y maintenir : les hommes n'avoient pas conduit ce grand événement. Celui de la paix ne devoit pas être attribué à leur habileté; mais, avant que d'accorder cette paix à la France , que Dieu par sa bonté a toujours protégée , le moment devoit en être précédé par les humiliations d'un grand roi. Sa résignation satisfit à la justice divine, et le Dieu de miséricorde regarda favorablement le monarque et ses peuples...
Page 173 - Ils refusoient de prendre de leur côté d'autre engagement que de faire cesser tous actes d'hostilités jusqu'au premier du mois d'août, se réservant la liberté d'agir alors par la voie des armes, si le roi d'Espagne mon petit-fils...
Page 172 - ... de facilité et d'envie de dissiper les ombrages que mes ennemis affectent de conserver de ma puissance et de mes desseins, plus ils ont multiplié leurs prétentions, en sorte qu'ajoutant par degrés de nouvelles demandes aux premières, et se servant ou du nom du duc de Savoie, ou du prétexte de l'intérêt des princes de l'empire, ils m'ont également fait voir que leur intention...
Page 265 - ... des vérités qu'on vouloit tenir cachées ; et qu'on ne pouvoit pas cependant leur reprocher d'avoir tenté la moindre pratique contraire au droit des gens, qu'on violoit à leur égard. Le gouvernement de Hollande tâcha de faire croire que ces plaintes étoient mal fondées ; mais il les auroit prévenues s'il eût consenti à la proposition que le Roi avoit faite, et que les plénipotentiaires réitérèrent, de tenir les conférences à La Haye.
Page 159 - ... que je lui ai fait promettre : et, pour vous mettre en état de vous en expliquer encore plus clairement avec lui, je veux bien que vous lui donniez une parole précise que je lui ferai remettre deux millions de livres, s'il peut contribuer par ses offices à me faire obtenir l'une des...
Page 200 - Roi ne fût connue, et ne fît sur les peuples une impression trop vive. C'étoit principalement dans cette vue qu'ils avoient fixé le lieu des conférences loin de La Haye, dans une petite ville fermée , où qui que ce soit ne pouvoit entrer, encore moins parler aux plénipotentiaires , sans que l'Etat en eût aussitôt avis. Il étoit d'ailleurs aisé de laisser de longs intervalles d'une conférence à l'autre, et sans affectation...
Page 3 - ... d'intérêt personnel. Son extérieur étoit simple : nul faste dans sa maison; son domestique, composé d'un secrétaire, d'un cocher, d'un laquais, d'une servante, n'indiquoit pas le crédit d'un premier ministre. Les appointemens qu'il recevoit de la République étoient de vingt-quatre mille florins, la plus grande partie comme garde du sceau. Son abord étoit froid , il n'avoit rien de rude ; sa conversation polie. Il s'échauffoit rarement dans la dispute.
Page 158 - Marlborough, pour lui faire connoître que j'ai été informé des démarches qu'il a faites pour empêcher les progrès des conférences pour la paix, et même pour les faire rompre; que j'en ai été d'autant plus surpris, que...
Page 174 - ... quoique ma tendresse pour mes peuples ne soit pas moins vive que celle que j'ai pour mes propres enfans , quoique je partage tous les maux que la guerre fait souffrir à des sujets aussi fidèles, et que j'aie fait voir à toute l'Europe que je...
Page 62 - S'il en étoit assez touché pour y donner ses soins et son crédit, et s'il réussissoit à conserver les royaumes de Naples et de Sicile, même le seul royaume de Naples, pour dédommager le roi Philippe de la cession de tant de grands Etats, la récompense que le Roi...

Bibliographic information