Mémoires de l'académie des sciences, lettres et arts d'Arras

Front Cover
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 460 - Société d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers (Romans).
Page 387 - Philippus Dei gratia Francorum rex, notum facimus universis tam presentibus quam futuris, quod nos litteras dilecti et fidelis nostri Roberti ducis Burgundie vidimus in hec verba. In nomine sancte et individue Trinitatis... (Voir le n° précédent.) Nos vero Philippus Dei gratia Francorum rex...
Page 158 - Mon gouvernement devait faire des fautes ; peut-être en at-il fait. Il est des temps où les intentions les plus pures ne suffisent pas pour diriger, où quelquefois même elles égarent : l'expérience seule pouvait avertir ; elle ne sera pas perdue.
Page 159 - Mais le sang de mes enfans a coulé par une trahison dont les annales du monde n'offrent pas d'exemple. Cette trahison a appelé l'étranger dans le cœur de la France. Chaque jour me révèle un désastre nouveau. Je dois donc , pour la dignité...
Page 157 - Les portes de mon royaume viennent enfin de s'ouvrir devant moi; j'accours, j'accours pour ramener mes sujets égarés , pour adoucir les maux que j'avais voulu prévenir, pour me placer une seconde fois entre les armées alliées et les Français, dans l'espoir que les égards dont je peux être l'objet tourneront h leur salut.
Page 107 - ... public; il veut que tout le monde soit aussi curieux que lui des minuties vers lesquelles il tourne son insatiable curiosité. Au contraire, un historien sobre et discret laisse tomber les menus faits qui ne mènent le lecteur à aucun but important. Retranchez ces faits, vous n'ôtez rien à l'histoire; ils ne font qu'interrompre, qu'allonger, que faire une histoire, pour ainsi dire, hachée en petits morceaux et sans aucun fil de vive narration. Il faut laisser cette superstitieuse exactitude...
Page 17 - Le jeune prince affectait une « franchise qui lui semblait naturelle, son caractère aimi« blé marquait de la gaité jointe à beaucoup de vivacité ; « mais avec le désir d'apprendre il n'avait pas la patience
Page 267 - Croissy, écuyer, conseiller secrétaire du Roy, maison et couronne de France et de ses finances...
Page 419 - Gougenot a requis et demandé acte aux nottaires soussignez, qui lui ont octroyé le présent pour lui servir et valoir ce que de raison. Fait et passé à Paris en l'étude le 29 aoust 1756, et a signé.
Page 30 - De sorte que toute la suite des hommes, pendant le cours de tant de siècles, doit être considérée comme un même homme qui subsiste toujours et qui apprend continuellement...

Bibliographic information