Page images
PDF
EPUB

naux.

de toutes les nations civilisées. Les publicistes de tous les pays sont interessés à vòir 'se compléter autant que possible, la grande collection publiée depuis 38 années par la Librairie de M. Dieterich à Goettingue, dont l'utilité est généralement reconnue surtout pour les membres du corps diplomatique qui dans leurs missions ambulantes ne peuvent pas s'entourer de nombreuses bibliothèques et, privés de l'usage de notre Recueil, perdraient souvent beaucoup de temps à la recherche de pièces éparses dans une multitude d'ouvrages et de jourMais un ouvrage comme celui fondé

par

M. de Martens ne peut se perfectionner qu'avec le temps et il n'est pas étonnant qu'après une longue suite d'années on rencontre encore nombre de documens plus ou moins intéressans qui y manquent. Dans nos jours l'opinion des savans s'est manifestée itérativement par les feuilles publiques scientifiques, combien il serait désirable de voir bientôt remplies les lacunes qu'offre encore cette grande collection, malgré les peines assidues que se sont données le célèbre fondateur et ses successeurs de la rendre aussi complète que possible. Des personnes, respectables ont encourage l'éditeur actuel à ne perdre jamais de vue de remplir cette tâche et j'ose me flatter d'y contribuer par la publication de plusieurs Volumes contenans de nouveaux Supplémens.

Un des plus célèbres Publicistes de notre temps, feu Mr. Klüber, a eu la complaisance de me communiquer une liste de plus de 40 traités publics dont il avait aperçu le besoin dans notre Recueil et dont beaucoup étaient très-peu connus et plusieurs restés secrets. Cependant j'ai trouvé moyen, de me procurer des copies de la plûpart de ces documens. Secondé

par

la bienveillance de plusieurs personnes distinguées qui, s'intéressant au succès de notre ouvrage, ont bien voulu me faire parvenir nombre de pièces qui n'ont pas été imprimées jusqu'à ce jour, et d'autres qui, malgré leur publication, ne sont quc peu ou très - imparfaitement connues da public, j'espère pouvoir compléter en grande partie la collection dont la continuation et la perfection sont confiées actuellement à mes soins. Mais il y aura sans doute des actes publics qui ont pu échapper à mon attention et je serai très - obligé à ceux qui voudraient bien m'indiquer des documens qui manquent encore dans notre Recueil, et dont ils pourraient avoir connaissance. Il y a en outre un assez grand nombre de Traités ou Conventions ; dont je n'ignore pas l'existence sans être à même de satisfaire le public par leur publication.

Parmi les pièces dont je n'ai pas réussi encore à me procurer des copies authentiques, je n'hésite

pas

de désigner les suivantes :

Traité d'alliance et d'amitié entre la Russie et le Danemarc, du 28. Février 1765. (Ce Traité secret se trouve cité dans le Traité provisionnel conclu le 11 Avril 1767 entre la Russie et le Danemarc, touchant l'échange du duché de Holstein et des comtés d'Oldenbourg et de Delmenhorst. Voy. notre Recueil T. I. p. 426 et suiv.)

Convention entre le Royaume de Westphalie et celui de Saxe, en date du 19. Mars 1808.

Traité entre la France et le Grand-duché de Berg, du 15. Juillet 1808.

Convention entre la France et la Prusse, du 20 Septembre 1808.

Conventionis signées le 8. Octobre 1808 au Congrès d'Erfort entre l'Empereur des Français et l'Empereur de toutes les Russies.

Convention du Grand-Duc de Bade avec la majorité des cantons de la Suisse, du 23. Août 1809.

Articles explicatoires de la convention conclue entre l'Empereur Napoléon et le Roi d'Espagne, le 8. Mai 1808 à Bayonne. En date du 3. Février 1810.

Convention entre la Saxe royale et le Royaume de Westphalie, du 26. Février 1812.

Traité d'Alliance entre la Russie et la Suède, du 24. Mars 1812."

[ocr errors]
[ocr errors]

Convention entre le Royaume de Saxe et celui de Westphalie, du 15. Avril 1812.

Convention pour l'accession de la Grande - Bretagne au Traité d'Alliance conclu entre la Russie et la Suède. En date du 3. Mai 1812.

Traité entre l'Autriche, la Russie, et la Prusse, signé à Reichenbach le 27. Juin 1813. (Il a été stipulé dans ce Traité secret entre autres : la restitution future des Provinces Illyriennes à l'Autriche et la dissolution du Duché de Varsovie. Les provinces qui forment ce dernier Duché, seront partagées entre l'Autriche, la Russie et la Prusse d'après des arrangemens à prendre par les trois Puissances, sans aucune intervention du gouvernement français.

Articles secrets ajoutés au Traité de paix signé à Paris le 30. Mai 1814 entre les Puissances alliées et la France. (Voy notre Recueil Supplém. T. VI. ou

. Nouv. Recueil T. II. p. 1. et suiv.) Quelques - uns de ces articles secrets du premier Traité de Paris sont connus aujourd'hui, mais d'autres ne le sont encore que sommairement. La totalité des dits articles est restée toujours renfermée dans les cabinets.

Bref du Saint Pere à Rome adressé à S. M. l’Empereur d'Autriche, peu avant le commencement du Congrès de Vienne.

Traité secret entre la Russie et la Prusse, concernant le sort futur de la Pologne et du Royaume de Saxe. En date du 28. Septembre 1814.

Note du Cardinal Consalvi, Plénipotentiaire du Pape au Congrès de Vienne, présentée au Prince de Metternich au mois de Octobre 1814. (La Cour de Rome

У

demande la restitution de la totalité de ses anciennes possessions).

Note du même adressée au même, renfermant des reclamations du saint Siege pour l'église romaine catholiqne en Allemagne. En date de Vienne le ... Octobre 1814.

Exposé du Prince de Hardenberg pour la rectification des tableaux statistiques communiqués au Congrès de Vienne par le Prince de Metternich pour la restauration de la Monarchie prussienne. Daté du : . : Décembre 1814.

Rapport de la commission nommée dans la séance du Congrès de Vienne du 10. Décembre 1814, relativement aux reclamations de la Reine d'Etrurie.

Note du Plénipotentiaire de l'Espagne au. Congrès de Vienne, adressée au Prince de Metternich, concernant les Duchés de Parme, de Plaisance et de Guastale.

Notes du Plénipotentiaire du Grand-duché de Bade au Congrès de Vienne, présentées aux cabinets de la Russie et de la Prusse, le 2. Mars 1815, concernant les prétentions pour la cession d'une partie du territoire du Grand-duché en faveur de la Bavière.

Note du même adressée à la cour de Vienne le 3. Mars 1815 sur le même objet.

Promemoria présenté par le même aux Cours de l'Autriche, de la Russie et de la Prusse, le ... Avril 1815, sur le même objet.

Déclarations des Plénipotentiaires de Wurtemberg, de Bade et des deux Hesses au Congrès de Vienne, pour la reservation des droits de leurs gouvernemens contre la cession de territoires à eux appartenans stipulée en conventions secrètes entre l'Autriche et la Bavière. Datées du ... Avril 1815.

Convention préliminaire d'alliance entre l'Autriche et le Roi des deux Siciles par laquelle la restitution du Royaume de Naples a été garantie à celui - ci. En date du 29. Avril 1815.

Traité d'alliance offensive et defensive entre les Puissances alliées, savoir l'Autriche, la Grande-Bretagne, la Russie et la Prusse, d'une part, et le Roi Ferdinand des deux Siciles de l'autre part. Daté du ... Avril 1818. Convention d'alliance secrète entre l'Autricbe et le Roi des deux Siciles, signée à Vienne le 12. Juin 1815. (L'existence de cette convention n'a été connue que par le rapport du Ministre des affaires étrangères à Naples dans la séance du Parlement napolitain du 4. Octobre 1820.) et plusieurs autres documens plus ou moins importans pour l'histoire et la science des publicistes,

Il y a des Traités, conventions et autres actes publics qui renferment des stipulations que les circonstances peuvent engager à tenir pendant quelque temps très - réservées; mais, après que celles-ci se sont changées, il n'existe quelquefois plus de motif de les soustraire à la curiosité du public, par leur publication. Souvent même la publication de telles stipulations, après avoir été mises en exécution, pourra paraître indifférente aux gouvernemens qu'elles regardent. Ces considérations sont peut-être applicables à la plûpart des pièces que je viens de désigner comme manquant encore dans notre RecueilCeux qui se trouveraient en état de me communiquer, à mes frais, des copies satisfaisantes de l'une ou de l'autre des pièces mentionnées ci-dessus, m'obligeraient par là infiniment, j'ose même croire qu'ils rendraient un grand service au public en contribuant ainsi à la perfection d'un ouvrage destiné à l'utilité de celui-ci.

Je ne doute - pas que même après la publication de ces nouveaux Supplémens il restera encore bien de lacunes à remplir pour que notre collection obtienne tout le degré de perfection dont elle est susceptible. Il ne sera pas même à espérer d'atteindre ce but d'une manière tout-à-fait satisfaisante, sans que tous les gouvernemens mettent au jour les traités et actes publics qui les regardent et dont une partie se trouve ensevelie dans les archives. Parmi les gouvernemens d’Italie ce n'est jusqu'ici que la cour de Turin qui a fait publier officiellement une collection complète de tous ses

[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
« PreviousContinue »