Page images
PDF
EPUB

préfet, pour se joindre à leurs amis de Nantes et Rennes. JOURNAUX DE BRUXELLES.

L'assemblée pria M. Blin, directeur des postes de se

mettre à leur 1ête pour donner de la régularité à leurs Brurelles, 29 Avril. Les derniers rapports d'Italie, opérations qui vont à présent aller un train de poste ), mentionnent que 20,000 Croates ont débarqué à Ra- et ce digne émule du Maitre des postes de Varennes, y venge. Toutes les lettres d'Italie confirment la nouvelle a consenti. qu'une armée Anglois et Sicilieone a debarqué sur les

Dans la même nuit on tira le plan du pacte fédé. côtes du Royaume de Naples, et ajoutent que le roi est

ratif dont le but est de rallier tous les bons François retourner à Naples pour se préparer une attaque sur sa capitale . Un corps ile 5,000 Napolitain a reçu ordre de à la défense de leur pays, de leur liberté de leur mille

et une constitutions, de leur bon Empereur La Violette; marcher en toute hâte vers Capoue.

ce plan fut adopté le lendemain dans one assemblée Les deux généraux François qui furent arrêtés à générale. Des commissaires furent nommés pour se Gand, ont été transférés hier dans la prison de cette répandre dans tout les villes de la Bretague et dans la ville, sous une forte escorte de Maréchaussée.

Basse Normandie. Des députations de Ploermal et de

Jorselin ont joint les confédérés au nom de leurs compaBruxelles, le 30 Avril.—Les derniers avis d'Italie triotes. Le commissaire extraordinaire comte Cafard, portent que 20,000 Croates ont débarqué à Ravenne. quelques uns disant Caffarelli (ce qui est synonyme) Toutes les lettres confirment la nouvelle du débarque arriva tandis que ces procédés alloient leur train, et il ment d'une armée Sicilienne et Angloise sur la côte du applaudit aux sentimens des conférérés. Il assista avec royaume de Naples, et elles ajontent que Murat lui- toutes les autorités à un diner de 500 couverts, où l'on même est retourné à Naples pour préparer les moyens fit éclater le plus vif enthousiasme. de repousser une attaque sur sa capitale. Un corps de

Cette confédération composée de l'élite des enfans 5000 Napolitains a reçu l'ordre d'aller en toute båte à

de la révolution, élevés d'après les principes libéraux Capoue. La gazette Allemande du Bas-Rhin donne parfaitement capables de distinguer la liberté de la l'article suivant :-" Toutes les lettres de Francfort et licence, et dont la haine pour les anciens privilèges n'a d'autres lieux qui sont arrivées ici (à Aix-la-chapelle) aujourd'hui, 16, s'accordent à dire, que depuis la

jamais été équivoque, se répand rapidement par toute la première bataille, les Napolitains ont encore été lattus Bretagne. Tout est à Rennes dans l'ordre le plus complettement et poursuivis pendant cinq jours. On

parfait, malgré l'enthousiasme. peut regarder cette nouvelle comme authentique

(Extrait du Times.) D'autres avis d'Italie disent que l'armée Napolitaine fuit en désordre. On croit généralement que cette guerre

Vient ensuite la teneur de cette confédération d'Italie sera entièrement finie dans un mois.

Bretonne: comme ce n'est rien autre chose que ce dégoûtant jargon si souvent rebattu par Messieurs les bonnets rouges, nous n'en salirons point notre feuille,

réservant notre terrain pour des nouvelles plus impor; Des avis reçus par la voie de la Hollande annon-tantes et plus dignes de l'attention de nos lecteurs. cent qu'un corps nombreux de troupes Espagnoles a débarqué près de Bayonne.

Bale, le 16 Avril.-M. Félix Desportes est arrivé

ici, chargé d'une mission de Napoléon auprès de la JOURNAUX DE FRANCE.' Diète Helvétique; il reste ici en attendant que la réponse

arrive de Zurich. Vendredi dernier, il eut une longue Versailles, le 27 Avril. Parmi les rapports qui entrevue avec un des sécretaires de la légation Françoise circulent dans Paris se trouve le suivant : que tous les à Zurich.. effets les plus précieux du Château des Thuilleries ont Les premiers détachemens de régimens Suisses qui été emballés, et envoyés au dehors, et que plusieurs reviennent de la France sont arrivés ici depuis avant-hier. autres effets appartenant à ce palais ont été sécrétement On atteud ici demain le général Bachmann. vendus.

Le dernier froid a fait beaucoup de mal aux vignes Rennes, 25 Avril. Les habitans de Rennes, parmi et aux vergers de notre canton. Il en est de même dans lesquels se trouvent des personnes de tout âge et de le pays de Wirtemberg; toute condition connues pour leur parfait dévouement à

Le général Rapp étoit le 15 à Huningue: il a con. l'empereur, se sont déclarés de la manière la plus tinué le lendemain sa route par Beford. énergique en faveur de la cause nationale. Les Nantois

Demain un corps de troupes Suisses part pour pren. furent les premiers à répondre à cet appel, et propo.

dre possession de la partie de l'évêché de Bâle que le sèrent d'envoyer des commissaires à Rennes, pour aider congrès a assignée à notre canton. à jeter les fondemens d'un pacte fédératif au nom des Bále, le 20 Avril.-Leduc de Holstein-Gothorp (ci. cing départemens de la Bretagne.

devant roi de Suède) a quitté notre ville pour se reodre Ces députés arrivèrent ici Samedi dernier, et furent dans l'intérieur de la Suisse. reçus par une foule immense d'habisans qui furent à

Frontières de la Suisse, le 22 Avril.-- Il paroit que leur rencontre, précedés de la musique ; et faisant l'orage approche : le 19, il arriva à Lorrach beaucoup retentir l'air des cris de dire l'empereur !

de troupes Autrichiennes et Bavaroises. Huit cents Le préfet s'étant assuré que leurs sentimens étoient charriots de réquisition sont commandés pour autels qu'on pouvoit le désirer, et que les députés et leurs jourd'hui à Fribourg en Brisgaw, pour le service des: hôtes étant tous des gens d'éducation et de famille armées. respectable, otfroient les garanties nécessaires, ouvrit un champ libre à cette explosion patriotique.

Les François redoublert d'activité dans l'établisse

ment de leurs nouvelles batteries près de Bale. Ils en Dimanche 28 du présent, à une assemblée considé- établisseut aussi dans l'enceinte d'une petite ile du rable les bases du pacte fédératif fureut discutées, en Rhiv presqu'adjacente. Un grand vombre de paysans imitation de celle que la Bretagne signa à Pontivi en ne cessent d'y travailler. 1790.

Marseille, le 24 Avril.--Le général comte Grous A la nouvelle de cette assemblée, des commissaires chy a quitté le commandement de notre ville; le géo). du Morbihan quitteront Vanues du consentement du l-Verdier le remplace.

Tout-à-l'heure entre après quarantaine, un pavire arri- Hier, à neuf heures du matin, l'empereur a fait vant de la Martinique, capt, Garcin, de Toulon, chargé défiler devant lui, dans la cour des Tuileries, environ de sucre, liqueurs, écaille, quinquina, &c. : il a touché quinze mille hommes de troupes de ligue, cavalerie, à Malaga et rencontré beaucoup de navires sur sa route; infanterie et artillerie, qui se sont mis aussitôt en marche par un hasard singulier, il n'avoit rien appris de nos pour se rendre à leur destination. mouvemens politiques; personne n'a cherché à inquié- On assore que l'empereur ne partira, pour visiter ter sa marche.

les places frontières du Nord, que vers le 2 Mai, et que Le maréchal Brune entre à l'instant dans nos murs. le voyage de S. M. sera au plus de quinze jours. Strasbourg, le 24 Avril.-Ordre du jour.-Son Ex. Le lieut.-général Vandamme, arrivé à Mézières, y le général en chef comte Rapp, d'après les ordres du a pris le commandement des forces rassemblées dans gouvernement, et en représailles des mesures prises au ces contrées. dehors pour retenir les prisonniers François qui rentroient sur la foi des traités, ordonne que dans toute l'étendue de la 5e division militaire, les prisonniers

Prir des fonds Publics. étrangers arrivant pour retourner chez eux, soient retenus jusqu'à nouvel ordre : l'état-major de la 5e division militaire leur fera donner une direction suivant des

¡Du 8 Mai.) instructions ultérieures.

Sur toute la ligne du Rbin et des frontières, les commandans d'armées, de troupes et d'avant-postes, Actions de la Banque. prendront pour règle de leur conduite, vis-à-vis les commandans et postes de troupes étrangères, de per

Trois par Cent. Réduits.

57 mettre ou d'empêcher les communications, passages

Trois par Cent. Cons.

58 d'hommes, de voitures de comestibles et de marchan

Omnium.
dises, suivant qu'on les permettra et qu'on les empê.
chera à notre égard: le lieutenant-général commandant
la division militaire est invité particulièrement à surveil-
ler l'exécution de cette mesure.

PRIX DES MANERES D'OR ET D'ARGENT
Le général en chef,
(Signé) Rapp.
Or en barre, par oz.

£5 60
Argent do.

0 0 0 Strasbourg, le 25 Aoril.--Les communications Piastres,

06 & entre les postes Françoises et celles de la rive droite du Rhin sont toujours interrompnes par ordre du comman. dant Autrichien de Kehl. Il n'y a que les personnes, dont les papiers sont bien en règle, qui obtiennent la

PRIX DU PAIN A LONDRES. permission de passer le fleuve. Cette mesure est d'au. tant plus surprenante, qu'il n'existe pas de guerre entre

Peck Loaf.........171b. 6oz. odr.... Ss. 9d la France et l'Allemagne.

Half Peck Loaf.. 8lb. lloz. odr... Is. 11 d. La vente des biens communaux a recommencé

Quartern Loaf... 4lb. 5oz. Odr...,Os. 11d. depuis quelque temps et se poursuit avec activité. Les biens sont portés à leur véritable valeur. Paris, le 30 Avril.-Le départ de l'Empereur

GUERNESEY. paroit fixé à Mercredi ou Jeudi. S. M_visitera, dit-on toute la ligne depuis Flupingue jusqu'à Dunkerque. Des commissaires ont été nommés à Rennes par les

PRIX DE LA PARINE. Première Qualité, 68 sch, le sac, représentans des cinq départemens de la Bretagne, qui

RATS DU PAIN, Trois sous la livre. forment l'association dite : Fédération Bretonne, pour aller dans toutes les villes de la Bretagne et de la BasseNormandie publier les bases de ce pacte fédératif.

On mande de Périgueux, en date du 23, que M. CALENDRIER DE LA SEMAINE. de la Roche-Aymon y a été arrêté par ordre supérieur, pour être transféré à Paris : la conduite qu'il a tenue

A.Pleine Basse depuis l'époque à laquelle l'autorité et le gouvernement

de la Nonis des Saints. de Mer. Mer. de l'empereur ont été reconnus dans le département de

L. l. m. h. la Dordogne, a déterminé le lieutenant-général commandant la 20e division militaire à prendre cette mesure. Samedi

13

5 9

45 S 57 Par décret de s. M. toute disposition et emploi Dimanche 14 PENTECOTE. 10 33 4 45 de deniers publics, contraires aux règles de la compta- | Lundi 15

7111 21) 5 33 bilité, sont et resteront à la charge de ceux qui les ont Mardi 16

8/12 9 6 21 provoqués, et des comptables qui y ont concouru, Mercredi 17

912 57 7 9 jusqu'à ce qu'il en soit autrement ordonné.

Jeudi 18

101 49 7 57 Plusieurs lettres de Pétersbourg annoncent que le Vendredi lig R. Charlotte nie. i 2. 331 § 45 sénat de Russie a invité l'empereur Alexandre, d'une manière très.pressante, à revenir dans ses états, et à ne pas engager la Russie dans uue nouvelle guerre. Ce journal est publié tous les Samedis, à 7 heures du

L'empereur est allé le 28 à 2 heures à l'école Poly- matin, à l'Office du MIROIR POLITIQUE,, No. 185, au technique : il n'y étoit pas attendu, et une partie des bas du Pollet; et à la maison occupée par capt. Chamélèves se trouvoient absens, l'école prenant ses recréa. pion au Marché. On le porte, avaut midi, chez les țions les Mercredis et Vendredis. S. M. a fait man@u- différens souscripteurs des environs de la ville. Tous vrer les élèves présens ; elle a parcouru les classes et avis, annonces, &c. qu'on désire y insérer, sont reçus les laboratoires, accompagnée du gouverneur et du à l'imprimerie seulement, jusqu'au Vendredi matin professcur Hassenfratz. Une foule considérable s'étoit de chaque semaine. Le prix de l'abonnement est réunie à la porte de l'école ; elle a joint ses acclamations de six schellings par an, et pour la feuille détachée, à celles des élèves dont on connoit les sentimens.

JOURS

SEMAINE

co 1.j.du m.

m.

trois pennys.

[blocks in formation]

PROPOSALS

LIFE.

The cases in which pecuniary arrangements are From the Atlas ASSURANCE COMPANY, of London, made to depend on the continuance of particular lives for FIRE LIves and'ANNUITIES,

are so numerous, and often involve such serious conse. THE CAPITAL OF THIS COMPANY IS to attach sufficient importance to the advantages which

quences to individuals and families, that it is difficult THE ONE MILLION TWO HUNDRED THOUSAND POUNDS;

the means of effecting life assurances afford to society. of this capital, the sum of one hundred and twenty thou. | Many trades and professions furnish considerable emo. sand pounds, invested in government or real securities, luments during the lives of those employed in them; will be applicable to the immediate purposes of the whilst the creation of a fund from the savings of such Instilution, and the remainder guaranteed under a deed profits, for the provision of dependants, must of necesof settlement, by a most namerous and respectable prosity be the work of time. The calamities which may prietary. Thus the stability of the Company, and the result from an early death, in such cases, can happily means of fulfilling its engagements, are on the one hand be averted by the precaution of Assurance. placed beyond the reach of any calculable human

The following COMMITTEE OF PROPRIETORS are hazard, and on the other, persons making assurancés, authorised to sigo Policies of assurance for Guernsey and having no other object in view, do not incur respon- and Jersey on behalf of the company-viz. sibility, as in the case of contribution societies. THE Atlas undertakes to assure the proprietors

John CollinGS, jun.

WILLIAM COLLINGS. of buildings, merchandize, furniture, farming-stocks,

ROBERT Cowan. goods and effects; and also of craft and shipping upon

PETER GRUT. canals and in harbours, against loss arising from fire.

JOSEPH MAUGER, jun. The company likewise undertakes to grant assurances

NICHOLAS GRUT. upou lives, on useful and equitable principles.

Ageot.
TIRE.

Any information relating to fire and Life Assuran-
The inestimable value of security against toss by | Messrs. Robt. Cowan & Co's, on the Quay.

ces, or annuities, may be obtained on applying at fire has of late years made a sensible and growing impression on the public mind; and the very moderate terms upon which large bodies are enabled to afford

TO BE SOLD, BY PUBLIC AUCTION, that benefit to individuals in the event of accident, have rendered the attainment of this important object Doyle. The sale will take place at the Duke of York's so easy, that the precaution is rarely neglected by con- Hotel, in the island of Jersey, at eleven o'clock in the siderate persons.

moruing. For particulars, apply to Capt. John le Ma

surier, Guernsey, and all demands against the said Rates of Assurance per annum.

cutter are requested to be sent to Mr. Roissier, the agent,

at Jersey Risks. Quality. pr.Ct.On sums not exceeding

, First Not hazardous. 2 0

5000
Second
}

NISHED house and garden, for the accommoda-
Hazardous. 30

special

tion of a genteel family, convenient for bathing. Also Third Double bazardous 5 0 3000 agreement. furnished lodgings. A line directed to 1. B. at the Fourth Farming stock. i 5000

Mirror Office, will be attended to. Fifth Risks, to which none of the above rates will apply-these may be assured by special agreement.

FOR

TOR SALE, VERY CHEAP, AT RICHARD For the encouragement of persons making assu- Jeune's, Candie-road, a neat gig, with plated harness, rance for seven years by one payment, a deduction of a close bodied chaise, a mangle, a patent oveo complete, one seventh part of the premium will be made; and if a kitchen grate, 3 feet 8 inches sguare, with a variety at the end of that period a further assurance for seven of other articles. years be etfected on the same property, a deduction of one fifth of the premium will be made, and so on for

GENTEEL every succeeding seven years.

FOR SALE, A NEAT AND

English made gign with springs, lamps and Rent OF BUILDINGs for a period not erceeding plated harness, complele, inquire of-capt: Longhurst, six months, at the rate of 5 per cent per annum ou the Glatney. sum assured at this office will be paid, when the assured shall have suffered the loss thereof by fire, and a rea- TWO HOUSES IN THE NEW-TOWN, TO sonable charge for the removal of goods will be allowed. be let: be had immediately; Losses occasioned by LIGHTNING will be paid.

enquire of Peter de Havilland esq. New-Town-House.

Ry 2 로

s. d.

[ocr errors]

Unless by WANTED FOR SIX MONTHS, A FUR,

20

t

大 *

LE MIROIR POLITIQUE.

[graphic]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]
[ocr errors]

TOR SALE, EVERY WEDNESDAY AND YENTEEL APARTMENTS TO LET, IN

G Engbestreet ; APARTMENTS RUC

, Prieten.
the late capt. Du Feu, near the Town Hospital.

Wheat at 20s. per quarter.
Flour, 42s.6d. per sack.

has for sale, at is store, in the Truchot, Swedish Barley, 16s. per quarter.

iron of all dimensions clover seed, and mahogany at a Oats, 14s. per do.

reasonable price.
Ship bread, 15s. per cwt.
Do. damaged, 9s. per do.

WM.

M. AND H. ANGEL, HAVE BEAMS, Clover seed, 63s. per cwt.

of different dimensions, for sale, at reduced Buck wheat, 9s.

prices, at their timber yard, New-Town.
A quantity of sacks.
THA
THAT PART OF THE REV. THOMAS TREB, Ee Bonger apply to w. Peter Price:

Grut's house, at present occupied by Peter Le
Pelley, esq. is to be let, immediately.

W :

M. MAILLARD's HOUSE, CONTREE-
A ROOMSTED. LE The house Nos

Holcopied by me: house, cave and pump is to be given to rent.
Champion, in the Market.

A

SHOP AND A CELLAR, ARE TO LET, To cover, this Season,

immediately; apply to D. Naftel, Grand-Carrefour. LARGESBLACK as The Wallauren Crew PARTI H, the blowing ERE EZ HAS FOR SALE,

13 Pipes Madeira Vine. ,

25 Hhd. French white wine. To Make Smith,

Esq. situated at the Grange, is to 66 Hhd, white wine vinegar. let immediately ; apply to John Arnold.

15 Bales lucern see.

50 Bales walnut, and a few casks of prunes. ELLA

VLIAS GUERIN, HAS FOR SALE, SWEDand Swedish iron of different sizes, wine and porter with every convenience, and well calculated for an ISH deals, of different lengths and thicknesses, TO BE LET, THE HOUSE, No. 231,

HIGH

Street, except the shop; the house is very large boxes, Russia cordage of various sizes ; also sail cloth, at hotel or large families; far particulars, apply on the his store, Bordage.

premises. The above has also good upland hay for sale. STABLE FOR 4 HORSES TO BE LET, AT TO BE LET, A THLY STALLED STABLE,

and coach-house, VeA conveniently situated, in New-Town; possession to be had immediately ; Truchot-lane ; for particulat apply to Mr. Monk. euquire of Peter de Havilland, esq.

COTTAGE AND 10 BE LET, AT PRESENT, TWO ROOMS, Tgarden, belonging to Louis Marie! . Tor Bighed or unfurnished, at James Le Lievre's

, at the Carrefour-au-Lievre, bordering the New-Road, at Fort George. Apply at the above place.

J. AND W. COLLINGS AND BROTHERS,

for ΤΟ

TO BE LET IMMEDIATELY, A HOUSE & 5 Hogsheads of lump and loaf sugar.

garden, walled, situated at the Grange, lately 30 Bales of best cut corks. occupied by Mr. Neave; for information, apply to 15 Pipes of white wing Mr. T. Macculloch, near the Beauregard,

30 Pipes of Spanish red wine

3 Cases of English foap.
AND W. COLLINGS AND BROTHERS 4 Barrels of Starch

A few tons of various size cgrdage.
60 Pipes of oil proof Spanish brandy.
47 Do. of best Alaque red wine, (Spanish).

THE HOUSE CALLED THE BRASSERIE,
T

late in the occupation of J. Collings, jun. esq.
TO
TO BE SOLD, OR LET, ON MODERATE is to be let; apply at Advocate Le Cocq's office.

terms, to enter in possession on the 1st July next,
a small commodious dwelling house, in the Canichers,THOMAS DE

THOMAS DE MOUILPIED, OF THE at present occupied by Mr. St. Jean Naftel; this habita

Vauriouts, St Maykius, gives notice that he has tion commanding a beautiful prospect of the sea and just received a cargo of Swedish and Norway Deals, neighbouring islands, is well suited for a small family, from 6, to 21 ft. in length, and from 6, to 11 inches possessing a small parterre in front, and a spacious kit- wide, of different thicknesses; likewise bulks, and chen garden behind, with stable and shed for a chaise.

spars, from 14 to $6 ft. long, which he sells, at the For particulars apply at the Brewhouse of Messrs. yard of Mr N. Le Retilley, near the Tan-Yard ; apply Mansell, Collings and Betts, Country-Mansell.

to the above, for to Meter De Moulpied, Watchmaker,

Fountain-streét.
FOR SALE
PR
RIME CIDER, BY THE PIPE, HOGS TO BE HT, IMMEDIATELY, A WINE
,
Vault,

to
193, Pollet-street.

Collings.

[ocr errors]
[ocr errors]

J. have for sale

;

[ocr errors]

T. DE LA RUE

Vieat de publier le premier Numero, in quarto de

LA LITURGIE ;

AVEC
Les PSAUMES mis en Musique,

assez puissamment sur les personnes de goût, pour les engager å se procurer la collection de ces précieuses gravures qui leur est ici proposée.

Si cet ouvrage est libéralement encouragé, mon intention est de publier de la même manière et dans le même style la Bible de Famille, comme sa digae compagne.

L'IMPRIMEUR.

ET EMBELLIE DES

CONSISTANT

Dessins du célèbre WESTALL,

N A PERDU, CES JOURS DERNIERS, ON

une petite épingle en or, montée de perles. Une récomense honnêre à quiconque la rapportera au

Bureau du Miroir Politique. De Douze Sujets gravés d'après les Pièces origioales de

l'excelleut Artisie ci-dessus nommé, par M.DAN, VEUVE DE FEU P. GOGUET, J. S. Agar, N. Schiavonetti, L. Schiavonetti, et

fait savoir, qu'elle a des meubles neufs, à vendre ;

savoir : une table carrée; deux à cartes; plusieurs tables A. Cardon.

à diner; tables à travail pour les dames ; de superbes miroirs à cadres dorés; ditto à toilette avec tiroirs et

saus tiroirs à cadres de mahogany; le tout est de ma Manière de publier la Liturgie de Famille in-4to.

hogany, et à très-bas prix. S'adresser à la susdite, à sa

maison, No. 18, Grand'rue. 1°.-Le papier sera uniforme, de la meilleure qualité,

La susdite fait aussi savoir, que le comptoir préet mapafacturé exprès pour cet ouvrage ; chaque sentement occupé par Messrs. Mansell et Price, est à semaine, il en sera délivré un numéro.

louer, pour la St. Jean prochain. 2-Les, caractères entièrement neufs sont de la plus

DEUX

EUX CHAMBRES A LOYER, POUR LA belle apparence, et d'une forme convenable pour

St. Jean prochain ; s'adresser à Thomas Dewe, les personnes de tout âge.

rue de la Fontaine. 3.- Les douze planches seront délivrées dans le cours de l'ouvrage.

IN PARTICULIER DESIRE EMPRUNTER A 4-L'ouvrage comprendra cinquante numéro du prix donnera une bonne et apple garantie; s'adresser a

de 2sch, chaque; le numero contiendra au moins J. Ozanne, à l'office de M. l'avocat de Jersey. huit pages, de manière à rendre la Liturgie de famille non seulement très-élégante, mais encore IN PARTICULIER DESIRE EMPRUNTER

très-peu couteuse. 5.-- Le dernier numéro présentera la liste des sous

nera une bonne et ample garantie ; s'adresser au Sr.

Daniel de Mouilpied, de $t. Martin, ou à l'imprimerie cripteurs.

du Miroir.

,

pour

M. ,

MOSS, HORLOGER, &c. AU GRAND AU PUBLIC. Dans tous les pays et dans tous les siécles, on s'est qu'ils a reçues, a l'honneur de prévenir les Messieurs et

Dames et les Habitaús en généfal, qu'il vient de recevoir plâ généralement à encourager les beaux arts. Ils ne

un superbe assortimem de Moutres, Joailleries, Mare tendent pas seulement à civiliser, mais ils sont encore

chandises plaqués, &c. de la meilleure qualité, qu' il pour la postérité des monumens durables du goût et de vend au plus bas prix; comme Jussi un grand assortiment la liberté des temps où ils prirent paissance.

d'Horloges, (bien au dessous du prix ordinaire) le toit L'imprimerie dans cette île, étant encore dans son

méritant l'attention du public. M. M. s'assure que les état d'enfance, je n'ai épargné ni soin, vi travail pour seront point trompés dans la qualité.

personnes qui acheteront les susdites marchandises, ie faire marcher cet art de pas égal avec les autres nations. Le travail que je présen:e au public est tel que je ne N. B. Il donne les prix suivans pour les différentes balance pas à dire qu'il peut cutrer en comparison avec

pièces. les meilleures éditions de ce jour. Il est original par sa

Pièces de 6 Francs, £o 5 9 chaque nature, car on n'a jamais .encore imprimné en François

Dollars,

05 Napoléons,

1 une Liturgie de famille. On a eu le plus grand soiu de

Louis d'or,

30 choisir la co-opération des premiers maitres du siècle,

Doublons,

4 et sur les quatre célébres artistes dont les talens achevés

Vieux argent.

5 9 l'once. ont ajouté du lustre à cette Liturgie, trois déjà ont payé la dette à la nature, et ont immortalisé leur mémoire par

Tout autre pièces d'argent ou d'or, à proportion de

leur valeur. keurs euvres.

L La inort imprime un sceau très précieux sur les

VENDRE, A "UN ouvrages de ces grands maîtres ! C'est pourquoi, il est inutile d'ajouter que cette considération seule doit agir de différentes dimensions

4

[ocr errors]

1

0

[ocr errors]
[ocr errors]

A ya rede de W. et n. A gen, Ville

Neuve, des poutre a

« PreviousContinue »