Page images
PDF
EPUB

F. MATTHIEU GALLIENNE, PROCUREUR | W sa maison, située a'la Contrée Crois, contenant Sie , héréditalement de l'héritage de Léouard Tostevio et de une boutique, cuisine, laverie, pompe et cave, est à Rachel De La Mare, sa femme, fait savoir aux habitans donner à rente. de cette ile, que ceux qui prétendent leur être dû quelque chose sur le dit héritage, aient à s'enregitrer ON A BESOIN D'UNE

CUISINIERE DANS avec la date et vature de leurs dettes sur les peines échéantes en tel cas.

Ce 2 Mars, 1815.

A. ETS LE PAGE, ONT BESOIN DE PL.U.

SIEURS apprentives immédiatement; s'adresser

à eux, à leur boutique, chez Mr. Mulcoit, prochc A LOUER, UNE BOUTIQUE, ET CELLIER l'Eglise.

,) partemen, daus la maison d'Anne Falaise, rue des UNE CHAMBRE AJOUER, DES-A-PRE

occupée par James le Chot nant, rue Paris; s'adresser LE A MAISON, JARDINS ET TERRES DES

au susdit à la dite maisory Granges, appartenant de la succession d'Osmond de Beauvoir, éc. sont à louer pour entrer en jouissance dès à présent ; s'adresser a l'ofice du Procureur du Roi. MRS

MAUGER, FAIT SAVOIR, QUE SA
maison, No.504, située à la Contrée Mansell, est à

Elle vend ses marchandises au prix
EUX MAGASINS A LOUER, DES-A-PRE. | bailler à reute.
DECAT
SENT, au Bordage ; s'adresser à W. Pierre Price. coutant, et même an dessous, étant sur le poiut de

quitter l'ile. UNE

INE JEUNE CAVALLE DE 10 MOIS A
vendre ou à échanger pour une génisse pleine.

la L

E Sr. JEAN GUILLE, ABIENNEUR DE

| l'état du bien du Sr. Jean du Four et femme, fait UNE

NE MAISON SITUEE AU MARCHÉ, savoir, que Mercredi prochain, à 10 heures du matin,
présentement occupée par Mrs. Lepfestey, á

sur le lieu, il baillera à rente, au plus offrant, une maison louer, pour la St. Jean prochaiu ; s'adresser à Roland | Caches, en la paroisse de la Forêt ; il vendra aussi

et héritage, apparteuant au Sr. Du Four, situés ès Touzeau.

devant justice, plusieurs rentes, à recevoir de différentes

meubles. une petite quantité de grajne de jaonà vendre, à prix raisonnable ; s'adresser à Marie Bardel, ès Cor.

Ihnpót. diers.

FS PERSONNES QUI ,

avoir en leur possession le ler. Septembre dernier, Hélier De Putron, à vendre. S'adresser à l'office du l'ordonnance de la Cour Royale, ils doivent régler leurs MIROJR.

comples avec le receveur de l'Impôt, dans les buit Aqualité

, à 6es

. Le sac ; s'adresser a p. Desperques,
VENDRE, DE LA FARINE, PREMIERE premiers jours du mois courant.

ES CREANCIERS DU Sr. THOMAS AL-
Grand'Rue.

LLE

LEZ, fils Hélier, des Villets, en la paroisse de la Lheritera de fer Mr. DOBFEE TENA NE ,

AUX Forêt, ferout vendre, au plus offrant, Jeudi prochain, à est à louer, pour le 25 Mars prochain ; s'adresser à J. maison, consistant eu lits de piume, deux chests de MaArbold.

hogany, une horloge de huit jours, tables, bancs, chaises CHAMBRES, A LOUER, POUR vaches, un bæuf, deux chevaux, une coche, un chariots

et plusieurs autres meubles de maison; comme aussi 3 Pâques prochain, dans la maion occupée par J. long et court, et une voiture à deux bæufs, longue et Champion, au Marché.

courte, deux tas de froment et un d'orge, une quantité A LOUER DES A PRESENT, UNE MAISON delicies de la bourraget apparten avec les et plus couri care est occupés par Mr. Neave; pour autre information,

dir Allez, devant le Prévôt du Roi, ou Député, commis s'adresser à Mr. T. Macculloch, proche lc Beauregard.

de la Cour. A A

appartemens dans la maison d'Anne Falaise, rue du Bourg de la Forêt, deux cavalles, une de deux des Coroêts.

ans et uue d'un an, des fèves, de l'avoine et de la paille

d'avoine pour lits ou matelats; s'adresser «n ville, chez
THOMAS GALLIEKNE, FAIT SAVOIR, Mr. Pierre Sarchet, au Bouët, chez Dame Gally, à la
TH

qu'il a des pierres d'édifice, propres à bâtir, et du Grand'rue, ou à Mrs. Hughes, à la Tour.
grais à veudre, à son verrain à la rue de Paris. II a
Le suscita del padre heures de louer, à raison d'un R Chaussée du Nord, out présentementen décharge,

-
schelling par semaine.

une cargaison d'Orge et d'Avoine et graine de trèfle
A
VENDRE, A LA HOUGYE-A-LA-PERRE, qu'ils vendent à prix raisonnable.
de la graine .

DE JERSEY, FAIT SAVOIR, QU'IL A A
COLES, A A
T. Je On Premiere qualité, a fos le quartier; comme Suède, ale toutes dimensions de la graine detrefte, de
aussi de l'orge à 3s. 8d. lę boisseau et de l'avoine à 2s, 9d. I du bois d'acajou ; le tout à prix raisonnable.

[ocr errors]
[ocr errors][ocr errors]
[ocr errors]

DEUX

[ocr errors]
[graphic]

CIN

AU PUBLIC.

UNE
TNE CHAMBRE ET UN GALLETAS A

louer, dès-à-présent, dans la maison de T.

Mellish, au Pollet. * Le Public est respectueusement informé que con l'impossibilité de garder un régistre MANENCE

, e pa première qualité, à vendre, a ouvert pour les annonces, &c. insérées sur

prix raisonnable. ce journal, on n'en recevra absolument aucune à l'avenir qui ne soit payée d'avance. DE

EUX MAGASINS ET UN GALETAS, A

louer, dès-à-présent, à la Bataille ; s'adresser à P.
IMPOT.

De Havilland, éc.
Extrait de l'Ordennance de pa Cour Royale, du se. A tique, cuisine et cellier, et trois chambres, au

A
Septembre, 1814.

dessus, au premier étage, dernièrement occupés par Le droit d'un schilling pat gallon n'étant dû que

Mr. Desterre, dans la maison de D. le Masurier, sen. sur les liqueurs spiritueuses détaillées et consommées proche le marché. dans cette ile, il sera dokné cyédit à un chacun dans le

N

VICOLAS GRUT, jun. FAIT SAVOIR, QU'IL au premier Mars et premiey Septembre, pour tout ce lui est arrivé une cargaison de bord de Suède, bien qui lui restera d'invendu en possession et qui sera porté assaisonné, depuis 1 pied jusqu'à 3 pieds d'épaisseur, et à nouveau compte; comme aussi pour tout ce qui sera de 7 à 20 pieds de long, des poutres carrées, du fer en déclaré par écrit avoir été fran porté hors de cette ile. barres, rond, carré, et plat, et du goudron, qu'il vend Lequel droit sera difau premier jour de Mars et présentement à sa yarde, Contrée-Mansell.

D'AUVERGNE & CO. VIENNENT DE Receveur des Etats, dans le courant des huit premiers Coreet

Lorecevoir de Riga, les articles suivans, qu'ils vendent jours du dit mois de Mars et de Septembre.

présentement; savoir : des mats et vergues de différentes INQ A DIX QUARTIERS DE FROMENT dimensions ; des bords pour ponts de vaisseaux de deux

de rente, en deux parcelles, sont à vendre; s'adres- pouces et demie à 8 pouces d'épaisseur, et de 30 à 50 ser à J. Ozanne, à l'office de Mr. l'Avocat De Jersey. pieds de longueur; des bouts de bords, depuis 6 pieds

de long jusqu'à 8, et de 11 -pouces de largeur ; comme

DENTISTE, Mfaris

, a F'honneur de prevenir les messieurs et ferde Russie Les ususdits out aussi une quantité de dames, qu'elle est de retour avec un assortiment pour bois de navire de chêne à vendre. tout ce qui concerne la propreté de la bouche. Sa denieure est toujours chez Mr. Caire, au bas de la rue

Juvans, vendre ?

EAN DE CARTERET, A LES ARTICLES des Forges.

Gunpowder thé.
A PETITE MAISON ET LE JARDIN DE
L.

Hyson, première qualité.
Louis Marie, sont à vendre.

Souchong, ditto.

Hyson-skin, ditto. Dieter des 4.présent, ou pour le 26 Mars prochain; Congo, ditto. le tout par la caisse. s'adresser à Mr. Jean Collings, sen.

Sucre candy, par ditto.

Caffé, par la poche.
JEAN MOREAU,A TROIS GRANDES CHAM- Sucre en pain, de différentes qualités.

BRES, et deux petites à louer, pour le 25 de Mars, Ditto. en poudre, en gros et en détail.
dans sa maison du Mont-Gibel, et deux chambres et Le susdit à trois appartemens à louer, dans sa maison,
deux galletas dans sa maison à la rue de la Fontainc. No. 223, Grand'rue, pour Pâques prochain.
À MAISON ET JARDIN DU Capt. DE G. biens de Henry Le Lacheur, fait savoir, à

LE LACHEUR, CURATEUR AUX LA plusieurs années, à entrer en possession immédiatement:

ceux à qui il est dû quelque chose par le dit s'adresser à Jean Arnold, Notaire Public, au Haut Henry Le Lacheur, de lui livrer leurs comptes Pavé.

dans un mois de ce jour et date, faute de quoi le

dit curateur n'en prendra aucune connoissance, ajosi Un joli vis-à-vis pour enfans, à vendre.

qu'à ceux qui doivent aux dit Le Lacheur, de venir UNE Ber, pour les dans la maison de NE BOUTIQUE ET DEUX CHAMBRES payer dans le dit terme; et de plus le dit curateur pré

Mars, dans la maison de vient le public de n'avoir à faire aucun marché ni crédit Jean Goguet, au bas de la od rue.

aa dit Le Lacheur, sans le consentement de son

curateur, depuis ce 18me Février, 1815. A VENDRE, TOUS LES MERCREDIS

ET

N. B.
Samedis, au magasin appartenant és héritiers de vendre, chez le dit Le Lacheur ; s'adresser au dit

Il y a présentement de l'osier fendu à
Capitaine Dufeu, proche l'hôpital de la ville, Froment, curateur, pour convenir de prix.
à 19. le quartier, Farine à 42s. 60. le sac, Orge, 14s,
Avoine, 12s, Pois, à 6s, Biscuit, à 22s, ditto, endom.

St. Pierre Port, le 15 Féo. 1815. magé 15s. Graine de trefte, 63s, par do, Toile à

sacs,

ONSIEUR FREDERIC PRICE, JUN.
Is. l'aune; le tout nouvellement arrivé de France.

Va été aujourd'hui elu ocureur des Pauvres de
M.
DAN VEUVE DE FEU P. GOGUET, cette Paroisse, pour l'anné purante, à la place de

Mr. Frederic Price, Sen.
fait savoir, qu'elle a des meubles neufs, à vendre;
savoir : une table carrée ; deux à cartes ; plusieurs tables A VENDRE, DU HARENG SALE, A 255. LE
à diner; tables à travail pour les dames ; de superhes mille, chez James et Jean Cochrane, proche l'église,
miroirs á cadres dorés; ditto à toilette avec tiroirs et
sans tiroirs à cadres de mahogany; le tout est de ma- A OU
hogany, et à très-bas prix. S'adresser à la susdite, à sa maison dans la rue Havilland; s'adresser à
maison, No. 18, Grand'rue.

Mademoiselle Smith, George Place.

suidy

[ocr errors]
[ocr errors]

S.

[ocr errors]

Inoculation for the Poor, Free of Fxpence, on the

TO THE PUBLIC. Plan of the National Vaccine Establishment of

ERSONS DESIRING TO HAVE AD. London.

VERTISEMEMTS inserted in this paper, AMES CURTIS, SURGEON AND MAN- are respectfully informed that none will be receiv

MIDWIFE, and late of the 5th Royal Veteraned unless previously paid for. Battallion, having been appointed a correspondiug Va. cinator to that establishment, proposes to inoculate such

To shoemakers and others, poor of this island and others, free of expence, whose

M. DESTERRE, HAS JUST RECEIVED circumstances do not enable them to avail themselves of that inestimable blessing. Mr. Curtis, anxious to draw the attention of parents and families to this grand seal škins, binding thin jockey legs, browu top calf, red

ready-money prices, consisting of English crop, squares, object and avail themselves of the opportunity of having their children Vacinated, thereby assisting the grand yellow roans, morroco skins, iron heels and nails as

cordovan, cream colour and black Ads, white and national work of exterminating that dreadful scourge,

sorted, at 5s. per dozen. the small pox. Mr. Curtis request ladies and gentlemen having opportunities, will not fail earnestly to recom- NICHOLAS GRUT, jun. HAS RECEIVED A meud Vaccination to such poor as come within their

cargo of well seasoned red and white wood deals, notice, thereby assisting the great and universal exer- from 7 to 20 feet long, and i to inches thick, die-square tions making for exterminating the small pox.

timber, from 9 to 16 inches square, and 20 to 40 feet Attendance will be given every Wednesday and long ; square, round and 4 inches flat iron in bars and Saturday, from 10. o'clock to one, for the purpose of bundles, and Finland tar, the whole of which is now inoculating such as may apply.

selling at his deal-yard, Country-Mansell. N. B. A large supply is just received.

GE

ENTEEL APARTMENTS TO LET, IN
Bordage, March 20. 1815.

High-street, for Easter ; apply to T. De La Rue,
TO BE LET, IMMEDIATELY, THE HOUSE Printer.

lately occupied by Wm. Angel, Durant. For particularsapply to , North Pier steps.

CROIXa , wash

house, cave and pump, is to be given to rent. COLE, GIVES NQTICE, THAT HE HAS quarter; also Barley at 3s. 80. per bushel, and Oats at the following goods, for sale, viz: 25. 9d. per ditto.

Superfine French flour, by the sack,

Marseille soap, white aud motled, by the case, TO 10 BE LET, IMMEDIATELY, A WINE 3 casks fine starch, Vault, in Truchot-lane ; apply to Edward

15 bales Gentian roots, Collings.

12 casks white wine vinegar,

80 bottles of orange flower water, TO BE SOLD, THE FIELDS CALLED THE

500 earthen pint and quart jugs, Roc à l'Or, situate near the road leading to St. About 600 Caen paving stones, Andrews, containing 11 vergecs, with a good spring of 12 Bales new clover seed. water upon the premises, half the ground is in tillage,

Handsome hanging, packing and other qualities of and the other in grass ; possession may be had immediately : apply to Mr. John Mansell.

Cambric and laces,

Linen cloth,

SITUATE AT
RS

Newcastle wine bottles, by the groce,
Vauvert, occupied by Mr. Bardel, is to be let, for

Brisk and stil champaign by the case.
Laster next.

Port, Sherry, and Bronti Wives, by the case and
TWO ROOMS TO LET, FOR EASTER

dozen. 'T

next, in the house now occupied by John Champion, near the Market pumps.

J. ,

has for sale, at his store, in the Truchot, Swedish TO BE LET, THE GROUND CELLAR OF iron of all dimensions, clover seeil, and '

mahogany at a situated in rue du Parcq; apply to H. Carré.

TANTED XMMEDIATELY,' SEVERAL

T. Colls for sale, or any best quality, spel MESSRS. LIHOU, CORBIN AND Co. LLAVE

1

[ocr errors]

French paper,

[ocr errors]

To store belonging to Messrs. Corbin and Carré

, reasonable prices
FORSALE, SALT HERRINGS, AT 233 PER WA TE VERA

THCapt. de Meuron, situated at the Cordiers, are

W

thousand, and 35. per hundred, at James and John ply to A. and S. Le Page, at Mr. Mulcott's house, ncar Cochrane's, Tobacconists, near the Church.

the Church. THE HOUSE AND GARDEN, BELONGING

ANTEI), A COOK IN A GENTLEMAN's to be let, for one more years, and posses

family; for particulars, apply to Mr. Greenslade, sion to be taken immediately : for particulars, apply

Carrefour. to John Arnold, Notary Public.

BE SOLD, DETWEEN THREE OR
A neat child's sociable, or coach, for sale.
WO HOUSES IN THE NEW-TOWN, TO enquire of Mr. John Taylor.

be sold or let: possession be be had immediately; TOUR ROOMS TO LET, FOR EASTER
enquire of Peter de Havilland esq. New-Town-House.

next, in the house belonging to Mr. T. Mauger,
feathers, to be Mauger's

Levrier's; to Joseph Bennettat his shop
Place.

Fountain-street.

The said Bennett has recently received, an assort-
ANSELL AND PRICE HAVE FOR SALE, ment of Roman violin strings, which he sells at a
Lempty

ditto butts and punchcons. reasonable price.

[ocr errors]
[ocr errors]

Mempty Port pipes ;

JEAN

LOUER. OU A DONNEK. A RENTE, Le 26. La Marie, Noël, de Roscoff"; Bienfaisant Madame Bowden, situés a la Porte-Vasse

, proche la bour le 20 at bolus, Domaille, de' Southampton; St. dès-d-présent, un jardin ci-d vant appartenant à Gambey, de Granville; Francois, Dujanet, de Cher. maison de capitaine Rawlings ; s'adresser à l'office du Miroir.

Pierre, Dutot, de Portbail; Anne et Marie, Hamlin, de

St. Jermain. EAN ANGEL, A A VENDRE, A SON

Le 28. Countess of Liverpool, Naylor, de Wey. magasin, proche la Cour Royale, de beau froment mouth; Attalanta, Féast, de Plymouth. à 185. le quartier.

Le i Mars. Auguste, Maniant, de Paimpol; Fox,

Meads, de Portsmouth; Rowina, Bartley, du NeufImpost.

Chateau. SUCH (UCH PERSONS AS HAVE GIVEN IN DE

GAVEN

Le 2. Thomas & John, Bell, du Neuf Chateau ; CLARATIONS of having spints in their possession, Bellona, Wilson, de Sunderland ; Grocer, Kerby, de on the 1st. of September last, ar requested to take ditio.; Speedy, Cook, d'Auregny, notice, that they are required by the ordinance of the Royal Court to settle their accounts with the Receiver of ihe Impost, within eight days after the 1st. March LE MARIAGE PAR LETTRE DE CHANGE. instant.

Un marchand qui avoit passé d'Angleterre dans ON N WEDNESDAY 8th. MARCH AT 10 IN

une de nos lles en Amérique y acquit une fortune assez the morning will be sold by public auction at T. considérable, mais il crût qu'il ne pouroit pas être heuCarey's vaults, at Truchot-lane, twenty hogsheads of

reux s'il ne la partageoit avec une femme de mérite : dry and sweet white wines.

et, comme il n'en trouvoit dans l'ile aucune qui lui Notice

convint il prit le parti d'écrire à un de ses correspondans FREDERIC PRICE WAS FOR SALE, AT ohondres

, dont il connoissoit l'exactitude et la probité; comme il ne connoissoit d'autre style que celui du

commerce, il écrivit une lettre à son ami, dans laquelle deals, of ditferent lengths and thicknesses.

après lui avoir parlé de plusieurs affaires, il vint à TO BE SOLD BY AUCTION, ON THURS: l'article de son Mariage : voici la teneur de cet article :

Item, voyant que j'ai pris la résolution de me a quantity of household furniture, consisting in feather marier et que je ne trouve pas ici un parti convenable beds, bolsters and pillows, 4.post and other bed teads, pour moi, ne manquez pas de m'envoyer, par le premier with furniture, tables, chairs, looking glasses, and many vaisseau chargé pour cette place, une jeune femme des other articles. The sale to commence at ten o'clock. qualités et de la forme suivantes. Quand à la dot je

NOR SALE, AND NOW LAYING AT entre 20 à 25 ans, d'une taille moyenne et bien proporFOR

n'en démande point; qu'elle soit d'une honnête famille, Alderney, the carvel-built cutter, Lively capt. tionnée, d'un visage agréable, d'un caractère doux, Fudge, 51 tons admeasurement; this is a most desirable d'une réputation sans tache; d'une bonne santé et d'une vessel where strength and dispatch are required, being constitution assez forte pour supporter le changement du a very strong built and fast sailing vessel, well found, climat, afin de n'être pas obligé d'en chercher une and might be sent to sea immediately; for further autre par le defaut subit de celle-ci; ce qu'il faut préparticulars, enquire of Messrs. Robilliard and Sandfurd venir autant que faire ze pourra, vu la grande distance (the owners) at Alderney, or Peter Mollet.

et les dangers des mers; si elle arrive conditionvée (OHN ANGEL, HAS FOR SALE, AT HIS comme ci-dessus avec la présente lettre endossée par JOH store, near the Royal Court, fine wheat at 185. per de méprise ou de tromperie, je m'engage à faire honneur

vous, ou du moins avec une copie bien attestée, crainte quarter. AND W. COLLINGS AND BROTHERS vue; en foi de quoi j'ai signé celle-ci, &c. &c.

à la dite lettre, à épouser la porteuse à quinze jours de

Le correspondant de Londres lut et relut cet 60 Pipes of oil proof Spanish brandy. 47 Do. of best Alaque red wine, (Spanish)

article extraordinaire, qui traite la future épouse, sur le

même pied que les balles de marchandises qu'il devoit HRYSTALS (OF REAL CHELTENHAM CHRY

envoyer à son ami ; il admira la prudente exactitude salts, made from the fvaters of the chalybeate spas, servir selon son goût; après plusieurs recherches il erut

et le style laconique de cet Américain, et il songea à le at Cheltenham, the property of Heury Thomson), esq. avoir trouvé la femme qu'on demandoit, dans une de

The happy combination of these salts consist of moiselle aimable, mais sans fortune, et qui accepta le chalybeate with other saline bodies ; in bilious habits proposition. Elle s'embarqua sur un vaisseau avec les they are superior to every other alkaline preparation marchandises et bien pourvues de certificats en bonne they act as a brisk purgatixe, at the same time invigorate forme, endossées par le correspondant; elle étoit comprise the constitution by increasing the appetite, and assisting dans l'envoi en ces termes. Item, une fille de vingt et un digestion; they may be taken for any length of time.

an, de la qnalité, forme et condition comme par ordre, Proper directions are given with each bottle. ainsi qu'il conte par les attestatious qu'elle produira.

Sold (by appointment) by A. Manson, druggist, Avant le départ de la demoiselle, le correspondant &c. top of Fountain-street.

avoit fait partir des 'ettres d'avis par d'autres vaisseaux

pour informer son ami qu'il lui envoyoit par tel båtiment Arrivée des Vaisseaux.

une jeune personne telle qu'il l'avoit démandée. Les lettres d'avis, les marchandises, la demoiselle, tout

arriva heureusement au port. Le 24 Février. Francis Freeling, White, de Notre Américaip se trouva au débarquement, et Weymouth; Agenoria, Le Cocq, de Salcom; Sylph, vit sortir une personne très aimable, qui l'ayant evtendu Domaille, d'Auregny ; le Brick de s. M. Zephyr, Capt. nommer, lui dit, “ Monsieur j'ai une lettre de change Squire, de Torbay ; Horatio, Priaulx, de St. Malo. sur vous et j'espère que vous y ferez honneur." Elle lui

Le 25. Flower, King, de Brixham; Speedy, rémit en même tems la lettre de son correspondant, sur Cook, d'Auregay.

le dos de laqnelle étoit écrit.

J. have for sale

;

[ocr errors][ocr errors][ocr errors]

La porteuse d'icelle, est l'épouse que vous m'avez d'aujour l'hui auroit publié quelques-unes des grandes
doppė ordre de vous envoyer. “Mademoiselle dit opérations du congrès ; mais elle continue à garder le
l'américain je n'ai jamais laissé protester mes lettres de plus grand silence.
change et je vous jure que je ne commencerai pas par
celle-ci. Je me regarderai comme le plus heureux des
hommes, si vous me permettez de l'acquitter." Cette
première entrevue fut bientôt suivie des noçes, et ce La dette publique de la Saxe sera divisée en deux
mariage fut un des plus heureux de la colonie.

portions égales; l'une restera à la charge de la Saxe,
l'autre sera acquittée par la Prusse.

En invitant le roi de Saxe à se rendre à Vienne, ou
HISTORY OF GUERNSEY. à quelque lieu dans le voisinage du congrès, pour

ratifier les arrangemens arrêtés par les grandes puissan

ces, on fit signifier à ce monarque qu'il ne pouvoit faire We shall feel highly obliged to some of le moindre changement au traité. La décision est sans our Correspondents, if they will favour us pris les armes à la main, quoique jusqu'au dernier

appel: on est parti du principe que ce princc avoit été with their remarks on Mr. Berry's HISTORY moment, les alliés lui eussent fait toutes les propositions

possibles pour le sauver de sa ruine ; qu'en conséquence, of GUERNSEY.-It is our intention to give son pays ne devoit être considéré que comme une conweekly extracts, in order that the public rendirent maitres, et que c'est à eux qu'il convient de

quête faite par les armées combinées. Que les alliés s'en may judge of the great difficulties” the com- décider, s'ils le lui rendront en tout ou en partie, ou s'ils piler" has had to encounter” in giving to the le donneront à un autre. world a true and correct History of this Is.

Lord Wellington est encore indisposé, et ne quitte

pas son appartement. land.

(Extrait du Times.)

Londres le 26 fev.

MIROIR POLITIQUE.

.

Londres, le 28 feb.

On a vu, par l'extrait que nous avons donné des

journaux étrangers, que l'opinion (des journalistes au Il est arrivé hier après midi des dépêches de l'Amé. moins) est que nous ne tarderons pas à connoître le

résultat des délibérations du congrès de Vienne, relarique, que l'on disoit contenir la communication officielle tivement aux grandes questions qui intéressent Ja de la capture de la Nouvelle Orléans; mais les particula- tranquillité future de l'Europe. Il paroîtroit qu'on ne rités n'avoient pas encore transpiré quand notre journal prend à la Saxe qu'une partie de son territoire ; mais

ce n'est pas l'étendue du territoire usurpé dans une (the Times) fut envoyé à la presse. On assuroit, mais assemblée délibérant froidement sur les droits des nations nous croyons sans aucuu fondement solide, que Madison et des souverains, qui rend l'usurpation injuste. L'in. avoit refusé de ratifier le traité de Gand: s'ils avoit été justice qui fait passer une portion du peuple Saxon sous

la domination Prussienne, n'est pas moins une atteinte aussi jusensé que cela, au bout de quelques semaįves, la aux droits des nations et des souverains, que l'injustice Nouvelle Orléans seroit à nous

qui auroit transféré, toute la Saxe au roi de Prusse. On parle d'indemniser le roi de Saxe, aux dépens, sans doute, de quelqu'autre peuple; mais a-t-on consulté le

peuple Saxon; a-t-on le consentement du roi de Saxe ? Nous avons reçu hier les journaus François sans le consentement de la nation Saxonne et du roi de jusqu'au 24, dont nous donnons les extraits suivans : Saxe, l'incorporation d'une partie du territoire de la

Pétersbourg, 27 Jandicr. verué la France et qui, par ce système d'incorporations,

Saxe ressemblera à eelles que faisoit l'homme qui a gou-
Le 21 du présent, on a célébré dans l'église Catho-
lique Romaine, up service solennel en l'honneur de ce réunions et d'annexations, a attiré sur la France les

armées réunies de l'Europe,
Louis XVI, de la reine son épouse, de Louis XVII, et
de Madame Elizabeth. Sur l'invitation du comte de
- Noailles, l'Ambassadeur François, toutes les personnes
de distinction y assistèrent, ainsi qu'un grand nombre
d'habitans.

Le paquebot de la Jamaïque a apporté une col. Des Frontières d'Autriche, 11 Février.lection de gazettes de la nouvelle Grenade : elles conDans la soirée du 7, un Carrier extrordinaire fut 'tiennent une correspondance entre le commandant des envoyé à Vienne, et à Fredericksgeld, près Berlin, pour troupes Espagnoles du côté de Guito et le congrès de faire connoitre au roi de Saxe la décision du congrès, à

la nouvelle Grenade. Nous nous bornerons aujourd'hui l'égard de son Royaume, et l'inviter à se rendre à à dire que le commandant Espagnol a imaginé de Vieoue.

tâcher de persuader aux Américains, que le Duc

Prurelles. de Wellington venoit à la tête de 25,000 Anglois Son altesse royale le prince héréditaire d'Orange est et de 14,000 Espagnols appaiser les troubles de présentement à Bruges : Il va passer la re: ue des troupes l'Amérique Méridionale. qui sont en Flandres.

On ne parle plus de la Pologne, comme s'il étoit VIENNE, le 12 Féo.

tout simple er tout naturel que la nation, Polonoise

passât sous la domination de la Russie. Il se trouvera Lon pensoit que la gazette officielle d'hier, ou bien des gens, surtout en Russie, qui diront que c'est

« PreviousContinue »